Extension Factory Builder
30/04/2013 à 19:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gilles Le Guen alias Abdel Jelil. Gilles Le Guen alias Abdel Jelil. © Capture d'écran/YouTube

Gilles Le Guen, le jihadiste français d'origine bretonne qui s'était fait connaître dans une vidéo publiée en octobre 2012 sur YouTube a été arrêté dans le nord du Mali.

Mis à jour à 09h32 le 01/05.

L’un des jihadistes français les plus recherchés au Mali a été arrêté dans le nord du pays, a révélé la radio RTL, mardi. Une information confirmée peu après à l'AFP par une « source proche du dossier ». D’origine bretonne, Gilles Le Guen, alias Abdel Jelil, a été capturé lors d'une opération dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 avril, a ensuite confirmé le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major des armées françaises. Il aurait été cueilli dans son sommeil à plusieurs dizaines de km au nord de Tombouctou, selon des sources citées par RFI.

Le jihadiste s’était fait connaître dans une vidéo postée le 9 octobre sur le site mauritanien saharamedias.net, apparaissant devant un fond noir portant le sigle d'Aqmi, un kalachnikov - visiblement en plastique - posé à son côté (voir ci-dessous). Dans un français sans accent, il racontait ses vingt années de marine marchande - et même de travail humanitaire en Éthiopie avec Médecins sans frontières… Il promettait une « catastrophe humaine et humanitaire » en cas d'intervention militaire au Sahel et affirmait être installé à Tombouctou depuis deux ans avec sa femme (d'origine maghrébine) et leurs cinq enfants. L'ambassade de France à Bamako l'avait contacté, fin mars 2012, pour lui conseiller de quitter le Nord-Mali avant l'arrivée des islamistes. Sans succès.

Gilles Le Guen est également soupçonné d'avoir pris part, en janvier, à la sanglante prise d'otage de In Amenas, en Algérie. En novembre 2012, il avait été soupçonné par Aqmi d'être un traître, et arrêté. Mais il avait été relâché en décembre, avant qu'on ne le revoit en mobylette à Tombouctou et qu'on ne perde sa trace après l'intervention française Serval, en janvier.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée fran&cce[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers