Extension Factory Builder
25/03/2013 à 09:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Afrique détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation L'Afrique détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation © WHO, P. Virot

Selon un rapport publié par l'OMS, le continent détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation. En cause, un manque de volonté politique en matière d'infrastructures et de prévention.

Toutes les heures, 26 personnes meurent en Afrique des suites d’un accident de la circulation. C’est un des constats du rapport sur la sécurité routière dans le monde que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le 14 mars. L’Afrique y tient une place prépondérante, avec le taux de mortalité routière le plus important au monde : 24,1 personnes tuées pour 100 000 habitants.

« L’Afrique a un taux de morts sur les routes quasiment deux fois et demi plus élevé qu’en Europe », affirme Margaret Chan, directrice générale de l’OMS. Elle exhorte les gouvernements à œuvrer efficacement pour la sécurisation des routes. Le continent, qui possède 2% du parc automobile mondial, recense en effet 16% des morts sur la route dans le monde.

Des faubourgs de Kinshasa aux rues d’Abuja, en passant par les routes nationales de nombreux pays, les problèmes sont divers mais ont une même cause : le manque d’action politique. La sécurité des usagers vulnérables (piétons, cyclistes, conducteurs de deux-roues) est particulièrement négligée. Pour « inverser la tendance à la hausse » des accidents, les chercheurs de l’OMS insistent sur les efforts que doivent fournir les gouvernements.

Cyclistes en danger

Routes délabrées, infrastructures de sécurité dérisoires, contrôles de vitesse inexistants en ville, législations sur le port du casque et de la ceinture de sécurité absentes ou inappliquées… La liste des manquements à la prévention basique est encore longue. Malgré tout, Tamitza Toroyan, responsable de la coordination du rapport, préfère se montrer optimiste : « La méthodologie adoptée, en impliquant directement les gouvernements dans la collecte des informations, a permis aux dirigeants de prendre conscience des faiblesses de leur législation. »

Le cas du Mozambique retient l’attention. « C’est un pays qui a réalisé de réels progrès, notamment concernant l’accès aux soins pour les victimes. Le gouvernement s'est beaucoup investi dans la lutte pour la sécurité routière. Nous espérons mesurer ces améliorations dès le prochain rapport en 2015 », assure Tamitza Toroyan.

D’autres voies sont parfois empruntées pour attirer l’attention sur ce fléau. Au début du mois de mars, en Afrique du Sud, deuxième pays le plus touché par la violence routière sur le continent, des cyclistes se sont mobilisés pour alerter sur leur vulnérabilité. Sous le soleil et dans la bonne humeur,  ils ont pris le problème à bras le corps… en défilant nus, à vélo, à travers les rues de Cape Town.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

Énergie : l'Afrique à l'heure des centrales... décentralisées

Pour fournir de l'énergie aux zones rurales, les industriels misent de plus en plus sur des unités de production autonomes. EDF, Schneider, Bolloré font figure de pionniers dans ce domaine.[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

Démographie : le 21e siècle sera-t-il africain ?

À en croire les prévisions statistiques, l’Afrique pourrait devenir le nouveau moteur économique du monde. Mais l’Unicef, rabat-joie, rappelle qu’en matière de démographie,[...]

Plus de 900 migrants africains secourus en un jour au large de l'Espagne

C'est un fait inédit : plus de 900 migrants subsahariens ont été secourus mardi dans le détroit de Gibraltar par les secours maritimes. En quatre jours, ce sont ainsi près de 1 300 personnes[...]

Le Texas, terre d'accueil des réfugiés africains aux États-Unis

Le Texas, État américain de 26 millions d'habitants, est le 3e en terme d'accueil de réfugiés aux États-Unis. Parmi ces derniers, les Africains sont de plus en plus nombreux, en particulier les[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

DP World en pleine tourmente sur le continent

Alors qu'il aligne les bonnes performances à travers le monde, en Afrique, le troisième opérateur portuaire mondial collectionne les ennuis et les scandales. Le dernier en date, à Djibouti,[...]

Biodiversité : de la "part du lion" à l'"extinction" ?

L'Afrique est-elle en train de perdre un de ses symboles ? La "part du lion", malgré l'adage, ne cesse en effet de se réduire sur le continent. La famille du roi des animaux ne compterait plus [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers