Extension Factory Builder
29/03/2013 à 11:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le pape François, le 28 mars 2013 Le pape François, le 28 mars 2013 © AFP

Le jeudi 28 mars, le pape François a effectué une cérémonie de Pâques inédite, dans un centre de détention pour mineurs de la banlieue de Rome, en lavant les pieds de douze détenus. Parmi eux, il y avait deux jeunes filles dont une de confession musulmane.

François s’est rendu, jeudi 28 mars, dans un centre de détention pour mineur, pour un « lavement de pieds ». Pour la première fois, un pape a effectué ce geste sur des jeunes filles. C'est aussi première fois à Rome que le « lavament de pieds », marquant l'attitude de service du Christ envers ses disciples, a lieu dans une prison et non dans le cadre fastueux d'une basilique. « Une caresse de Jésus » a dit François, soulignant être venu faire ce geste de tout coeur, comme prêtre et comme évêque.

>> Lire aussi : Les trois chantiers du pape François

Devant les jeunes rassemblés dans la chapelle de la prison, le pape argentin a prononcé une courte homélie, improvisée, sur un ton très simple, accessible et chaleureux, avant de procéder au lavement des pieds de dix jeunes hommes et de deux jeunes filles, une Italienne catholique et une Serbe musulmane. « Jésus est venu pour servir, pour nous aider. Pensons-y bien : sommes-nous vraiment disposés à servir les autres ? », a-t-il demandé aux détenus « garçons et filles, italiens et non italiens, catholiques et non catholiques ».

"Si on s'est mis en colère contre quelqu'un, laissons tomber "

« Le Seigneur a donné un exemple », a-t-il encore souligné, commentant l'évangile du lavement des pieds : « Il ne s'agit pas de laver les pieds des autres tous les jours, mais nous devons nous aider. Si on s'est mis en colère contre quelqu'un, laissons tomber », a-t-il ajouté, en reprenant l'expression courante parmi les jeunes italiens Lascia perdere.

Plus tôt dans la journée, devant 1 600 fidèles, à l’occasion de la « messe chrismale », le pape avait appelé les prêtres à ne pas finir « tristes et convertis en collectionneurs d'antiquités ». Il a encouragé la redynamisation des offices, espérant éviter que les prêtres se cantonnent à être de simple « gestionnaires ». Les propos lors de cette messe du Jeudi Saint revêtent une importance particulière, parce que le pape y donne traditionnellement des orientations au clergé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

Naufrages de migrants en Méditerranée : le silence des dirigeants africains

  Les dirigeants africains se montrent remarquablement silencieux sur les naufrages de migrants en Méditerranée, qui concernent pourtant nombre de leurs citoyens, en particulier dans l'ouest du continent, une cr[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

François Durpaire : "La commémoration de la fin de l'esclavage est l'affaire de tous"

François Durpaire est historien, membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.[...]

Birmanie : les nouveaux boat people

Plus d'un million de Rohingyas, musulmans, sont privés de tout droit et confinés dans des camps de déplacés dans des conditions déplorables. Leur seul espoir ? Fuir par la mer. Au[...]

Niger - Putsch de Seyni Kountché : et si la France n'y était pour rien ?

On croyait tout savoir de la chute du président Diori, en 1974. Mais des archives encore confidentielles suggèrent que le putschiste Seyni Kountché a pris tout le monde de court. Y compris Paris.[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Chine-Taïwan : nuages noirs sur le détroit

À huit mois d'une élection présidentielle à haut risque, la poignée de main très médiatisée entre Xi Jinping et Eric Chu Li-luan ne doit pas faire illusion :[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers