Extension Factory Builder
01/05/2013 à 09:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La scène de la Maison de la Culture Douta Seck, mardi 30 avril 2013, à Dakar. La scène de la Maison de la Culture Douta Seck, mardi 30 avril 2013, à Dakar. © Romain Laurendeau

Le Sénégal s'est joint au concert des nations, mardi 30 avril, en célébrant la Journée internationale du jazz. Les événements organisés au Centre culturel Douta Seck à Dakar semblent jeter les bases d'un festival annuel.

Exposition sur les musiques noires (déjà présentée au Festival mondial des arts nègres, Fesman), grand concert mêlant jazz et musiques traditionnelles, table ronde sur les origines du jazz et ses influences africaines… La Journée internationale du jazz à Dakar a été particulièrement riche à Dakar, mardi 30 avril.

« Il s’agit de la seule commémoration en Afrique de l’Ouest. Nous mettons à l’honneur une interprétation large du jazz. Il est aussi question de rendre hommage à Adama Faye, père de la musique sénégalaise moderne », explique Guiomar Alonso Conda du Bureau dakarois de l’Unesco. Mais l’évènement, soutenu par le Ministère de la Culture, n’a pas attiré les foules : une centaine de curieux pour l’exposition, une trentaine d’initiés pour la table ronde et moins de 400 personnes pour le concert.

Élitisme

Début prometteur, néanmoins ? « Nous voulons être en phase avec les grands évènements qui se déroulent à travers le monde », affirme Mohammed Mahmoud Diop, directeur de cabinet du ministre de la Culture. De fait, l’idée d’un grand festival de jazz annuel à Dakar, à compter de 2014, semble faire son chemin, alors que le festival de jazz de Saint-Louis est sur une phase déclinante, compte tenu d’un manque de moyens criant. « Ce sont des idées qui sont émises et dont il faut étudier les modalités de mise en œuvre », poursuit Mahmoud Diop, qui reste prudent.

Parmi les artistes invités sur la grande scène de Douta Seck, l’orchestre national, Cheikh Tidiane Tall, le groupe Takeifa, le saxophoniste Hervé Meschinet et son trio ou encore le chanteur et guitariste Ali Beta. « Le jazz a besoin d’être promu, popularisé. Il n’y a pas que le sport et le mbalax au Sénégal », confie ce dernier. « Le Festival de Saint-Louis ne suffit pas. Les gens considèrent toujours le jazz comme élitiste. Raison pour laquelle il n’y a pas eu grand monde aujourd’hui », relève-t-il.

Il faut dire qu’à 3 000 francs CFA l’entrée, le grand concert de Dakar ne s’adressait pas au Sénégalais moyen - qui gagne environ 2 000 francs CFA par jour. « Nous sommes dans une phase de construction. Après cette première édition, nous allons réfléchir à une meilleure organisation l’an prochain », répond-on au ministère de la Culture.

________

Par Katia Touré, à Dakar

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

Sénégal : Mamadou Jean-Charles Tall, une mosquée et un manifeste

"La mosquée de Donaye (dans la vallée du fleuve Sénégal) doit être une sorte de manifeste. Au-delà de son caractère religieux, de l'impératif fonctionnel, elle en[...]

Ebola : premier cas officiellement confirmé au Sénégal

La ministre sénégalaise de la Santé, Awa Marie Coll Seck, a officiellement confirmé au cours d'une conférence de presse, vendredi, le premier cas de fièvre hémorragique Ebola dans[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Assane Dioma Ndiaye : "La CREI viole les principes élémentaires des droits de la défense"

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains voit dans le procès du fils de l'ancien président un "règlement de comptes" orchestré par le régime[...]

Sénégal : colère sur le campus de Dakar

La tension qui régnait depuis des mois à l'université de Dakar est montée d'un cran, le 14 août, avec la mort d'un étudiant lors d'une intervention musclée des forces de[...]

Sénégal : la CREI refuse de laisser partir Bibo Bourgi

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a refusé à l'homme d'affaires Bibo Bourgi, considéré comme le principal complice de Karim Wade, d'aller se faire soigner en France[...]

Sénégal : l'opposant Samuel Sarr arrêté pour offense au chef de l'État

L’opposant et ex-ministre sénégalais de l'Énergie Samuel Sarr, proche de l’ancien président Abdoulaye Wade, a été inculpé et emprisonné pour offense au chef de[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex