Extension Factory Builder
07/03/2013 à 15:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le cardinal de Kinshasa, Laurent Monsengwo, le 22 novembre 2010 au Vatican. Le cardinal de Kinshasa, Laurent Monsengwo, le 22 novembre 2010 au Vatican. © AFP/Vincenzo Pinto

Le vaticaniste de "La Stampa", Marco Politi, estime que, si les cardinaux africains sont "très respectés", ils font figure d'outsiders face à aux membres de l'axe américano-européen, majoritaire, dans la course à la succession au pape Benoît XVI, qui a formellement renoncé à son pontificat le 28 février.

Les cardinaux du monde entier se réunissent depuis le 4 mars pour élire un nouveau pape. Depuis l'annonce, le 11 février, du renoncement de Benoît XVI à son pontificat, l’idée de voir l'Église catholique romaine dirigée par un pape africain semble faire son chemin. Mais, selon le vaticaniste de La Stampa, Marco Politi, si les évêques du continent sont « très respectés », ils font figure d'outsiders face à l'axe majoritaire américano-européen.

Pour cet expert, les Africains ont plusieurs handicaps. D’abord, selon lui, de venir de sociétés « qui n'ont pas l'expérience de la sécularisation », processus qui a réduit la place de la religion dans la définition des normes du savoir, des mœurs et dans l'espace public en général. Or c’est un monde sécularisé, de l'Europe à l'Amérique du Nord, en passant par l'Amérique Latine et l'Australie, que le nouveau pape aura pour mission de ré-évangéliser en priorité.

>> À lire : Vatican : fumée blanche pour pape noir ?

Autre handicap supposé, le manque d'expérience de la Curie (organigramme du Saint Siège), qui risquerait de les « dévorer ou les manipuler », selon Marco Politi.

Ensuite, les candidats africains ne correspondraient pas au profil modéré et rassembleur recherché pour le prochain pape. Principalement visé, le cardinal ghanéen Peter Turkson, président du Conseil pontifical "Justice et paix", chargé par Benoît XVI d'articuler les prises de position de l'Église sur les grands thèmes sociaux dans le monde. En octobre devant 250 évêques réunis en synode, il avait diffusé une vidéo alarmiste sur la progression démographique des musulmans en Europe, s'attirant les foudres d'autres évêques, alors que le dialogue avec l'islam est très délicat.

Selon le vaticaniste de La Stampa, certains Européens, comme le cardinal de Paris, André Vingt-Trois, auraient particulièrement peu apprécié les déclarations de Mgr Turkson selon lesquelles on construit en France plus de mosquées que d'églises. Récemment, des propos du cardinal ghanéen affirmant que les traditions africaines protégeraient de l'homosexualité et de la pédophilie avaient été épinglés par les médias américains.

Le cardinal de Kinshasa, Laurent Monsengwo serait quant à lui jugé trop politique, trop lié à la situation compliquée de l'Afrique des Grands lacs.

>> Lire le portrait interactif du cardinal Monsengwo : pourquoi il pourrait être le prochain pape

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar va se dérouler en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en jan[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Météo : mieux vaut prévenir que guérir

Bien sûr, cela suppose de penser sur le long terme, mais les pays du continent auraient tout à gagner à investir dans la recherche sur les aléas climatiques. L'enjeu, économique notamment,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130307131234 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130307131234 from 172.16.0.100