Extension Factory Builder
12/04/2013 à 09:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Le Guen, futur sélectionneur du Gabon ? Paul Le Guen, futur sélectionneur du Gabon ? © AFP

Mal engagé en qualifications pour la Coupe du monde 2014, le Gabon pense aussi à l’avenir. Paulo Duarte fragilisé par les résultats, le palais présidentiel, qui pilote désormais le dossier,  étudie plusieurs pistes. Dont l’une, considérée comme très sérieuse,  mène au français Paul Le Guen, l’ancien sélectionneur du Cameroun, et actuellement sous contrat à Oman.

L’invalidation par la Fifa de l’élection de Jean de Dieu Moukagni à la présidence de la Fédération gabonaise de football, après un recours déposé par son adversaire Pierre-Alain Mounguengui ne changera rien à l’affaire. Le dossier des Panthères est désormais remonté jusqu’au Palais présidentiel, et le nom du futur sélectionneur sera choisi au plus haut sommet de l’État. Depuis la défaite au Congo (0-1, le 23 mars dernier), le Gabon, dernier du Groupe E avec trois points, a vu ses chances de disputer la Coupe du monde au Brésil se réduire. Et celles de Paulo Duarte (44 ans) de rester sur le banc gabonais également.

Le Palais présidentiel prêt à faire des efforts

Nommé sélectionneur et Directeur technique national (DTN)  pour deux ans le 29 avril 2012, le technicien portugais, ancien sélectionneur du Burkina Faso (2008-2012) se sait menacé. Mais il devrait, en cas d’éviction, rester DTN puisque son travail de formation et de détection est apprécié au Gabon. Car la présidence de la République envisage de faire venir à Libreville un technicien expérimenté et prestigieux. Si plusieurs noms ont circulé, dont ceux de Pierre Lechantre (ex-Cameroun, Mali, Qatar), de son compatriote Gérard Buscher, entraîneur de La Marsa (Division 1 tunisienne) et de l’Ivoirien François Zahoui, ex sélectionneur des Éléphants, c’est celui de Paul Le Guen qui a les faveurs des décideurs, même si d’autres pistes sont également étudiées. Le profil du technicien français (49 ans),  ancien milieu de terrain de l’Équipe de France (17 sélections entre 1993 et 1995), a dirigé Rennes, Lyon, les Glasgow Rangers, le Paris-SG et a qualifié le Cameroun pour la Coupe du Monde 2010 au dépend du Gabon, correspond à ce que recherche le Palais, prêt à faire des efforts pour attirer une pointure, de préférence francophone,  ou  au moins francophile.

Décision en juin ?

Le Guen, qui a signé un (très) bon contrat de trois ans avec Oman en 2011, peut toujours espérer qualifier son équipe pour la Coupe du Monde 2014. La sélection omanaise, qui jouera trois matches au mois de juin, saura au plus tard le 18, à l’issue de son déplacement en Jordanie, si elle est qualifiée pour le grand raout brésilien, ou si elle devra passer par les barrages. Et il semble hautement improbable que Le Guen quitte son poste avant le 1er juin. La tendance serait donc de maintenir Paulo Duarte pour les deux matches du Gabon à Libreville face au Congo (le 8) et au Niger (le 15). Les Panthères, pour atteindre le dernier tour prévu cet automne, doivent remporter leurs trois dernières rencontres (NDLR : le dernier se jouera au Burkina Faso le 6 septembre) et miser sur une défaite du Congo. Les choses devraient donc s’accélérer en juin…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : les caisses de l'État sous surveillance rapprochée

Gabon : les caisses de l'État sous surveillance rapprochée

Un audit a révèlé l'ampleur de la disparition des fonds publics au Gabon au cours des dix dernières années. Pour reprendre la main, le gouvernement doit agir vite.[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La Cemac entre rebelles, islamistes et pirates

C'est devant une Cemac impuissante que l'État centrafricain s'est effondré. Certes, la Communauté a tenté de s'interposer entre les parties en conflit. Mais pour mieux constater ensuite son[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Cemac : l'histoire d'un long accouchement

Surprise ! Le 16 mars 1994 à N'Djamena, au Tchad, l'Union douanière et économique des États de l'Afrique centrale (Udeac) est morte, sans signe avant-coureur. Elle est remplacée, le[...]

Cemac : vingt ans... et des regrets

Gabegie administrative, projets en suspens, scandales financiers et rivalités politiques affaiblissent une organisation régionale dont les membres ne parviennent pas à définir une politique[...]

Voyager dans la zone Cemac : bakchichs, barrages, parano sécuritaire... Le parcours du combattant

Frontières tantôt ouvertes tantôt fermées, Bakchichs, barrages, paranoïa sécuritaire... La traversée des pays membres de la Communauté économique et monétaire[...]

Réseaux sociaux : le classement des villes africaines les plus actives sur Twitter

"Jeune Afrique" a établi un classement d'où il ressort un grand retard dans l'utilisation de Twitter par les villes africaines. Si certaines municipalités se démarquent, la plupart[...]

Cemac : esprit es-tu là ?

Peut-on modeler une union sur le décalque d'un croquis colonial ? Oui, non, peut-être... La Cemac, on l'avait un peu oublié, est, dans ses frontières actuelles, Guinée équatoriale[...]

L'Afrique centrale mise sur la "promotion canopée"

Pour valoriser leur filière bois, des pays du bassin du Congo misent sur la transformation locale des grumes. Objectif : créer des emplois tout en protégeant l'environnement.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers