Extension Factory Builder
13/03/2013 à 09:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le docteur congolais Denis Mukwege, le 10 janvier 2013 à Paris Le docteur congolais Denis Mukwege, le 10 janvier 2013 à Paris © AFP

 Le "redéploiement des groupes armés se fait sur les corps des femmes" dans l'est de la RDC, où les violences sexuelles "massives" et "méthodiques" se poursuivent, s'est alarmé, le 12 mars, le docteur Denis Mukwege, mondialement célèbre pour sa lutte pour le respect des femmes.

Avec la persistance de l’insécurité dans la partie est de la République démocratique du Congo (RDC), « l'année 2013 a mal commencé », a constaté le Dr Mukwege, 55 ans, gynécologue obstétricien qui soigne les victimes de violences sexuelles à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu (est).

En moyenne, près de 300 femmes viennent chaque mois se faire soigner dans son hôpital de Panzi, à Bukavu, après avoir été victimes de viols et de sévices sexuels, a-t-il expliqué, le 12 mars, au cours d'une conférence de presse à Kinshasa. Après avoir fléchi en 2011, ce chiffre a repris en 2012 et se maintient les premiers mois de 2013.

Des viols méthodiques, mystématiques et massifs ont le même impact qu'une guerre classique.

Le Dr Mukwege a une nouvelle fois dénoncé ces viols « méthodiques, systématiques et massifs » qui ont, selon lui, « le même impact qu'une guerre classique » et détruisent le tissu économique et social du pays. « Cela ne peut cesser que si tous se mobilisent », a-t-il lancé, alors qu'il séjourne à Kinshasa pour trois jours de rencontres et de conférences consacrées à la question des violences sexuelles.

Les causes des violences

« La solution viendra de la prise en charge des causes de ces violences », a-t-il souligné. Victime d'une tentative d'assassinat le 25 octobre dernier, le médecin est rentré d'Europe le 14 janvier et vit depuis dans son hôpital de Bukavu avec sa femme et ses filles. « Nous ne nous sentons pas en sécurité », a-t-il confié, ajoutant : « mes patientes ont pris en charge ma sécurité ».

Denis Mukwege a fondé l'hôpital et la fondation de Panzi pour aider les femmes violées dans l'est de la RDC. Son nom a été suggéré plusieurs fois pour le Prix Nobel de la paix. Il a notamment reçu le prix de l'ONU pour les droits humains.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à l'enco[...]

RDC 

Kin-Kiey Mulumba : "La majorité des Congolais souhaitent voir Kabila continuer"

Au cœur du débat sur l'éventuelle modification de la Constitution en RDC, Kin-Kiey Mulumba, ministre congolais en charge des Nouvelles technologies, lance "Kabila désir". Une structure qui[...]

RDC : l'épidémie d'Ebola n'a "aucun lien avec celle qui sévit en Afrique de l'Ouest"

"Les résultats sont sortis positifs. Le virus Ebola est confirmé en RDC", a déclaré le ministre congolais (RDC) de la Santé, Félix Kabange Numbi.[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

RDC : le dernier rapatriement de réfugiés angolais a commencé

Le rapatriement des réfugiés angolais en RDC touche à sa fin. La dernière opération de retour a débuté mardi à Kinshasa.[...]

Est de la RDC : 3 000 victimes de violences sexuelles recensées au premier semestre 2014

Près de 3 000 victimes de violences sexuelles ont été recensées lors du premier semestre de 2014 dans deux provinces de l'est de la République démocratique du Congo, où[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex