Extension Factory Builder
29/04/2013 à 20:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Livre blanc préconise un renforcement des services de renseignement et des forces spéciales. Le Livre blanc préconise un renforcement des services de renseignement et des forces spéciales. © AFP

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale 2013 a été publié, lundi 29 avril, par les autorités françaises. Ce document, le quatrième du genre depuis 1972, fixe les grandes orientations de la politique française de défense. Et dévoile plusieurs éléments intéressants sur la future stratégie militaire de la France en Afrique.

Au fil des 160 pages du Livre blanc sur la défense 2013, le continent africain est évoqué à maintes reprises. Le Maghreb, le Sahel, l’Afrique subsaharienne ou encore la Corne de l’Afrique y sont régulièrement qualifiées de « zones d’intérêts prioritaires » pour la France. Les responsables français se montrent très vigilants sur la sécurisation de ces régions, dans lesquelles ils ont de nombreux intérêts humains, économiques et financiers. D’après le document, l’implication de la France est d’autant plus nécessaire que « l’allié américain » s’estime moins concerné de manière directeme en Afrique.

Les accords de partenariat de défense passés avec huit pays africains (Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Sénégal, Togo), qui permettent aux forces armées françaises d’avoir des « facilités d’anticipation et de réaction » seront maintenus. Ils devraient toutefois évoluer, « afin de disposer de capacités réactives et flexibles, à même de s’adapter aux réalités et besoins du continent ». La France souhaite par ailleurs renforcer son dialogue avec le Nigeria et l’Afrique du sud, deux poids lourds dont les capacités économiques et militaires en font des pièces maîtresses du dispositif opérationnel de l’Union africaine (UA).

Renseignement et forces spéciales

La guerre asymétrique dans laquelle la France est engagée au Mali, contre des ennemis très mobiles et non-étatiques, a visiblement influencé les auteurs du rapport. La menace terroriste accrue contre la France implique un renforcement des capacités humaines et techniques de ses services de renseignement. Parmi leurs recommandations : développement de l’imagerie spatiale et hausse des moyens de surveillance aérienne, à l’aide de drones et d’avions légers d’observation. Ces techniques, que les Américains maîtrisent parfaitement, permettraient d’avoir une meilleure vision de vastes territoires hors-de-contrôle comme certaines régions du Sahara et du Sahel.

Le Livre blanc suggère aussi de renforcer les effectifs des forces spéciales, qui se sont « imposées comme une capacité de premier plan dans toutes les opérations récentes ». Selon le texte, elles sont particulièrement adaptées « aux besoins accrus de réaction dans l’urgence », comme ce fut par exemple le cas le 11 janvier dernier lors de l’offensive de groupes islamistes armés vers le sud du Mali. Enfin, le document met également l’accent sur la nécessité de développer les moyens de cyberdéfense contre une potentielle attaque informatique de grande ampleur. Car la guerre sera, comme l'information et le renseignement, de plus en plus numérique.

___

Benjamin Roger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

RDC : l'ONU souhaite la reprise de la coopération avec l'armée pour combattre les FDLR

En froid avec Kinshasa, les Nations unies souhaitent relancer la coopération "le plus vite possible" avec l'armée afin de neutraliser les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwa[...]

Jacques Sayagh, culturiste des pavés

Ce quinquagénaire parisien né à Alger a choisi de vivre dans la rue, mais n'a pas renoncé au sport. Une vidéo montrant ses performances a enflammé le web.[...]

Yémen : des troupes de la coalition arabe bientôt au sol ?

Y aura-t-il bientôt des troupes de la coalition arabe au sol au Yémen ? C'est ce que suggère le chef de la diplomatie yéménite, Ryad Yassine, réfugié à Ryad, selon lui pour [...]

Mercenaires sud-africains, les soldats perdus de l'apartheid

Ils ont appris à se faire discrets : officiellement, Pretoria interdit le mercenariat. Mais d'anciens militaires formés du temps du régime ségrégationniste vendent encore leurs services a[...]

Côte d'Ivoire : Abidjan se rêve en capitale africaine du reggae

Abidjan, nouvelle "Zion City" ? C'est ce que souhaite le ministre d'État Moussa Dosso, qui lance en avril un festival de musique doublé d'un colloque international entièrement dédiés au[...]

Une "fille-de" à la tête du Zimbabwe ?

Dans sa stratégie de monarchisation du pouvoir zimbabwéen, Robert Mugabe change son fusil d’épaule. À mots couverts et visages découverts, il met en lumière l’alternative co[...]

Afrique du Sud : le patron de la Cosatu, Zwelinzima Vavi, démis de ses fonctions

Après des années de luttes internes, le patron de la Cosatu a été démis de ses fonctions lundi. L'expulsion de Zwelinzima Vavi, à la tête de la plus puissante centrale syndicale depu[...]

Bénin, qu'as-tu fait de ta démocratie ?

Le Bénin fait figure de modèle en Afrique de l'Ouest. Pourtant, entre la versatilité de la classe politique, un affairisme endémique et des grèves à répétition, le ma[...]

Nigeria : les armées du Niger et du Tchad reprennent Malam Fatori, stratégique pour Boko Haram

Les armées du Tchad et du Niger ont repris mardi aux islamistes de Boko Haram la localité stratégique de Malam Fatori, dernier bastion de la secte islamiste dans le nord-est du Nigeria.[...]

Nigeria : retour en images sur la victoire de Muhammadu Buhari à la présidentielle

Les résultats officiels de la présidentielle nigériane ont été proclamés mardi par la commission électorale. Pour la première fois dans le pays, le candidat de l’opposi[...]

Jovi, rappeur camerounais : "L'Afrique a le potentiel pour prolonger l'ère du hip-hop"

Il travaille avec Akon, lance sa musique dans les écouteurs de Youssoupha, mais rien, chez Jovi, ne trahit un penchant pour le bling-bling. Le rappeur basé à Yaoundé prêche l’avènem[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130429184907 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130429184907 from 172.16.0.100