Extension Factory Builder
28/03/2013 à 10:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alain Giresse a été nommé sélectionneur de l'équipe de football du Sénégal, le 9 janvier. Alain Giresse a été nommé sélectionneur de l'équipe de football du Sénégal, le 9 janvier. © AFP

Pour son premier gros test à la tête du Sénégal, Alain Giresse a dû se contenter d’un match nul face à l’Angola (1-1). La Coupe du monde est encore loin pour les Lions de la Teranga…

Si Alain Giresse est toujours invaincu depuis qu’il a été nommé sélectionneur du Sénégal, début janvier, il est loin d’être totalement satisfait. Le match nul face à l’Angola, samedi 23 mars, sur le terrain neutre de Conakry (1-1) en qualifications pour la Coupe du Monde 2014, est d’ailleurs beaucoup plus ennuyeux que celui contre la Guinée, le 5 février dernier en match amical (1-1). L’ancien milieu de terrain de l’équipe de France s’est estimé « déçu par le match, et par le résultat. » Son équipe, qui menait 1-0 à la mi-temps, grâce à un but de Moussa Sow, aurait pu prendre le large si Demba Ba n’avait manqué son penalty (49e).

Pas d’altercation Giresse-Cissé

« On a fait une bonne entame, avant de lâcher du lest. Mes joueurs n’ont pas été assez agressifs, ils n’ont pas tout montré. Ce sont deux points de perdus. (…) Même si nous avions gagné, je n’aurais pas été content du contenu. »

L’attaquant Papiss Cissé s’est même énervé dans le vestiaire, à tel point que certains médias sénégalais ont évoqué une violente altercation entre les deux hommes. Une rumeur démentie par Giresse, mais également par d’autres sources présentes à Conakry. « Cissé était agacé par le résultat et la manière. Il s’est énervé, mais pas contre le coach », a affirmé l’une d’elles.

Mois de juin décisif

Ce match nul va obliger le Sénégal à bien négocier ses deux prochains déplacements en Angola (7 juin) et au Liberia (14 juin). « J’ai un projet, et je demande à ceux qui seront sélectionnés d’y adhérer. Si ce n’est pas le cas, qu’ils me le disent. Cela leur évitera de perdre leur temps, et moi le mien. »

Depuis sa nomination, Giresse passe une partie de son temps à répéter que sa sélection « n’est pas figée », et que son groupe reste ouvert. Une précision qui ne ferme donc pas la porte à Souleymane Diawara (Marseille, France) et Mamadou Niang (Besiktas Istanbul, Turquie), deux des cadres rarement appelés ces derniers mois…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Après les délestages, la Senelec voit enfin le bout du tunnel

Avec le redressement de la Senelec, le pays sort de sa crise énergétique. Et mise désormais sur le privé pour augmenter sa production.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade, égaré entre "esclaves" et "anthropophages"

Abdoulaye Wade a publiquement taxé Macky Sall, mardi, de "descendant d'esclaves" et d'"anthropophages" dont les parents "mangeaient les bébés". Une sortie unanimement[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Sénégal : Suneor va céder son activité trituration au français Avril

Exclusif : Selon les informations de Jeune Afrique, Advens, actionnaire majoritaire de l'huilier sénégalais Suneor, et le Groupe Avril (ex Sofiproteol) ont signé le 13 février dernier un protocole[...]

Sénégal : l'affaire Wade

Le procès Karim Wade, véritable marathon judiciaire entamé le 31 juillet 2014 à Dakar, s'est achevé ce 19 janvier. Jugement attendu le 23 mars. L'enjeu est[...]

Sénégal : Macky Sall fait les yeux doux à la Casamance

Le président sénégalais a entamé jeudi une tournée d'une semaine en Casamance. Annonces en faveur du tourisme local, développement de son assise politique dans la région,[...]

Sénégal : quand Bibo Bourgi, principal complice présumé de Karim Wade, fait le procès de la CREI

Au dernier jour du procès de Karim Wade, dont le jugement sera rendu le 23 mars, l'homme d'affaires Bibo Bourgi a plaidé sa relaxe seul, sans ses avocats, s'efforçant de déconstruire la théorie[...]

Sénégal : ce que risquent Karim Wade et ses complices présumés

Le procureur spécial de la CREI, Cheikh Tidiane Mara, a fait connaître le 17 février ses réquisitions contre les neuf prévenus soupçonnés d'être des complices de Karim Wade[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328094928 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328094928 from 172.16.0.100