Extension Factory Builder
29/03/2013 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats français dans le nord du Mali, le 16 mars 2013. Des soldats français dans le nord du Mali, le 16 mars 2013. © AFP

La France se montrera "intraitable" quant à la tenue d'"élections au Mali à la fin du mois de juillet", a assuré, jeudi 28 mars, le président français, François Hollande.

François Hollande affiche un optimisme à toutes épreuves. « Nous voulons qu'il y ait des élections au Mali à la fin du mois de juillet. Et ça, nous serons intraitables là-dessus », a déclaré le président français jeudi 28 mars. Edmond Mulet, sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, avait pourtant jugé, mi-mars, cette possibilité « peu probable ».

« Il faut qu'il y ait ce dialogue avec toutes les composantes de la société malienne », a également déclaré François Hollande, démentant que la France cherchait des candidats pour la prochaine élection présidentielle malienne. « Le temps où la France désignait des chefs d'État en Afrique est révolu », a-t-il dit.

Lors d'un entretien à la chaîne de télévision publique France 2, le chef de l’État français a également précisé le calendrier de retrait des soldats français déployés au Mali, qui sont aujourd'hui plus de 4 000. « À la fin du mois d'avril, nous allons nous retirer. En juillet, il n'y aura plus que 2 000 soldats au Mali. À la fin de l'année, un millier de soldats seront présents », a-t-il annoncé.

Otages

Dans un premier temps, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait évoqué un début de retrait en mars du contingent français. Puis le président François Hollande avait promis une diminution du nombre des soldats « à partir du mois d'avril » sans donner de chiffres.

Estimant que la France avait atteint ses objectifs - à l'exception de la libération des 15 otages français -, François Hollande a rendu hommage aux soldats « exemplaires », auxquels il a fait part de son « admiration ».

L'armée française a perdu cinq soldats depuis le début de la guerre le 11 janvier.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : que viennent faire les leaders de la société civile en Europe ?

Mali : que viennent faire les leaders de la société civile en Europe ?

Une délégation de la société civile malienne est attendue lundi à Paris où elle doit avoir des échanges avec les autorités françaises, avant de se rendre en Allemagne [...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Deux ans après l'opération Serval, où en est l'armée malienne ?

Le 11 janvier 2013, l'armée française intervenait au Mali pour aider les militaires maliens à défendre leur territoire face à l'assaut des groupes jihadistes vers le sud du pays. Deux ans plus[...]

Le Mali refuse d'inhumer Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher à Paris

Amédy Coulibaly, le preneur d'otages du supermarché casher de Paris, devait être enterré au Mali, pays où ses parents sont nés. Mais, selon le quotidien français "Le[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Mali : Modibo Keïta, un nouveau Premier ministre cool et old school

À peine nommé Premier ministre du Mali, Modibo Keïta a déjà réussi un exploit : contenter simultanément le gouvernement, l'opposition et les groupes armés. Cela[...]

Fin de l'épidémie d'Ebola au Mali

Après plus quarante jours de surveillance sans cas confirmés, le Mali en a officiellement fini dimanche avec l'épidémie d'Ebola sur son territoire.  [...]

Charlie Bathily

C'est l'histoire de deux hommes, maliens d'origine, au coeur du drame qui a saisi la France le 7 janvier. Le tueur de Juifs et le sauveur de Juifs, l'assassin et le juste, le Bambara et le Soninké, le[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130329090050 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130329090050 from 172.16.0.100