Extension Factory Builder
30/04/2013 à 19:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gilles Le Guen alias Abdel Jelil. Gilles Le Guen alias Abdel Jelil. © Capture d'écran/YouTube

Gilles Le Guen, le jihadiste français d'origine bretonne qui s'était fait connaître dans une vidéo publiée en octobre 2012 sur YouTube a été arrêté dans le nord du Mali.

Mis à jour à 09h32 le 01/05.

L’un des jihadistes français les plus recherchés au Mali a été arrêté dans le nord du pays, a révélé la radio RTL, mardi. Une information confirmée peu après à l'AFP par une « source proche du dossier ». D’origine bretonne, Gilles Le Guen, alias Abdel Jelil, a été capturé lors d'une opération dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 avril, a ensuite confirmé le colonel Thierry Burkhard, porte-parole de l'état-major des armées françaises. Il aurait été cueilli dans son sommeil à plusieurs dizaines de km au nord de Tombouctou, selon des sources citées par RFI.

Le jihadiste s’était fait connaître dans une vidéo postée le 9 octobre sur le site mauritanien saharamedias.net, apparaissant devant un fond noir portant le sigle d'Aqmi, un kalachnikov - visiblement en plastique - posé à son côté (voir ci-dessous). Dans un français sans accent, il racontait ses vingt années de marine marchande - et même de travail humanitaire en Éthiopie avec Médecins sans frontières… Il promettait une « catastrophe humaine et humanitaire » en cas d'intervention militaire au Sahel et affirmait être installé à Tombouctou depuis deux ans avec sa femme (d'origine maghrébine) et leurs cinq enfants. L'ambassade de France à Bamako l'avait contacté, fin mars 2012, pour lui conseiller de quitter le Nord-Mali avant l'arrivée des islamistes. Sans succès.

Gilles Le Guen est également soupçonné d'avoir pris part, en janvier, à la sanglante prise d'otage de In Amenas, en Algérie. En novembre 2012, il avait été soupçonné par Aqmi d'être un traître, et arrêté. Mais il avait été relâché en décembre, avant qu'on ne le revoit en mobylette à Tombouctou et qu'on ne perde sa trace après l'intervention française Serval, en janvier.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Le premier cas d'Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte vendredi, a annoncé le gouvernement.[...]

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers