Extension Factory Builder
25/03/2013 à 16:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. Des rebelles du M23 à Goma en décembre 2012. © AFP/Phil Moore

Le Mouvement du 23-Mars (M23), principale rébellion qui sévit au Nord-Kivu depuis avril 2012, est loin d’être le seul groupe armé actif dans la partie est de la République démocratique du Congo (RDC). On y retrouve au total une trentaine de milices, structurées ou non, selon les sources de la mission onusienne sur le terrain. Aperçu.

M23, Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), Raïa Mutomboki, Maï-maï Kifuafua… La liste des groupes armés congolais et étrangers qui prolifèrent dans les deux provinces du Kivu, ne cesse de s’allonger chaque année. Depuis la guerre menée en 1996 par l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), soutenue par le Rwanda et l’Ouganda, qui a mis fin aux 32 ans de règne de Mobutu Sese Seko, les rébellions se succèdent dans la partie orientale de la RDC.

>> Cliquez sur la carte ci-dessous pour accéder à la carte interactive des groupes armés du Kivu :

Les déçus de l’AFDL n’avaient pas tardé, dès 1998, à lancer un nouveau mouvement rebelle, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), du sein duquel seront issues, tour à tour, deux autres insurrections, celle du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda en 2006 et celle du Mouvement du 23-Mars (M23) dirigé par Sultani Makenga depuis avril 2012.

Parallèlement, d’autres milices locales et groupes armés étrangers sévissent dans la même région du Kivu. Selon les ONG locales et internationales qui travaillent sur le terrain, et selon les sources de la Monusco, ces bandes armées seraient aujourd’hui une « bonne trentaine » dans l’est de la RDC. Les chefs d’État de la région des Grands lacs ont signé, le 24 février, un accord-cadre qui prévoit le déploiement d’une brigade d’intervention internationale pour traquer toutes ces « forces négatives », responsables de plusieurs exactions contre les populations civiles.

En attendant, les discussions piétinent à New-York où le Conseil de sécurité des Nations unies doit adopter une résolution autorisant l’envoi de la brigade d’intervention au Kivu. La proposition présentée par la France, prévoyant notamment le renforcement du mandat de la Monusco, ne fait pas l’unanimité. Certains pays doutant désormais de l’opportunité du déploiement de 2 500 hommes de plus dans l’est de la RDC, après la scission du principal mouvement rebelle, le M23, et la reddition de Bosco Ntaganda, un des redoutables chefs rebelles dans le Kivu, transféré à la CPI.

________

Trésor Kibangula

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Félix Tshisekedi : 'Je n'irai pas à la mangeoire'

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers