Extension Factory Builder
25/03/2013 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. © AFP/Phil Moore

Le Mouvement du 23-Mars (M23), principale rébellion qui sévit au Nord-Kivu depuis avril 2012, est loin d’être le seul groupe armé actif dans la partie est de la République démocratique du Congo (RDC). On y retrouve au total une trentaine de milices, structurées ou non, selon les sources de la mission onusienne sur le terrain. Aperçu.

M23, Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Raïa Mutomboki, Maï-maï Kifuafua… La liste des groupes armés congolais et étrangers qui prolifèrent dans les deux provinces du Kivu, ne cesse de s’allonger chaque année. Depuis la guerre menée en 1996 par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), soutenue par le Rwanda et l’Ouganda, qui a mis fin aux 32 ans de règne de Mobutu Sese Seko, les rébellions se succèdent dans la partie orientale de la RDC.

>> Cliquez sur la carte ci-dessous pour accéder à la carte interactive des groupes armés du Kivu :

Les déçus de l’AFDL n’avaient pas tardé, dès 1998, à lancer un nouveau mouvement rebelle, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), du sein duquel seront issues, tour à tour, deux autres insurrections, celle du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda en 2006 et celle du Mouvement du 23-Mars (M23) dirigé par Sultani Makenga depuis avril 2012.

Parallèlement, d’autres milices locales et groupes armés étrangers sévissent dans la même région du Kivu. Selon les ONG locales et internationales qui travaillent sur le terrain, et selon les sources de la Monusco, ces bandes armées seraient aujourd’hui une « bonne trentaine » dans l’est de la RDC. Les chefs d’État de la région des Grands lacs ont signé, le 24 février, un accord-cadre qui prévoit le déploiement d’une brigade d’intervention internationale pour traquer toutes ces « forces négatives », responsables de plusieurs exactions contre les populations civiles.

En attendant, les discussions piétinent à New-York où le Conseil de sécurité des Nations unies doit adopter une résolution autorisant l’envoi de la brigade d’intervention au Kivu. La proposition présentée par la France, prévoyant notamment le renforcement du mandat de la Monusco, ne fait pas l’unanimité. Certains pays doutant désormais de l’opportunité du déploiement de 2 500 hommes de plus dans l’est de la RDC, après la scission du principal mouvement rebelle, le M23, et la reddition de Bosco Ntaganda, un des redoutables chefs rebelles dans le Kivu, transféré à la CPI.

________

Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Canada : David Muipatayi alias ZPN, autoentrepreneur du hip-hop

Figure montante du hip-hop, ce jeune Congolais est installé dans la province canadienne de l'Ontario, où il produit ses propres disques. En attendant de percer à l'international.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

RDC : début de l'offensive de l'armée contre les FDLR dans l'Est

Attendue depuis fin janvier, l’opération de l’armée congolaise contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) semble s’amorcer ce mardi avec le[...]

RDC : la justice française se penche sur les mystères du meurtre d'opposants de Kabila en 2000

Le procès de trois hommes accusés de complicité dans l’assassinat, il y a 14 ans en France, de deux opposants congolais suspectés d’avoir voulu intenter un putsch contre[...]

RDC : la démission de Russ Feingold, une épine de moins dans le pied de Kabila

En fonction depuis juin 2013, Russ Feingold a démissionné samedi de son poste d’envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs. Une décision qui a sans doute[...]

RDC : l'affaire des opposants de Kabila tués en France resurgit au procès 14 ans après les faits

Plus de 14 ans après la découverte du corps de deux opposants congolais carbonisés dans une voiture près de Lyon, la justice française exhume une nébuleuse affaire qui mêle tentative[...]

Des hydroliennes envisagées sur le fleuve Congo pour développer l'agriculture

Sur les rives du Congo, des centaines de paysans produisent des fruits et légumes mais trop souvent, une partie pourrit sur place, faute de stockage réfrigéré. Pour stopper ce gâchis et[...]

RDC : démission de Russ Feingold, le cow-boy de Barack Obama dans la région des Grands Lacs

L’envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands Lacs et la RDC, Russ Feingold, va quitter son poste, qui l’a vu fortement s’impliquer dans les négociations entre les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130322175119 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130322175119 from 172.16.0.100