Extension Factory Builder
28/03/2013 à 09:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le procureur de la CPI, Fatou Bensouda. Le procureur de la CPI, Fatou Bensouda. © AFP

Dans un entretien accordé à "Jeune Afrique" avant la présidentielle kényane, Fatou Bensouda, procureur de la Cour pénale internationale (CPI), estime que celui qui est devenu le nouveau chef de l'État du Kenya devra répondre de son inculpation pour crimes contre l'humanité par la CPI.

Jeune Afrique :  Avez-vous des craintes que le président Kenyatta ne se présente pas à son procès devant la CPI ?

Fatou Bensouda : Il a dit plusieurs fois que meme s’il était élu président de son pays, il se présenterait devant la CPI pour la tenue de son procès [dont l'ouverture est programmée le 9 juillet 2013, NDLR]. Je n’ai pas de crainte particulière. Il doit se présenter. Et s’il ne le fait pas, nous demanderons l’émission d’un mandat d’arrêt à son encontre. Ma crainte actuelle est pour les témoins. Il y a beaucoup de pressions exercées sur eux. On les intimide, on les fragilise, on leur offre des pots de vins.

C’est la première fois, dans l’histoire de la justice internationale qu’un président en exercice est jugé. Permettrez-vous des aménagements pour qu'il puisse exercer son mandat électif ?

Les charges qui pèsent sur lui étaient les mêmes avant qu’il ne soit président. Il le sait. Comment gérer son pays et assister à son procès est une question à laquelle il a dû réfléchir. Quant aux aménagements possible des audiences, ce sera aux juges de la Cour d’en décider, conformément à nos statuts.

Son procès pourrait-il être délocalisé à Nairobi ou Arusha ?

Cela a été demandé. Toutes les parties ont donné leurs opinions sur la question. Les juges de la CPI ont également commandé une étude de faisabilité pour l’externalisation de ce procès. Au final, c’est à eux de prendre la décision.

________

Propos recueillis par Pascal Airault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Kenya

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Et si le commando islamiste qui a attaqué le 2 avril l'université kényane de Garissa, faisant 148 morts dont 142 étudiants, était uniquement composé de Kényans ? C'est en tout cas [...]

Kenya : pendant l'attaque de Garissa, l'avion du commando d'intervention transportait la famille d'un chef de la police

Sept heures. C'est le temps qu'il aura fallu à la police pour arriver sur les lieux de l'attaque de Garissa. La polémique est d'autant plus forte au Kenya que le chef de la brigade aérienne a reconnu mardi[...]

Attaque de Garissa : les Somalis du Kenya dans la crainte de représailles

Montrée du doigt à chaque attentat commis par les Shebab, la communauté somalie du Kenya craint de nouvelles représailles après l'attaque de Garissa. Reportage dans le quartier d'Eastleigh,[...]

Kenya : les violeurs de "Liz" condamnés à 15 ans de prison

L'avocate de "Liz", la jeune adolescente violée, battue et laissée pour morte dans une fosse septique en juin 2013, a annoncé lundi que trois des six bourreaux de la victime ont été[...]

Kenya : un mort, 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle sur un campus

Un étudiant est mort et quelque 150 ont été blessés dimanche sur un campus de Nairobi dans un mouvement de panique suscité par l'explosion d'un câble électrique qui a fait craindre[...]

Marathon de Paris : le Kényan Mark Korir l'emporte en 2 h 05 min 48 sec

Le Kényan Mark Korir, 30 ans, a remporté dimanche la 39e édition du marathon de Paris en 2 heures 05 minutes 48 secondes, son premier succès de prestige dans un marathon international.[...]

"Bingo's Run" : James A. Levine, accro à la vie

Mené tambour battant, le nouveau roman de James A. Levine nous entraîne au pas de course à la poursuite de Bingo, enfant débrouillard du plus gros bidonville de Nairobi.[...]

Kenya : des ONG et des sociétés de transfert soupçonnées de financer les Shebab

Après le massacre perpétré jeudi 2 avril dans l'université de Garissa par un commando Shebab, le gouvernement kényan passe à l'offensive sur le plan financier. Il espère couper[...]

Kenya : Kenyatta sous pression après l'attaque de Garissa

Après l'attaque meurtrière contre l'université de Garissa, il est urgent pour le président kényan de réduire le danger terroriste - au lieu de le minimiser en espérant[...]

Massacre de Garissa : un sixième suspect arrêté par la police kényane

Un sixième suspect a été arrêté mardi par la police kényane. Cinq Kényans et un Tanzanien sont désormais soupçonnés d'avoir apporté leur aide au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328084922 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328084922 from 172.16.0.100