Extension Factory Builder
26/03/2013 à 09:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président français François Hollande le 20 mars 2013 à Paris. Le président français François Hollande le 20 mars 2013 à Paris. © AFP

La visite du président français François Hollande au Maroc a été fixée aux 3 et 4 avril, selon un communiqué de l’Élysée.

François Hollande se déplacera au Maroc les 3 et 4 avril, a annoncé l'Élysée, lundi 26 mars, dans un communiqué. Lors de cette visite d'État, à l'invitation du roi Mohammed VI, le président français se rendra à Casablanca et Rabat, a-t-on précisé de même source. Selon la presse marocaine, France Hollande s'exprimera devant le parlement marocain à Rabat.

Cette visite, qui intervient trois mois après celle chez le rival algérien, est très attendue. Le Maroc est le seul pays que le candidat Hollande n’avait pas visité, fin mars, un mois avant le premier tour de l'élection présidentielle (22 avril).

"Nouveaux secteurs stratégique"

Charles Fries, ambassadeur de France au Maroc, avait indiqué, le 21 mars, lors d'une conférence intitulée « Maroc-France : les nouvelles autoroutes de croissance », que le séjour de François Hollande devrait comporter également un important volet économique, notamment dans le domaine de l'agroalimentaire et des énergies renouvelables.

L’objectif pour Paris étant de conserver le rand de « le premier partenaire économique » du royaume, avec un volume des échanges de huit milliards d'euros, en se positionnant mieux « sur de nouveaux secteurs stratégiques », avait-il ajouté, devant un parterre de plusieurs centaines d'opérateurs économiques des deux pays réunis à Casablanca (ouest).

Lors de sa visite, François Hollande a prévu « de s'adresser à la communauté d'affaires marocaine et française », avait-il aussi indiqué.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

'Ce qui nous somme' : 30 Marocains contre la haine

"Ce qui nous somme" : 30 Marocains contre la haine

Plus d'un mois après les tragiques événements de Paris, trente intellectuels réagissent, dans un ouvrage collectif. Pour que la haine n'ait pas le dernier mot.[...]

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Saadeddine El Othmani, le numéro deux du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste), a assuré lundi dans une tribune être "pour la légalisation de l’avortement dans[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique TV

Toutes les vidéos
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130326090500 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130326090500 from 172.16.0.100