Extension Factory Builder
24/04/2013 à 11:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Supporters des FAR à Casablanca, le 11 avril. Supporters des FAR à Casablanca, le 11 avril. © Capture d'écran/Youtube

Plus de 150 personnes sont poursuivies par la justice marocaine à la suite de violences urbaines en marge du match de football Raja-FAR, le 11 avril à Casablanca. Elles ont pris place mardi 23 avril sur le banc des accusés pour un procès hors norme très suivi au Maroc.

Ce 11 avril, des scènes de violences urbaines avaient défiguré les grandes artères de Casablanca. Agressions, destructions de biens publics et privés, vols : le centre de la capitale économique du Maroc avait été durement marqué par l'arrivée de supporteurs des FAR de Rabat, club devant affronter le soir même l'équipe locale du Raja de Casablanca. Sur Facebook et Twitter, de nombreux Casaouis s'étaient indignés de ces violences, s'interrogeant notamment sur le peu de forces de l'ordre déployées dans les rues de leur ville le jour du match.

Plus de 200 personnes avaient toutefois pu être interpellées et présentées à la justice. La quasi-totalité a été inculpée par une chambre criminelle, une première au Maroc pour de tels faits. Elles encourent des peines de prison ferme. Mardi matin, le procès des accusés majeurs - 157 au total - a débuté dans une salle d'audience archi-comble et en présence d'une centaine d'avocats.

Vidéo amateur du passage de supporters des FAR à Casablanca le 11 avril.

500 vols

Plusieurs centaines de personnes, familles et amis des accusés, ont manifesté pour réclamer la libération de leurs proches. Les avocats de la défense ont plaidé pour la libération de leurs clients, actuellement en détention provisoire dans une prison de la ville. La deuxième audience a été fixée au 7 mai. Les quelque 70 mineurs poursuivis dans le cadre de cette affaire seront pour leur part jugés à partir du 21 mai. Les investigations menées ont permis de recenser quelque 500 cas de vols, agressions à main armée et dégâts sur des biens publics et privés.

Le lendemain de ces violences, qui ont fortement marqué l'opinion publique, de nouvelles arrestations avaient eu lieu en marge d'une autre rencontre de football à Casablanca, entre le Wydad, autre grande équipe de Casa, et l'équipe de Kénitra (Nord-Ouest). Neuf prévenus ont comparu lundi dans ce dossier, devant un tribunal correctionnel de la ville. Mais leur procès a été ajourné au 29 avril, selon un correspondant de l'AFP.

Le football marocain est régulièrement entaché par des violences, à l'intérieur comme à l'extérieur des stades. Lors de la saison 2011-2012, la Fédération marocaine (FRMF) a dit avoir recensé plus d'une trentaine d'incidents en première et deuxième divisions.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association gè[...]

Maroc : Baha, l'irremplaçable stratège de Benkirane

La mort accidentelle de son bras droit Abdellah Baha prive le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, d'un confident, d'un conseiller et d'un stratège. Amputé de son éminence grise, il[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Maroc - Scandale du stade de Rabat : camouflet royal pour Mohamed Ouzzine

La décision est tombée comme un couperet. Le roi du Maroc vient de désavouer le ministre de la Jeunesse et des Sports et demande l'ouverture d'une enquête approfondie sur le scandale de la pelouse du[...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers