Extension Factory Builder
08/03/2013 à 08:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ali Larayedh, le 16 février 2012 à Tunis. Ali Larayedh, le 16 février 2012 à Tunis. © Fethi Belaid/AFP

Le Premier ministre, Ali Larayedh, a annoncé une des premières bonnes nouvelles en Tunisie depuis longtemps : la formation d’un gouvernement de consensus est sur le point d'aboutir après plus de huit mois de crise politique.

Ali Larayedh a affirmé, dans la nuit de jeudi à vendredi, avoir rempli la première partie de sa mission pour la Tunisie : obtenir un accord avec des partis sur la formation d’un gouvernement, dont l’annonce devait être faite ce vendredi.

« Après des négociations marathon, nous avons abouti à un accord sur un gouvernement, sur les aspects d'un programme politique qui détermine les principes, les priorités, les politiques et les engagements de ce gouvernement », s'est félicité le ministre sortant de l'Intérieur, depuis la présidence. « On va apporter la touche finale demain (vendredi) matin pour présenter un dossier complet au président » Moncef Marzouki, a-t-il ajouté.

Les négociations dans la dernière ligne droite semblaient cependant très tendues. Quelques heures plus tôt dans l’après-midi. La présidence avait indiqué que Larayedh allait rendre publique dès jeudi la composition de son gouvernement, et avait même convoqué la presse. Pour rien, au final. Quant aux trois formations politiques approchées pour entrer dans le gouvernement, elles ont annoncé leur retrait des pourparlers après deux semaines de tergiversations.

>> Participer à notre grand sondage : "Quelle feuille de route pour le gouvernement tunisien ?"

Accord a minima

Le nouveau gouvernement ne devrait pas reposer sur une coalition très élargie. Seule la coalition sortante - Ennahdha et ses alliés laïques, le Congrès pour la république (CPR) du président Marzouki et Ettakatol - ont participé aux négociations de jeudi.

Des indépendants devraient cependant figurer à des postes-clés, Ennahda ayant accepté fin février de confier les ministères régaliens (Intérieur, Justice, Affaires étrangères, Défense) à des personnalités apolitiques.

Il n’empêche : le scénario d'un maintien de la majorité sortante a été vivement critiqué par certains acteurs politiques dès jeudi après-midi. « Il faut que M. Larayedh dise au peuple tunisien qu'il n'a pas réussi à élargir l'alliance, à réaliser un vrai consensus et il doit démissionner », a notamment estimé Mahmoud Baroudi, représentant de l'Alliance démocratique, l'une des formations politiques à avoir quitté les pourparlers.

Autre question importante en Tunisie : la place que le nouvel exécutif réservera à la gent féminine. En ce 8 mars, Journée internationale des femmes, la question sera étudiée à la loupe par les commentateurs du monde entier. Une fois présenté au président, le gouvernement doit dans les trois jours être investi par l'Assemblée nationale constituante.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers