Extension Factory Builder
26/03/2013 à 08:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Vahid Halilodzic ne cache pas être à la tête d'une équipe d'Algérie 'en reconstruction'. Vahid Halilodzic ne cache pas être à la tête d'une équipe d'Algérie "en reconstruction". © AFP

Après une CAN 2013 achevée dès le premier tour, l’Algérie est entièrement tournée vers la Coupe du monde 2014. Troisième de son groupe, l’équipe de Vahid Halilhodzic n’a plus le choix : elle doit reprendre le pouvoir avec un succès, mardi 26 mars au soir, à Blida, face au Bénin.

Le succès du Mali contre le Rwanda à Kigali dimanche (2-1), a expédié les Aigles en tête du groupe H. S’ils veulent revenir à leur hauteur, les Fennecs doivent n’ont guère le choix. « Nous avons besoin d’une victoire. J’attends de l’équipe non seulement les trois points, mais aussi qu’elle livre un bon match », prévient le sélectionneur bosnien, Vahid Halilhodzic. « J’ai beaucoup de respect pour le Bénin, une équipe solide et qui va nous nous imposer un vrai défi physique. N’oublions pas qu’elle a battu le Mali (1-0, le 3 juin). »

« Nous devons retrouver certaines de nos vertus, l’enthousiasme, la cohésion collective, la générosité », insiste Halilhodzic, qui prend sa part de responsabilité dans l’échec de la dernière CAN, quitée au soir du premier tour. « En revenant d’Afrique du Sud, je me suis posé des questions, mais le président Raouraoua m’a maintenu sa confiance. »

Boudebouz et Bouazza écartés

Et parce qu’il fallait sans doute marquer une rupture après l’expérience sud-africaine, Halilhodzic a modifié le visage de sa sélection, où personne ne peut se prévaloir du statut d’intouchable. Ryad Boudebouz et Hammeur Bouazza ont été écartés du groupe pour avoir enfreint les règles de la vie collective en Afrique du Sud. « Ils ont fumé la chicha dans leur chambre d’hôtel. C’est une faute, ils le savent, ils doivent assumer,  mais cela ne signifie pas qu’ils sont exclus de la sélection », explique Halilhodzic.

Il a ainsi rappelé Rafik Djebbour (Olympiakos Le Pirée, Grèce), et Madjid Bougherra (Lekhwiya, Qatar), absents lors de la CAN, le premier pour choix tactique, le second pour cause de blessure. Mais la grande nouveauté vient de la présence de Faouzi Ghoulam (Saint-Etienne), Saphir Taïder (Bologne, Italie), Yacine Brahimi (Grenade, Espagne), et Nabil Ghilas (Moreirense, Portugal), tous sélectionnables en équipe de France (et en Tunisie pour Taïder). « Je suis heureux qu’ils aient choisi l’Algérie. J’espère qu’ils vont nous apporter un plus. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Moi, Fathy le Fou, maître du 'trait pourri'

Moi, Fathy le Fou, maître du "trait pourri"

Mon pays, l’Algérie, a été pionnier dans la zone minée de la caricature politique en Afrique du Nord. J’ai fait partie de ses éclaireurs, envoyé à l’ombre avec u[...]

Algérie : la nouvelle Constitution, l'Arlésienne de Bouteflika

En avril 2011, le chef de l'État annonce son intention de faire réviser la loi fondamentale. Quatre ans et plusieurs consultations plus tard, le projet de réforme n'a toujours pas[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Algérie : l'embarrassante affaire Medjdoub

La plainte contre X pour torture déposée à Luxembourg, le 20 octobre 2012, par les avocats de Chani Medjdoub, un homme d'affaires algéro-luxembourgeois poursuivi pour corruption[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Massacre de Sétif : un ministre français qualifie sa visite en Algérie de "geste fort"

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a qualifié de "geste fort" sa visite dimanche en Algérie pour marquer le 70e anniversaire du[...]

Le crédit à la consommation de retour en Algérie

 Le gouvernement algérien a adopté le décret restaurant le crédit à la consommation, après une suspension de plus de cinq ans. Réservé aux produits nationaux, il devrait[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130326081611 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130326081611 from 172.16.0.100