Extension Factory Builder
08/03/2013 à 12:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un pipeline en Algérie. Un pipeline en Algérie. © AFP

Dans l'enquête concernant une affaire de corruption née de contrats entre le groupe pétrolier algérien Sonatrach et des firmes étrangères, le juge en charge du dossier à Alger attend les conclusions de commissions rogatoires internationales. L’instruction est en cours, en Italie, en Suisse et aux Émirats arabes unis. Des personnalités algériennes pourraient être impliquées.

Le juge d'instruction algérien chargé de l'affaire Sonatrach, attend sous peu les conclusions des commissions rogatoires internationales ouvertes à sa demande, en Italie, en Suisse, et aux Émirats arabes unis.

Le parquet d'Alger avait ordonné, le 10 février, le déclenchement d'une enquête sur une éventuelle affaire de corruption liée à des contrats entre le géant énergétique italien Eni et la compagnie pétrolière nationale algérienne. Le déclenchement de l’action publique suivait l'ouverture d'une enquête sur la même affaire par le parquet de Milan. Mais selon le procureur d’Alger, « l'information judiciaire connaîtra, sans nul doute, une cadence accélérée dès réception des résultats des commissions rogatoires internationales par le juge d'instruction et la convocation ou l'émission de mandats de justice à l'encontre de toute personne impliquée sera requise ».

Coopération algéro-italienne

Depuis les révélations du parquet de Milan concernant le versement de commissions occultes et de rétrocommissions lors de la passation de plusieurs marchés entre Sonatrach et Saipem, filiale de l'italien Eni, la coopération judiciaire s'accélère entre les deux pays. D'un commun accord, les instruments d'entraide prévus par le traité de partenariat stratégique de 2003 ont été activés. Les parquets de Milan et de Sidi M'hamed (juridiction algéroise chargée des dossiers de corruption chez Sonatrach) multiplient les échanges d'informations. En matière de police, les interlocuteurs sont, côté italien, la Brigade financière, et, côté algérien, le Département du renseignement et de la sécurité (DRS, services secrets).

Selon la presse algérienne, plusieurs hauts responsables, dont l'ex-ministre de l'Energie Chakib Khelil, démis de ses fonctions fin mai 2010 après avoir occupé ce poste durant dix ans, sont soupçonnés d'être impliqués dans des affaires de corruption au sein de la Sonatrach. Une série de scandales qui a commencé en janvier 2010 après le limogeage du PDG de la Sonatrach, Mohamed Meziane.

Cette affaire pourrait avoir des prolongements au Canada, touchant également le géant de l'ingénierie SNC Lavalin.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours ap[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Omar Belhouchet : "Nous n'excluons pas un retour des violences contre les journalistes algériens"

Omar Belhouchet est directeur du quotidien francophone "El Watan". Dans les années 1990, il a fait l’objet de deux tentatives d’assassinat de la part des groupes islamiques armés. Dans cet[...]

Kaddour Hadadi : Citizen HK

Musicien fidèle à ses idéaux et romancier engagé, le chti aux origines algériennes ne lâche rien.[...]

CAN 2015 : Les binationaux au coeur de la stratégie sportive de l'Algérie

L'équipe algérienne compte 16 joueurs binationaux, qui possèdent à la fois les nationalités française et algérienne. Un phénomène qui n'est pas le fruit du hasard,[...]

La guerre islamiste en France : An I

Boualem Sansal est un écrivain algérien, auteur notamment de six romans et de plusieurs essais dont le dernier, très remarqué et publié en 2013 : "Gouverner au nom d'Allah"[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130308121430 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130308121430 from 172.16.0.100