Extension Factory Builder
25/03/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un manifestant devant un bus des Frères musulmans incendié, au Caire, le 22 mars 2013 Un manifestant devant un bus des Frères musulmans incendié, au Caire, le 22 mars 2013 © AFP

Le président Morsi menace les opposants politiques de poursuites après les affrontements qui ont eu lieu à proximité du siège des Frères musulmans, vendredi 22 mars, dans la banlieue du Caire.

« Si les enquêtes prouvent que certains hommes politiques sont impliqués, des mesures nécessaires seront prises contre eux, quel que soit leur niveau. » Sur son compte Twitter et à la télévision d’État, Mohamed Morsi a envoyé un message de fermeté aux manifestants ayant pris part aux émeutes qui ont fait 160 blessés, à proximité du siège des Frères musulmans, au Caire le 22 mars.

Le président de l'Égypte affirme qu’il fera ce qu’il faut pour « protéger le pays », craignant « d’avoir à le faire bientôt ». Mais le président du Parti Liberté et Justice poursuit sur un ton beaucoup plus inquétant, en menaçant ceux qui cherchent à porter atteinte à la sécurité du pays de leur « couper les doigts ».

Menaces physiques

Des intimidations qui soulèvent la crainte de Khaled Daoud, porte-parole du Front du salut national (FSN), la principale coalition de l'opposition. « On peut s'attendre au pire. Les menaces de Morsi signifient la mort de l'État de droit. Il démontre qu'il est le président des Frères musulmans seulement », a-t-il déclaré à l’AFP. « Le président Morsi s'active toujours quand les Frères musulmans sont sous pression, mais ne fait rien quand ce sont ses partisans qui attaquent des opposants », estime quant à lui Abdel Ghafar Shokr, un des dirigeants du FSN.

Les deux titres indépendant Al-Watan et Al-Masry al-Youm voient dans les propos du président une « menace pour l’opposition » et accusent le président de vouloir « prendre des mesures d’exceptions » contre ses adversaires politiques et de chercher à faire taire les médias.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Palestine : le Hamas et l'OLP scellent leur réconciliation

Peu après l'annonce mercredi de la formation d'un gouvernement d'union entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), l'aviation israélienne a effectué une frappe sur le nord de[...]

Patrick Seale, une passion arabe

Orientaliste dans l'âme, grand spécialiste de la Syrie et éditorialiste engagé, notre collaborateur s'est éteint le 11 avril à Londres, à l'âge de 83 ans.[...]

Racisme : les Libyens et immigrés noirs, boucs émissaires des milices

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés.[...]

Le Marrakech Air Show 2014 ouvre ses portes

La quatrième édition de Marrakech Air Show, le salon marocain de l’aéronautique, ouvre ses portes ce mercredi 23 avril 2014. Les constructeurs aériens présents espèrent[...]

Libye - Ali Zeidan : "Je n'ai pas dit mon dernier mot"

Démis de ses fonctions à l'instigation des islamistes, l'ex-Premier ministre aujourd'hui en exil, Ali Zeidan, entend revenir à Tripoli malgré les risques encourus.[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Ould Mansour : "Une candidature unique de l'opposition peut redonner espoir aux Mauritaniens"

Jemil Ould Mansour, le président du Rassemblement national pour la réforme et le développement (RNRD, islamiste), plus connu sous le nom de Tawassoul, explique la position de l'opposition mauritanienne[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces