Extension Factory Builder
26/03/2013 à 08:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Vahid Halilodzic ne cache pas être à la tête d'une équipe d'Algérie 'en reconstruction'. Vahid Halilodzic ne cache pas être à la tête d'une équipe d'Algérie "en reconstruction". © AFP

Après une CAN 2013 achevée dès le premier tour, l’Algérie est entièrement tournée vers la Coupe du monde 2014. Troisième de son groupe, l’équipe de Vahid Halilhodzic n’a plus le choix : elle doit reprendre le pouvoir avec un succès, mardi 26 mars au soir, à Blida, face au Bénin.

Le succès du Mali contre le Rwanda à Kigali dimanche (2-1), a expédié les Aigles en tête du groupe H. S’ils veulent revenir à leur hauteur, les Fennecs doivent n’ont guère le choix. « Nous avons besoin d’une victoire. J’attends de l’équipe non seulement les trois points, mais aussi qu’elle livre un bon match », prévient le sélectionneur bosnien, Vahid Halilhodzic. « J’ai beaucoup de respect pour le Bénin, une équipe solide et qui va nous nous imposer un vrai défi physique. N’oublions pas qu’elle a battu le Mali (1-0, le 3 juin). »

« Nous devons retrouver certaines de nos vertus, l’enthousiasme, la cohésion collective, la générosité », insiste Halilhodzic, qui prend sa part de responsabilité dans l’échec de la dernière CAN, quitée au soir du premier tour. « En revenant d’Afrique du Sud, je me suis posé des questions, mais le président Raouraoua m’a maintenu sa confiance. »

Boudebouz et Bouazza écartés

Et parce qu’il fallait sans doute marquer une rupture après l’expérience sud-africaine, Halilhodzic a modifié le visage de sa sélection, où personne ne peut se prévaloir du statut d’intouchable. Ryad Boudebouz et Hammeur Bouazza ont été écartés du groupe pour avoir enfreint les règles de la vie collective en Afrique du Sud. « Ils ont fumé la chicha dans leur chambre d’hôtel. C’est une faute, ils le savent, ils doivent assumer,  mais cela ne signifie pas qu’ils sont exclus de la sélection », explique Halilhodzic.

Il a ainsi rappelé Rafik Djebbour (Olympiakos Le Pirée, Grèce), et Madjid Bougherra (Lekhwiya, Qatar), absents lors de la CAN, le premier pour choix tactique, le second pour cause de blessure. Mais la grande nouveauté vient de la présence de Faouzi Ghoulam (Saint-Etienne), Saphir Taïder (Bologne, Italie), Yacine Brahimi (Grenade, Espagne), et Nabil Ghilas (Moreirense, Portugal), tous sélectionnables en équipe de France (et en Tunisie pour Taïder). « Je suis heureux qu’ils aient choisi l’Algérie. J’espère qu’ils vont nous apporter un plus. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La jeunesse algérienne tentée par le boycott massif de la présidentielle

Un des enjeux majeurs de la présidentielle algérienne du 17 avril est le taux de participation. Maintes fois appelée à voter, la jeunesse risque de ne pas se bousculer dans les bureaux de vote.[...]

Algérie - Ali Benflis : "Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer"

Alors que tout semble joué d'avance pour le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, son principal adversaire, Ali Benflis, prévient d'ores et déjà que lui et ses partisans[...]

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.[...]

Algérie : les accusations de fraude se multiplient avant la présidentielle

À quarante-huit heures du scrutin présidentiel prévu le 17 avril en Algérie, les voix s'élèvent déjà pour dénoncer la fraude en faveur d'Abdelaziz Bouteflika, le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Algérie : sept femmes qui font bouger le pays

Elles sont médecin, styliste, ingénieure ou web entrepreneuse. Elles animent sociétés, associations, réseaux. Elles ont la pêche, ces Algériennes.[...]

Algérie : une meilleure couverture sanitaire, mais...

Construction de centres de soins, formation du personnel médical... L'Algérie se dote d'une meilleure couverture sanitaire. Reste un point noir : la mortalité infantile.[...]

Besma Belbedjaoui : la reine de la récup

Besma Belbedjaoui, 29 ans, directrice-fondatrice de Plasticycle.[...]

Majda Nafissa Rahal : TIC et geek

Majda Nafissa Rahal a 21 ans, étudiante en informatique, elle est la cofondatrice d'Otaku Events[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers