Extension Factory Builder
13/03/2013 à 14:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un iPhone équipé d'une loupe pour en faire un microscope portable. Un iPhone équipé d'une loupe pour en faire un microscope portable. © Isaac Bogoch/AFP

En Tanzanie, dans certaines zones rurales, des médecins font preuve d’inventivité pour lutter contre le fléau des vers intestinaux. En équipant leur iPhone d'une loupe, ils peuvent l'utiliser leur comme microscope portable.

Un simple verre grossissant est placé devant l’objectif de la camera de l’iPhone. Les médecins utilisent ensuite la fonction zoom du téléphone, le transformant ainsi en véritable microscope portable. L’échantillon à traiter est placé entre deux lamelles de verre, éclairé par une lampe et photographié. Coût de l’ensemble du dispositif : 15 dollars. Ce projet a été publié cette semaine dans l'American Journal of Tropical Medicine and Hygiene. L’auteur de l’étude, le Dr Isaac Bogoch, infectiologue à l'hôpital général de Toronto, explique que « c'est la première fois que cette technologie (simple) est utilisée pour diagnostiquer des parasites intestinaux ».

Les vers intestinaux sont un grave problème de santé affectant principalement les enfants. Ces infections, peuvent dans les cas les plus graves, provoquer la mort. Les médecins ont examiné grâce à leur microscope improvisé les échantillons provenant de 199 enfants de l'île de Pemba en Tanzanie. Il a été possible de détecter une infection dans 70% des cas, par la présence d’œufs des parasites.

"Outil de diagnostic"

La précision de l'installation varie selon le type de ver et l’intensité de l’infection. Notamment avec certains vers qui laissent très peu d’œufs. Mais les chercheurs sont optimistes. « Nous pensons que les téléphones portables transformés en microscope pourraient bientôt devenir un outil de diagnostic précieux dans les zones rurales pauvres et isolées où les parasites intestinaux représentent de sérieux problèmes de santé, surtout chez les enfants », selon le Dr Issac Bogoch.

Beaucoup de médecins possèdent un téléphone portable et avec quelques réglages, estime l’infectiologue, la définition de l'appareil pourrait être comparable à celle d’un petit microscope de laboratoire. Contrairement à ce système, dont le coût est faible, un microscope conventionnel coûte environ 200 dollars et ne fonctionne pas avec des piles, ne pouvant alors être utilisé dans des zones sans distribution électrique, indique une porte-parole du projet.

(avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Pas de meeting pour le retour d'Abdoulaye Wade au Sénégal

Pas de meeting pour le retour d'Abdoulaye Wade au Sénégal

Le meeting programmé mercredi par le Parti démocratique sénégalais (PDS) pour le retour à Dakar d'Abdoulaye Wade n'aura pas lieu. Les autorités sénégalaises ont jugé[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

La justice sud-africaine enquête sur des cadeaux présumés de l'ANC aux électeurs

La médiatrice de la République sud-africaine a ouvert mardi des investigations préliminaires après différentes plaintes dénonçant des cadeaux de l'ANC, le parti au pouvoir, pour[...]

Zimbabwe : Mugabe assure avoir réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars (environ 2 800 euros) en raison de la crise économique qui touche son pays.[...]

Nigeria : au moins 77 lycéennes toujours détenues par leurs ravisseurs

Une semaine après l'enlèvement d'une centaine de lycéennes par Boko Haram, l'armée et des milices pro-gouvernementales poursuivent la traque des islamistes. Si certaines des jeunes victimes ont pu[...]

Soudan du Sud : les rebelles commettent des massacres à caractère ethnique, selon l'ONU

Les rebelles sud-soudanais, partisans de l'ancien vice-président Riek Machar ont été accusés lundi par les Nations unies d'avoir massacré de "centaines de civils" sur des bases[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Abdoulaye Wade de retour mercredi au Sénégal après vingt-deux mois d'absence

L'ex-président Abdoulaye Wade est attendu mercredi 23 avril au Sénégal. Il avait quitté son pays après sa défaite électorale en 2012.[...]

Soixante-douze heures de littérature pour Conakry et la Guinée

La 6e édition des "72 h du livre" de Conakry aura bien lieu à la fin du mois dans la capitale guinéenne et à Kindia. Interview de son promoteur, Sansy Kaba Diakité.[...]

RDC : trois morts dans des échauffourées entre militaires et jeunes à Likasi

Trois personnes sont mortes et cinq ont été blessées samedi à Likasi, dans le sud-est de la RDC, lors d’échauffourées entre militaires et jeunes d'un parti de la majorité,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces