Extension Factory Builder
25/03/2013 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. © AFP/Phil Moore

Le Mouvement du 23-Mars (M23), principale rébellion qui sévit au Nord-Kivu depuis avril 2012, est loin d’être le seul groupe armé actif dans la partie est de la République démocratique du Congo (RDC). On y retrouve au total une trentaine de milices, structurées ou non, selon les sources de la mission onusienne sur le terrain. Aperçu.

M23, Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Raïa Mutomboki, Maï-maï Kifuafua… La liste des groupes armés congolais et étrangers qui prolifèrent dans les deux provinces du Kivu, ne cesse de s’allonger chaque année. Depuis la guerre menée en 1996 par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), soutenue par le Rwanda et l’Ouganda, qui a mis fin aux 32 ans de règne de Mobutu Sese Seko, les rébellions se succèdent dans la partie orientale de la RDC.

>> Cliquez sur la carte ci-dessous pour accéder à la carte interactive des groupes armés du Kivu :

Les déçus de l’AFDL n’avaient pas tardé, dès 1998, à lancer un nouveau mouvement rebelle, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), du sein duquel seront issues, tour à tour, deux autres insurrections, celle du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda en 2006 et celle du Mouvement du 23-Mars (M23) dirigé par Sultani Makenga depuis avril 2012.

Parallèlement, d’autres milices locales et groupes armés étrangers sévissent dans la même région du Kivu. Selon les ONG locales et internationales qui travaillent sur le terrain, et selon les sources de la Monusco, ces bandes armées seraient aujourd’hui une « bonne trentaine » dans l’est de la RDC. Les chefs d’État de la région des Grands lacs ont signé, le 24 février, un accord-cadre qui prévoit le déploiement d’une brigade d’intervention internationale pour traquer toutes ces « forces négatives », responsables de plusieurs exactions contre les populations civiles.

En attendant, les discussions piétinent à New-York où le Conseil de sécurité des Nations unies doit adopter une résolution autorisant l’envoi de la brigade d’intervention au Kivu. La proposition présentée par la France, prévoyant notamment le renforcement du mandat de la Monusco, ne fait pas l’unanimité. Certains pays doutant désormais de l’opportunité du déploiement de 2 500 hommes de plus dans l’est de la RDC, après la scission du principal mouvement rebelle, le M23, et la reddition de Bosco Ntaganda, un des redoutables chefs rebelles dans le Kivu, transféré à la CPI.

________

Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Football : le Belge d'origine congolaise Romelu Lukaku à Everton pour 5 ans

Football : le Belge d'origine congolaise Romelu Lukaku à Everton pour 5 ans

Malgré une prestation en demi-teinte avec les Diables rouges lors de la phase finale de la Coupe du monde 2014 au Brésil, l'attaquant belge d'origine congolaise Romelu Lukaku devrait signer pour cinq ans à Eve[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

Dans une lettre commune publiée mardi, l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, l'UNC de Vital Kamerhe et l'Ecide de Martin Fayulu appellent les Congolais à se réunir le 4 août sur une grande place de[...]

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

 Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses[...]

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui [...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers