Extension Factory Builder
04/04/2013 à 12:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Gbagbo (c) devant la CPI à La Haye, le 19 février 2013. Laurent Gbagbo (c) devant la CPI à La Haye, le 19 février 2013. © AFP

Dans son dernier rapport rendu public jeudi 4 avril, Human Rights Watch (HRW) épingle la Cour pénale internationale (CPI) et les autorités judiciaires ivoiriennes, qui n'ont jusque là poursuivi que des pro-Gbagbo dans le cadre de la crise postélectorale de 2010-2011.

« L'approche à sens unique adoptée par la CPI [Cour pénale internationale] a légitimé la mise en œuvre de la même approche par les autorités judiciaires ivoiriennes et porté atteinte à l'image en Côte d'Ivoire de la CPI en tant qu'institution impartiale ». Dans son dernier rapport de 82 pages, intitulé « Transformer les discours en réalité : l'heure de réclamer des comptes pour les crimes internationaux graves perpétrés en Côte d'Ivoire » et rendu public jeudi 4 avril, Human Rights Watch (HRW) n’épargne ni la CPI, ni les autorités ivoiriennes.

Pour HRW, si le chef de l'État ivoirien Alassane Ouattara clame régulièrement son refus de « l'impunité » et d'une « justice des vainqueurs », il n'a pas jusqu'à présent démontré son intention d'inquiéter ceux qui l'ont porté au pouvoir. À Abidjan, sur « plus de 150 personnes qui ont été inculpées pour des crimes perpétrées lors des violences postélectorales, aucun des inculpés ne provient des forces pro-Ouattara », souligne le rapport d'HRW, relevant « les efforts inégaux déployés par la Côte d'Ivoire pour réclamer des comptes aux responsables des crimes internationaux graves » commis pendant la période.

Dangereux héritage

« Si la Côte d'Ivoire veut rompre avec son dangereux héritage qui permet aux personnes proches du gouvernement d'être à l'abri de la justice, il faut qu'elle engage des poursuites crédibles à l'encontre des responsables de crimes appartenant aux deux camps impliqués dans le conflit postélectoral », avertit l'ONG.

HRW le répète, la CPI a « légitimé » la mise en place d'une justice « partiale » contre l'ex-président Laurent Gbagbo et ses proches. L'organisation de défense des droits de l'Homme souligne que la Cour n'a délivré publiquement que deux mandats d'arrêt, à l'encontre de Laurent Gbagbo et de son épouse Simone, tous deux accusés de crimes contre l'humanité pendant les violences postélectorales de 2010-2011.

HRW appelle ainsi la CPI « à rapidement enquêter sur les crimes commis par des individus appartenant au camp (du président Alassane) Ouattara » pour rétablir sa « légitimité ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : l'ex-comzone 'Wattao' dans le viseur de l'ONU

Côte d'Ivoire : l'ex-comzone "Wattao" dans le viseur de l'ONU

Les experts des Nations unies sur la Côte d’Ivoire ont publié le 17 avril un nouveau rapport. Ils affirment que "les mesures et les restrictions imposées par le Conseil de sécurité de[...]

Côte d'Ivoire : Dobet Gnahoré, chanteuse polyglotte et cosmopolite

Bété, malinké, dida, lingala, créole, français, anglais... Le répertoire de la chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré semble n'avoir pas de limites. Et gagne en épaisseur[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Daniel Kablan Duncan : en Côte d'Ivoire, "nul n'échappera à la justice"

Aujourd'hui Charles Blé Goudé, demain Simone Gbagbo... Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, insiste sur la nécessité de juger tous les acteurs de la crise postélectorale.[...]

Côte d'Ivoire : le gouvernement lance les travaux aux urgences du CHU de Cocody

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, le ministre des Postes et des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, a annoncé à l’issue du conseil[...]

"Run", le premier film sur la crise en Côte d'Ivoire, sélectionné au Festival de Cannes

"Run", le film du réalisateur franco-ivoirien de 42 ans Philippe Lacôte a été sélectionné au Festival de Cannes 2014, dans la catégorie "Un certain regard".[...]

Côte d'Ivoire : Total découvre du pétrole

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l'offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. C'est la première découverte de ce type pour le groupe[...]

Côte d'Ivoire : dix ans après, l'enquête patine dans la disparition de Guy-André Kieffer

L'enquête au sujet de la disparition du journaliste indépendant Guy-André Kieffer en Côte d'Ivoire, le 16 avril 2004, est toujours au point mort. Si les soupçons se sont orientés vers des[...]

Côte d'Ivoire : le FPI est prêt à reprendre le dialogue... sous conditions

Les joutes verbales continuent entre le Front populaire ivoirien et le gouvernement en Côte d'Ivoire. Mardi, le parti de Laurent Gbagbo s'est déclaré prêt à reprendre le dialogue. Sous[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces