Extension Factory Builder
25/03/2013 à 09:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'Afrique détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation L'Afrique détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation © WHO, P. Virot

Selon un rapport publié par l'OMS, le continent détient le record du nombre de morts dans des accidents de la circulation. En cause, un manque de volonté politique en matière d'infrastructures et de prévention.

Toutes les heures, 26 personnes meurent en Afrique des suites d’un accident de la circulation. C’est un des constats du rapport sur la sécurité routière dans le monde que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié le 14 mars. L’Afrique y tient une place prépondérante, avec le taux de mortalité routière le plus important au monde : 24,1 personnes tuées pour 100 000 habitants.

« L’Afrique a un taux de morts sur les routes quasiment deux fois et demi plus élevé qu’en Europe », affirme Margaret Chan, directrice générale de l’OMS. Elle exhorte les gouvernements à œuvrer efficacement pour la sécurisation des routes. Le continent, qui possède 2% du parc automobile mondial, recense en effet 16% des morts sur la route dans le monde.

Des faubourgs de Kinshasa aux rues d’Abuja, en passant par les routes nationales de nombreux pays, les problèmes sont divers mais ont une même cause : le manque d’action politique. La sécurité des usagers vulnérables (piétons, cyclistes, conducteurs de deux-roues) est particulièrement négligée. Pour « inverser la tendance à la hausse » des accidents, les chercheurs de l’OMS insistent sur les efforts que doivent fournir les gouvernements.

Cyclistes en danger

Routes délabrées, infrastructures de sécurité dérisoires, contrôles de vitesse inexistants en ville, législations sur le port du casque et de la ceinture de sécurité absentes ou inappliquées… La liste des manquements à la prévention basique est encore longue. Malgré tout, Tamitza Toroyan, responsable de la coordination du rapport, préfère se montrer optimiste : « La méthodologie adoptée, en impliquant directement les gouvernements dans la collecte des informations, a permis aux dirigeants de prendre conscience des faiblesses de leur législation. »

Le cas du Mozambique retient l’attention. « C’est un pays qui a réalisé de réels progrès, notamment concernant l’accès aux soins pour les victimes. Le gouvernement s'est beaucoup investi dans la lutte pour la sécurité routière. Nous espérons mesurer ces améliorations dès le prochain rapport en 2015 », assure Tamitza Toroyan.

D’autres voies sont parfois empruntées pour attirer l’attention sur ce fléau. Au début du mois de mars, en Afrique du Sud, deuxième pays le plus touché par la violence routière sur le continent, des cyclistes se sont mobilisés pour alerter sur leur vulnérabilité. Sous le soleil et dans la bonne humeur,  ils ont pris le problème à bras le corps… en défilant nus, à vélo, à travers les rues de Cape Town.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Corruption à la Fifa : Blatter soutenu par la CAF, Platini demande sa démission

Corruption à la Fifa : Blatter soutenu par la CAF, Platini demande sa démission

La Confédération africaine de football (CAF) a maintenu jeudi son soutien à Sepp Blatter, qui brigue un cinquième mandat à la présidence de la Fifa. Mais de nombreuses personnalités[...]

Élection à la présidence de la BAD : les candidats du Cap-Vert, du Nigeria et du Tchad dans le trio final

Après cinq tours de vote, Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, reste en tête. Le Tchadien Bédoumra Kordjé s'est emparé du deuxième rang, devant la Capverdienne Crisitina Duarte.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Élection du président de la BAD : Akinwumi Adesina, le candidat nigérian, en tête au premier tour

Le Nigérian Akinwumi Adesina a obtenu près de 26% des voix, devançant la Cap-Verdienne Cristina Duarte, qui décroche 24,5% des voix grâce au soutien massif des électeurs non-continentaux.[...]

Ecobank face à son avenir

Un peu plus d'un an après la crise qui l'a ébranlé, le groupe panafricain renoue avec les performances. Mais il doit encore régler plusieurs problèmes pour se développer[...]

Akinwumi Adesina : "Je suis un maillon essentiel entre anglophones et francophones"

Cet agroéconomiste pragmatique a été élu, jeudi 28 mai, nouveau président de la Banque africaine de développement (BAD), succédant ainsi au Rwandais Donald Kaberuka. Voici[...]

Le Nigérian Akinwumi Adesina élu président de la Banque africaine de développement

Les 80 gouverneurs de la Banque africaine de développement, réunis ce jeudi 28 mai à Abidjan, ont choisi le Nigérian Akinwumi Adesina pour succéder au Rwandais Donald Kaberuka à la[...]

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers