Extension Factory Builder
29/04/2013 à 20:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Livre blanc préconise un renforcement des services de renseignement et des forces spéciales. Le Livre blanc préconise un renforcement des services de renseignement et des forces spéciales. © AFP

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale 2013 a été publié, lundi 29 avril, par les autorités françaises. Ce document, le quatrième du genre depuis 1972, fixe les grandes orientations de la politique française de défense. Et dévoile plusieurs éléments intéressants sur la future stratégie militaire de la France en Afrique.

Au fil des 160 pages du Livre blanc sur la défense 2013, le continent africain est évoqué à maintes reprises. Le Maghreb, le Sahel, l’Afrique subsaharienne ou encore la Corne de l’Afrique y sont régulièrement qualifiées de « zones d’intérêts prioritaires » pour la France. Les responsables français se montrent très vigilants sur la sécurisation de ces régions, dans lesquelles ils ont de nombreux intérêts humains, économiques et financiers. D’après le document, l’implication de la France est d’autant plus nécessaire que « l’allié américain » s’estime moins concerné de manière directeme en Afrique.

Les accords de partenariat de défense passés avec huit pays africains (Cameroun, Centrafrique, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Sénégal, Togo), qui permettent aux forces armées françaises d’avoir des « facilités d’anticipation et de réaction » seront maintenus. Ils devraient toutefois évoluer, « afin de disposer de capacités réactives et flexibles, à même de s’adapter aux réalités et besoins du continent ». La France souhaite par ailleurs renforcer son dialogue avec le Nigeria et l’Afrique du sud, deux poids lourds dont les capacités économiques et militaires en font des pièces maîtresses du dispositif opérationnel de l’Union africaine (UA).

Renseignement et forces spéciales

La guerre asymétrique dans laquelle la France est engagée au Mali, contre des ennemis très mobiles et non-étatiques, a visiblement influencé les auteurs du rapport. La menace terroriste accrue contre la France implique un renforcement des capacités humaines et techniques de ses services de renseignement. Parmi leurs recommandations : développement de l’imagerie spatiale et hausse des moyens de surveillance aérienne, à l’aide de drones et d’avions légers d’observation. Ces techniques, que les Américains maîtrisent parfaitement, permettraient d’avoir une meilleure vision de vastes territoires hors-de-contrôle comme certaines régions du Sahara et du Sahel.

Le Livre blanc suggère aussi de renforcer les effectifs des forces spéciales, qui se sont « imposées comme une capacité de premier plan dans toutes les opérations récentes ». Selon le texte, elles sont particulièrement adaptées « aux besoins accrus de réaction dans l’urgence », comme ce fut par exemple le cas le 11 janvier dernier lors de l’offensive de groupes islamistes armés vers le sud du Mali. Enfin, le document met également l’accent sur la nécessité de développer les moyens de cyberdéfense contre une potentielle attaque informatique de grande ampleur. Car la guerre sera, comme l'information et le renseignement, de plus en plus numérique.

___

Benjamin Roger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Gouvernance : le président namibien Pohamba remporte le prix de la Fondation Mo Ibrahim

Gouvernance : le président namibien Pohamba remporte le prix de la Fondation Mo Ibrahim

Le président namibien Hifikepunye Pohamba, qui doit céder sa place d'ici la fin du mois à son successeur, a remporté jeudi le prix de la Fondation Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance en[...]

Giresse : "Pourquoi le Sénégal n'a-t-il jamais rien gagné ?"

Alain Giresse, l’ancien sélectionneur du Sénégal, n’a pas été épargné par une partie de la presse locale. S’estimant victime d’attaques excessivement viole[...]

Petit vade-mecum électoral

"Je dis oui..." Ce n'est pas à sa future épouse - cela se saurait - que le célibataire le plus convoité d'Afrique de l'Ouest a ainsi répondu, mais aux militants de son parti qui[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par le[...]

Algérie : une manifestation anti-gaz de schiste dégénère

Une quarantaine de policiers ont été attaqués et deux bâtiments incendiés, ce dimanche, lors d'une manifestation contre le forage de puits d'exploration du gaz de schiste, à In Salah, dans [...]

Casimir Oyé Mba : "Seule solution pour sortir de l'impasse politique au Gabon, le dialogue"

Casimir Oyé Mba, opposant gabonais et ancien Premier ministre d'Omar Bongo Ondimba, appelle une nouvelle fois le chef de l'État au dialogue national.[...]

RDC - R. Tshibanda : "La Monusco a décidé de ne pas lutter contre les FDLR pour des raisons fallacieuses"

La Mission onusienne en RDC (Monusco) a suspendu son appui à l'armée congolaise dans les opérations contre les FDLR. En réponse, Kinshasa a décidé de traquer seul ces rebelles rwandais. De[...]

Égypte : Sissi, le Poutine arabe qui veut "terroriser les terroristes"

En achetant des avions français et du matériel russe, le président entend montrer à l'allié américain que son pays peut s'émanciper. Et diversifier ses partenariats.[...]

Syrie : l'opposition rejette le plan de trêve de l'ONU à Alep

L'opposition militaire et politique dans la province d'Alep a rejeté dimanche le plan du médiateur de l'ONU en Syrie pour une suspension des combats à Alep, la grande ville du nord ravagée par la guer[...]

Législatives au Lesotho : avantage au Premier ministre sortant

Le Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane faisait la course en tête dimanche, selon des résultats partiels portant sur le quart des circonscriptions, au lendemain d'élections législatives visant &a[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les organ[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130429184907 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130429184907 from 172.16.0.100