Extension Factory Builder
28/03/2013 à 08:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud, le 25 août 2010 à son domicile. Nelson Mandela, premier président noir d'Afrique du Sud, le 25 août 2010 à son domicile. © Debbie Yazbek/Fondation Mandela/AFP/Archives

Victime d'une rechute de son infection pulmonaire, Nelson Mandela a été hospitalisé en urgence dans la nuit de mercredi à jeudi 28 mars. La présidence sud-africaine appelle à prier pour lui.

Mis à jour à 17h04.

Madiba ne va pas mieux. Dans la nuit de mercredi à jeudi, l'ancien président sud-africain, héros de la lutte contre l’apartheid, a été ré-hospitalisé pour une rechute de son infection pulmonaire, a annoncé Pretoria dans un communiqué, jeudi matin. « Les médecins s'occupent de lui, et s'assurent qu'il bénéficie du meilleur traitement médical possible et de tout le confort », assure le texte de la présidence.

« Les docteurs nous ont informés que l'ancien président Nelson Mandela réagissait positivement au traitement auquel il est soumis après une rechute d'infection pulmonaire. Il reste soigné et en observation à l'hôpital », a précisé en fin d'après-midi, la présidence sud-africaine sur son site internet.

"Conscient à son entrée"

« Il était conscient quand il est entré à l'hôpital », avait affirmé dans la matinée le porte-parole de la présidence Mac Maharaj, précisant immédiatement qu'il n'avait pas eu de nouvelles informations depuis. « Nous n'avons pas révélé le nom de l'hôpital pour respecter l'intimité et pour que l'équipe médicale puisse se concentrer sur son travail », avait-t-il également déclaré.

« Nous appelons le peuple d’Afrique du Sud et le monde à prier pour notre Madiba bien aimé et sa famille », demande le président Jacob Zuma, une attention qui souligne la gravité de l’état de santé de Nelson Mandela. Agé de 94 ans, l’ancien leader de l’ANC a déjà été hospitalisé à de multiples reprises.

Le 8 décembre, il avait été transféré à l'hôpital par avion depuis sa résidence de campagne de Qunu, dans la région du Cap oriental. Il en était sorti le 26 décembre, après avoir subi une opération chirurgicale pour son infection pulmonaire. Après un contrôle, le 9 mars, ses médecins avaient affirmé qu’il allait « de mieux en mieux ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Afrique du Sud : les députés partent en campagne contre la xénophobie

Les députés sud-africains ont décidé de ne pas siéger la semaine prochaine pour faire campagne contre la xénophobie dans leurs circonscriptions après les violences ayant fait au m[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Afrique du Sud : l'armée déployée à Johannesburg pour prévenir de nouvelles violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a annoncé mardi le déploiement imminent de l’armée pour maintenir l’ordre dans le township d'Alexandra à Johannesburg et assister la police dans la lutte contre[...]

Afrique du Sud : quand le roi de la nation zouloue dérape...

En sommant les étrangers de "quitter le pays", Goodwill Zwelithini, le roi de la nation zouloue, a mis le feu aux poudres. Depuis, il a démenti ses propos. Trop tard...[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : au secours, l'apartheid revient !

Les violences survenues à Durban ne sont pas un fait isolé. Cela fait des années que les migrants africains sont pris pour cible. Et que, sur fond de difficultés économiques, le poison de[...]

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a promis dimanche de punir les auteurs des violences xénophobes qui ont fait au moins sept morts depuis début avril, alors que le Malawi et le Zimbabwe s'apprêtaient à[...]

Afrique du Sud : le président Zuma invite les immigrés à rester

Après une nouvelle nuit de pillages à Johannesburg, le président Jacob Zuma a annulé un voyage en Indonésie et s'est rendu samedi auprès de victimes de violences xénophobes, afin[...]

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328083458 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130328083458 from 172.16.0.100