Extension Factory Builder
01/05/2013 à 09:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La scène de la Maison de la Culture Douta Seck, mardi 30 avril 2013, à Dakar. La scène de la Maison de la Culture Douta Seck, mardi 30 avril 2013, à Dakar. © Romain Laurendeau

Le Sénégal s'est joint au concert des nations, mardi 30 avril, en célébrant la Journée internationale du jazz. Les événements organisés au Centre culturel Douta Seck à Dakar semblent jeter les bases d'un festival annuel.

Exposition sur les musiques noires (déjà présentée au Festival mondial des arts nègres, Fesman), grand concert mêlant jazz et musiques traditionnelles, table ronde sur les origines du jazz et ses influences africaines… La Journée internationale du jazz à Dakar a été particulièrement riche à Dakar, mardi 30 avril.

« Il s’agit de la seule commémoration en Afrique de l’Ouest. Nous mettons à l’honneur une interprétation large du jazz. Il est aussi question de rendre hommage à Adama Faye, père de la musique sénégalaise moderne », explique Guiomar Alonso Conda du Bureau dakarois de l’Unesco. Mais l’évènement, soutenu par le Ministère de la Culture, n’a pas attiré les foules : une centaine de curieux pour l’exposition, une trentaine d’initiés pour la table ronde et moins de 400 personnes pour le concert.

Élitisme

Début prometteur, néanmoins ? « Nous voulons être en phase avec les grands évènements qui se déroulent à travers le monde », affirme Mohammed Mahmoud Diop, directeur de cabinet du ministre de la Culture. De fait, l’idée d’un grand festival de jazz annuel à Dakar, à compter de 2014, semble faire son chemin, alors que le festival de jazz de Saint-Louis est sur une phase déclinante, compte tenu d’un manque de moyens criant. « Ce sont des idées qui sont émises et dont il faut étudier les modalités de mise en œuvre », poursuit Mahmoud Diop, qui reste prudent.

Parmi les artistes invités sur la grande scène de Douta Seck, l’orchestre national, Cheikh Tidiane Tall, le groupe Takeifa, le saxophoniste Hervé Meschinet et son trio ou encore le chanteur et guitariste Ali Beta. « Le jazz a besoin d’être promu, popularisé. Il n’y a pas que le sport et le mbalax au Sénégal », confie ce dernier. « Le Festival de Saint-Louis ne suffit pas. Les gens considèrent toujours le jazz comme élitiste. Raison pour laquelle il n’y a pas eu grand monde aujourd’hui », relève-t-il.

Il faut dire qu’à 3 000 francs CFA l’entrée, le grand concert de Dakar ne s’adressait pas au Sénégalais moyen - qui gagne environ 2 000 francs CFA par jour. « Nous sommes dans une phase de construction. Après cette première édition, nous allons réfléchir à une meilleure organisation l’an prochain », répond-on au ministère de la Culture.

________

Par Katia Touré, à Dakar

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Sécurité en Afrique : cinq choses à retenir du Forum de Dakar

Impulsé par la France, le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique s'est tenu à Dakar les 15 et 16 décembre. À l'heure du bilan, voici cinq points marquants qui ressortent des éc[...]

Francophonie : règlement de comptes entre de l'Estrac et les autorités sénégalaises

Jean-Claude de l'Estrac, candidat malheureux au secrétariat général de l'OIF, est très remonté contre les dirigeant sénégalais et français. Explications.[...]

Terrorisme : à Dakar, Le Drian plaide pour une "alliance régionale, continentale et mondiale"

À l'ouverture du premier forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, qui se tient à Dakar, Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a appelé lundi les[...]

Sénégal : Aïssa Dione, de fil en aiguille

Avec ses tissus et ses meubles contemporains, fabriqués selon des techniques traditionnelles, la créatrice Aïssa Dione a conquis les plus grands couturiers et décorateurs à travers le[...]

Le forum de Dakar, un Davos de la sécurité en Afrique ?

Co-organisé par le ministère français de la Défense et par l’État sénégalais, le forum international sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu les 15 et[...]

Sénégal : Karim Wade enfonce le clou

L'ancien ministre sénégalais Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite au Sénégal, et l'expert financier Pape Alboury Ndao, qui est à l'origine de certaines des accusations contre le[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Sénégal : à Dakar, ils ont rajeuni les jeudis

Dans la commune populaire de Ouakam, la maison des Petites Pierres sert de QG à un collectif d'artistes pluridisciplinaires. Plongée dans le Dakar underground.[...]

Sénégal : la décentralisation à Dakar, top ou flop ?

L'Acte III de la décentralisation a été promulgué pour rénover le code des collectivités locales (dont l'acte II date de 1996), avec pour objectif d'"organiser le[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers