Extension Factory Builder
25/03/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un manifestant devant un bus des Frères musulmans incendié, au Caire, le 22 mars 2013 Un manifestant devant un bus des Frères musulmans incendié, au Caire, le 22 mars 2013 © AFP

Le président Morsi menace les opposants politiques de poursuites après les affrontements qui ont eu lieu à proximité du siège des Frères musulmans, vendredi 22 mars, dans la banlieue du Caire.

« Si les enquêtes prouvent que certains hommes politiques sont impliqués, des mesures nécessaires seront prises contre eux, quel que soit leur niveau. » Sur son compte Twitter et à la télévision d’État, Mohamed Morsi a envoyé un message de fermeté aux manifestants ayant pris part aux émeutes qui ont fait 160 blessés, à proximité du siège des Frères musulmans, au Caire le 22 mars.

Le président de l'Égypte affirme qu’il fera ce qu’il faut pour « protéger le pays », craignant « d’avoir à le faire bientôt ». Mais le président du Parti Liberté et Justice poursuit sur un ton beaucoup plus inquétant, en menaçant ceux qui cherchent à porter atteinte à la sécurité du pays de leur « couper les doigts ».

Menaces physiques

Des intimidations qui soulèvent la crainte de Khaled Daoud, porte-parole du Front du salut national (FSN), la principale coalition de l'opposition. « On peut s'attendre au pire. Les menaces de Morsi signifient la mort de l'État de droit. Il démontre qu'il est le président des Frères musulmans seulement », a-t-il déclaré à l’AFP. « Le président Morsi s'active toujours quand les Frères musulmans sont sous pression, mais ne fait rien quand ce sont ses partisans qui attaquent des opposants », estime quant à lui Abdel Ghafar Shokr, un des dirigeants du FSN.

Les deux titres indépendant Al-Watan et Al-Masry al-Youm voient dans les propos du président une « menace pour l’opposition » et accusent le président de vouloir « prendre des mesures d’exceptions » contre ses adversaires politiques et de chercher à faire taire les médias.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Sommet arabe : les chefs d'État planchent sur une force jointe

Les chefs d'État arabes ont clamé samedi à l'ouverture de leur sommet annuel en Égypte leur intention de créer une force unie pour combattre les "groupes terroristes",[...]

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

La création d'une force multinationale va dominer le sommet des chefs d'Etat de la Ligue arabe qui s'est ouvert samedi en Egypte, au moment où l'intervention militaire d'une coalition arabe au Yémen contre[...]

Mauritanie : le président Aziz appelle à l'arrêt d'une grève dans une mine de fer

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé les travailleurs de la principale mine de fer de son pays, en grève depuis deux mois pour des augmentations de salaires, à "reprendre le[...]

Tunisie : la marche républicaine du Bardo de dimanche déjà controversée

Le président Béji Caïd Essebsi a appelé tous les Tunisiens à venir marcher contre le terrorisme dimanche 29 mars. D’abord plébiscitée par une grande partie de l’opinion,[...]

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été[...]

Le musée du Bardo de Tunis rouvrira vendredi pour les élèves et lundi pour le grand public

Après un premier report, le musée du Bardo de Tunis doit finalement rouvrir ses portes aux écoliers et lycéens vendredi, et exceptionnellement au public lundi, plus d'une semaine après les[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

Israël : Bibi repetita

Déjouant tous les pronostics, Benyamin Netanyahou est sorti vainqueur des législatives anticipées du 17 mars, accentuant même l'emprise de son parti, le Likoud.[...]

Tunisie - Attentat du Bardo : AQMI derrière l'attentat ?

L'Etat islamique avait déjà revendiqué l'attentat du musée du Bardo, responsable de la mort de 21 personnes le 18 mars à Tunis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130325163543 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130325163543 from 172.16.0.100