Extension Factory Builder
26/03/2013 à 15:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une installation de la Sonatrach en Algérie. Une installation de la Sonatrach en Algérie. © Sonatrach

Dans le cadre d’une commission rogatoire demandée par la justice italienne, le siège de Saipem a été perquisitionné par des enquêteurs algériens du Département du renseignement et de la sécurité  (DRS), lundi 25 mars à Alger. La filiale de la compagnie pétrolière italienne est soupçonnée d’être impliquée dans une affaire de corruption présumée portant sur des contrats signés avec la compagnie pétrolière algérienne, la Sonatrach.

Les locaux du siège de l’entreprise pétrolière Saipem Contracting Algérie SPA, filiale de l’italien Saipem, ont fait l’objet d’une vaste perquisition, lundi à Sidi Yahia (hauteurs d’Alger), dans le cadre de l’entraide judiciaire entre l’Algérie et l’Italie, a appris "Jeune Afrique" de sources concordantes à Alger et à Rome.

En exécution d’une commission rogatoire demandée par la justice italienne, les inspecteurs du DRS auraient saisi des micros ordinateurs ainsi que des documents relatifs aux activités de l’entreprise en Algérie durant la dernière décennie.

Joint au téléphone par Jeune Afrique, un responsable de la cellule de communication de Saipem à Rome a refusé de commenter ces informations. Toutefois, une source interne à la compagnie a confirmé, sous couvert de l’anonymat, que Saipem Contracting a fait l’objet d’une perquisition lundi sans fournir de détails sur la nature de celle-ci.

Les responsables de Saipem Algérie n’étaient pas joignables dans la matinée du mardi.

Commission de 197 millions d’euros

Le parquet d'Alger avait ordonné, le 10 février dernier, le déclenchement d'une enquête sur une affaire de corruption présumée liée à des contrats entre Saipem et la compagnie pétrolière nationale algérienne Sonatrach

Selon le procureur d’Alger, « l'information judiciaire connaîtra, sans nul doute, une cadence accélérée dès réception des résultats des commissions rogatoires internationales par le juge d'instruction et la convocation ou l'émission de mandats de justice à l'encontre de toute personne impliquée sera requise ».

Les procureurs de Milan, qui ont ouvert une instruction judiciaire début février 2013, soupçonnent les dirigeants de Saipem d’avoir versé une commission de 197 millions d’euros à des intermédiaires algériens pour sécuriser huit contrats obtenus par la firme italienne entre 2007 et 2009, pour un montant total de 11 milliards d’euros.

Ces commissions auraient été versées à Farid Bedjaoui, un homme d’affaires franco-algérien, vivant entre le Canada et les Émirats arabe unis, via sa société dénommée Pearl Partners LDT, basée à Hong Kong.

Toujours selon cette enquête, des dirigeants de Saipem auraient rencontré Farid Bedjaoui et l'ex-ministre algérien de l'Énergie Chekib Khelil, dans un hôtel parisien. D’autres rencontres auraient également eu lieu dans un hôtel à Milan.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo… Noms de domaines en solde !

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo… Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Algérie : El-Para et l'argent des otages du GSPC

Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003.[...]

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du[...]

Algérie : un maire assassiné, "acte terroriste" selon la gendarmerie

Le maire de la commune algérienne de Bordj El Emir Abdelkader (nord) a été assassiné vendredi par des "terroristes", qui l'ont tué par balles et égorgé, a annoncé[...]

Assassinat d'Hervé Gourdel : l'armée algérienne annonce avoir tué un deuxième suspect

Un deuxième membre du groupe islamiste impliqué dans l’enlèvement et la décapitation du touriste français Hervé Gourdel, en septembre, a été tué par[...]

France - Algérie : lutte antiterroriste, l'axe Paris-Alger

Bernard Cazeneuve, le ministre français de l'Intérieur, est attendu à Alger dans les prochains jours pour une visite centrée sur la collaboration antiterroriste.[...]

Algérie : un mort et trois disparus au port d'Alger après la tempête

La société qui gère le port d'Alger a signalé mercredi le décès, la veille, d'un marin et la disparition de trois autres personnes après une tempête.[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers