Extension Factory Builder
29/03/2013 à 17:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ouaddou : 'Combien de Marocains s’exilent en Europe, dans un bon championnat ? Très peu !' Ouaddou : "Combien de Marocains s’exilent en Europe, dans un bon championnat ? Très peu !" © DR

La défaite du Maroc en Tanzanie dimanche 24 mars (1-3), en qualifications pour la Coupe du Monde 2014, n’a fait que confirmer l’évidence. Depuis plusieurs années, la sélection marocaine est en crise. Abdeslam Ouaddou, l’ancien défenseur des Lions de l’Atlas (68 sélections), dresse un bilan sans complaisance.

Jeune Afrique : Croyez-vous encore à une qualification du Maroc pour la prochaine Coupe du Monde ?

Abdeslam Ouaddou : Mathématiquement, c’est encore possible. Mais soyons objectif : les chances sont très réduites. Et je suis encore plus pessimiste quand je regarde le contenu proposé par la sélection. C’est très décevant. Il n’y a pas de vrai projet de jeu, cela manque d’agressivité et d’orientation tactique.

Rachid Taoussi doit-il continuer à entraîner les Lions ?

Ce n’est pas à moi de répondre, même si je sais qu’au Maroc, il y a des gens qui réclament sa démission. Et à la limite, le problème va au-delà de la personne du sélectionneur. Avant Taoussi, Eric Gérets non plus n’y arrivait pas. Le problème est beaucoup plus profond.

Admettez que ses choix sont déroutants. Ses listes changent sans arrêt, et pour le déplacement en Tanzanie, il avait fait majoritairement appel à des joueurs évoluant au Maroc

(Il coupe) C’est un éternel problème. Quand un sélectionneur fait appel à des joueurs qui évoluent en Europe et que ça ne marche pas, les gens vont dire que ces derniers ne sont pas patriotes, qu’ils n’aiment pas la sélection, ce qui est faux. Alors, le sélectionneur va convoquer des locaux. Et quand ça ne fonctionne pas non plus, on demande un mélange entre « étrangers » et locaux… C’est sans fin.

Le Maroc ne fait plus partie des meilleurs. C’est devenu une équipe moyenne en Afrique.

Quelle est selon vous la meilleure solution à appliquer ?

Il faut revoir la politique de formation au Maroc. Combien de Marocains s’exilent en Europe, dans un bon championnat ? Très peu ! Je pense que des locaux sont les plus aptes à affronter la réalité du football africain, à aller défier les sélections du Sud du Sahara. Mais à condition qu’ils soient bien préparés. Cela n’exclut pas les étrangers. Mais porter le maillot de la sélection, cela se mérite. Et pour cela, il faut avoir du temps de jeu dans son club. Car on a souvent pu remarquer que ceux qui jouent en Europe ont parfois beaucoup de mal quand il s’agit d’aller jouer en Gambie ou au Malawi.

Où situez-vous la sélection marocaine sur l’échiquier africain ?

Il ne faut pas se mentir. Elle ne s’est plus qualifiée pour la Coupe du Monde depuis 1998, et depuis sa finale lors de la CAN 2004, elle n’a plus jamais franchi le premier tour ! Il faut arrêter de mentir au public sur la valeur de cette équipe. Le Maroc ne fait plus partie des meilleurs. C’est devenu une équipe moyenne en Afrique.

Le Maroc va organiser la CAN 2015, et votre constat n’est pas très optimiste…

Il faut pourtant être conscient de la réalité ! Tant qu’il n’y aura pas un travail en profondeur, qu’on changera sans arrêt l’équipe au premier mauvais résultat, le Maroc restera là où il est ! Il faut se mettre dans la tête qu’il faudra peut-être 5 ou 10 ans avant de retrouver une sélection compétitive. Mais il y a une CAN dans moins de deux ans, la pression sera énorme, et il faudra bien avoir une équipe capable de rivaliser avec les meilleurs…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région jusque-l&agra[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130329170814 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130329170814 from 172.16.0.100