Extension Factory Builder
28/03/2013 à 16:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Habib Kazdaghli, répond à des journalistes, le 18 janvier 2012 à Tunis. Habib Kazdaghli, répond à des journalistes, le 18 janvier 2012 à Tunis. © AFP

En Tunisie, le verdict du procès du doyen d’une faculté, accusé d’avoir agressé une étudiante, vient d’être reporté pour la quatrième fois.

Le tribunal de première instance de la Manouba a annoncé, jeudi 28 mars, le report au 4 avril du verdict dans le procès d’Habib Kazdaghli, doyen d’une faculté tunisienne, accusé d’avoir agressé une étudiante. La décision est motivée par le mouvement de grève des magistrats, au sein de la juridiction, réclamant la création d’une instance professionnelle totalement indépendante du pouvoir exécutif. « Je suis solidaire avec les magistrats en grève pour leur indépendance, c'est la preuve qu'ils souffrent, eux aussi, de l'ingérence des pouvoirs politiques », a déclaré M. Kazdaghli à l'AFP.

Le doyen risque jusqu’à cinq ans de prison, pour acte de violence commis par un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, selon ses avocats. Au mois de mars 2012, une étudiante est exclue de la faculté pour avoir porté le voile intégrale. L’étudiante et une amie ont alors décidé de saccager le bureau du doyen en représailles. L’une d’elle accuse, M. Kazdaghli de l’avoir giflée.

Bras de fer

« Nous rejetons les pressions, qu'elles viennent des religieux ou des pouvoirs politiques », a indiqué le doyen, en référence au bras de fer opposant depuis novembre 2011 la direction de sa faculté aux salafistes revendiquant le port du niqab pour les filles. Le procès de M. Kazdaghli est dénoncé par le corps enseignant, la société civile et l'opposition de gauche qui accusent le gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahdha de vouloir islamiser la société tunisienne.

Un comité de soutien « Habib Kazdaghli » organise actuellement des interventions au Forum social mondial 2013 qui a lieu du 24 au 30 mars à Tunis. « Le partage des valeurs de liberté est au cœur du forum », a lancé M. Kazdaghli, entouré de sympathisants de plusieurs nationalités, notamment des Européens.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : Béji Caïd Essebsi vainqueur de la présidentielle, Moncef Marzouki reconnaît sa défaite

Tunisie : Béji Caïd Essebsi vainqueur de la présidentielle, Moncef Marzouki reconnaît sa défaite

Selon des résultats partiels officiels, Béji Caïd Essebsi remporte l'élection présidentielle tunisienne. Il devance le président sortant Moncef Marzouki avec 55,68 % des suffrages.[...]

Présidentielle en Tunisie : un grand pas pour une démocratie en herbe

Manifestations de joie, déclarations politiques et commentaires se sont succédés toute la nuit en Tunisie, après le vote de dimanche pour le second tour de la présidentielle. Si les[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Tunisie : Essebsi revendique la victoire à la présidentielle, Marzouki conteste

Béji Caïd Essebsi a revendiqué dimanche soir la "victoire" à l'élection présidentielle tunisienne. Son annonce a été immédiatement contestée par le [...]

Les Tunisiens votent pour élire un président et tourner la page de la transition

En se choisissant un nouveau chef d’État dimanche, la Tunisie tournait, avec émotion ou indifférence, la page d’une transition postrévolutionnaire qui aura duré quatre ans. Un[...]

Présidentielle historique en Tunisie, un mort dans une attaque

Les Tunisiens votaient dimanche pour élire leur président après une transition chaotique de quatre ans dans ce pays où les tensions restent vives, un homme armé ayant été[...]

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki[...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers