Extension Factory Builder
28/03/2013 à 07:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La carte des tournées africaines des présidents chinois éclaire la stratégie de Pékin. La carte des tournées africaines des présidents chinois éclaire la stratégie de Pékin. © J.A.

L'actuelle tournée africaine du nouveau président chinois, Xi Jinping, illustre l’intérêt croissant de Pékin pour les pays du continent. Avant lui, ses prédécesseurs, Jiang Zemin puis, surtout, Hu Jintao, se sont rendus à maintes reprises dans de nombreux États du continent.

Arrivé le 24 mars à Dar es Salaam pour une visite officielle de deux jours en Tanzanie, Xi Jinping s’est ensuite envolé pour l’Afrique du sud, où il a assisté, les 26 et 27 mars, à Durban, au 5e sommet des BRICS (qui regroupe le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, et l’Afrique du sud). Dernière étape de cette première tournée africaine du nouveau président chinois : la République du Congo. Attendu le 29 mars à Brazzaville, il en repartira le lendemain pour rentrer à Pékin.

En consacrant la majeure partie de son premier déplacement à l’étranger à trois pays du continent – Xi Jinping avait fait escale à Moscou avant de se rendre en Tanzanie -, le nouveau « timonier » chinois entend montrer à l’Afrique et au reste du monde que Pékin a, plus que jamais, l’intention de développer des relations bilatérales solides avec ses partenaires africains.

Hu Jintao, 18 pays africains en 10 ans

Cet attrait pour l’Afrique ne date pas d’hier. Avant Xi Jinping, ses prédécesseurs Jiang Zemin (au pouvoir de 1993 à 2003) et Hu Jintao (de 2003 à 2013) ont, eux aussi, foulé le sol africain. En 1996, le président Jiang Zemin se rend en Égypte, au Mali et en Éthiopie. Cette première tournée sera suivie d’une seconde en 2002, marquée par des voyages en Libye, au Nigeria et en Tunisie.

Mais il faudra attendre l’arrivée au pouvoir de Hu Jintao, en 2003, pour que la « Chinafrique » prenne réellement tout son sens. En dix ans, ce dernier s’est rendu dans 18 pays du continent. De son côté, Xi Jinping, avec une première visite d'une dizaine de jours seulement après sa nomination, se place dans la même dynamique.

Prochains sur la liste

Comme l’indique notre infographie, Pékin semble avant tout s’intéresser aux pays anglophones d’Afrique australe et d’Afrique de l’est. Deux États sont notamment au centre des attentions chinoises depuis 2007 : l’Afrique du sud et la Tanzanie, pays stables qui offrent une façade littorale sur l'Océan indien intéressante pour l'exportation. Les pays francophones d’Afrique de l’Ouest sont, eux, moins concernés, tout comme ceux d’Afrique centrale.

Enfin - et même si cela peut paraître étonnant - plusieurs poids lourds des secteurs pétroliers et miniers, comme l’Angola, la République démocratique du Congo ou le Niger, n’ont jamais accueilli officiellement de président chinois. Sans doute pour des raisons historiques liées à l'influence des ex-puissances coloniales ou aux séquelles de la Guerre froide… Mais cette lacune devrait être vite comblée.

___

Benjamin Roger

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Défenseurs des LGBTI en Afrique : les couleurs ternies de l'Arc-en-ciel

Depuis un demi-siècle, sur tous les continents, les organisations de défense des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI), ont conquis des droits mais de[...]

La BAD officialise la liste des candidats à la succession de Donald Kaberuka

 Le comité directeur du conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement vient de publier la liste des huit candidats à la succession de la Donald Kaberuka à la tête de[...]

Conquête spatiale : sept Africains parmi les cent candidats à la colonisation de la planète Mars

Les promoteurs d’un projet dénommé "Mars-One" visant à installer une colonie sur la planète Mars ont publié lundi une liste restreinte de cent candidats sur laquelle figurent sept[...]

Afrique : 350 millions de smartphones connectés d'ici à 2017

 Le nombre de smartphones sur le continent africain devrait doubler d'ici à 2017 pour dépasser les 350 millions d'appareils connectés, notamment grâce à la percée des[...]

Total veut céder les murs de ses stations-service en Afrique

 Le groupe pétrolier français Total réfléchit à la cession des murs et terrains de ses 3 900 stations-service installées sur le continent, a appris "Jeune Afrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130327161301 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130327161301 from 172.16.0.100