Extension Factory Builder
06/03/2013 à 18:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les élections législatives prévues le 22 avril 2013 sont de ce fait annulées. Les élections législatives prévues le 22 avril 2013 sont de ce fait annulées. © AFP

La justice administrative égyptienne a décidé, le 6 mars 2013, d'annuler le décret pris par le président Morsi et de renvoyer la loi électorale devant la Haute cour constitutionnelle pour examen. Les élections législatives prévues le 22 avril 2013 sont de ce fait annulées.

La justice administrative égyptienne a décidé, le 6 mars 2013, d'annuler le décret pris par le président Morsi et de renvoyer la loi électorale devant la Haute cour constitutionnelle pour examen. Les élections législatives prévues le 22 avril 2013 sont de ce fait annulées. Selon le président Mohamed Morsi, les élections législatives devaient mettre l'Égypte « sur le chemin de la stabilité ». 

La décision d’annuler ces élections aux motifs que la loi électorale ne respectait pas la Constitution, met le pouvoir islamiste dans l’embarras. La précipitation du président à publier son décret, sans attendre l’avis définitif de la Haute cour explique, cette décision.

"Supercherie"

L’opposition avait ouvertement critiqué l’organisation de ces élections, mettant en cause leur transparence et le moment choisi pour les organiser, et estimant que le pays était trop divisé pour qu’elles se tiennent dans le calme. Le Front du salut national, principale coalition de l’opposition, avait déjà annoncé son intention de « boycotter » les législatives. Son coordinateur, le Prix Nobel de la paix Mohamed ElBaradei, dénonçait une « supercherie » et laissait entendre que « le scrutin pourrait être truqué » comme cela avait été le cas en 2010, sous le règne du président Hosni Moubarak.

L’emprise des Frères musulmans s’étiole peu à peu en Égypte. Alors que le pouvoir judiciaire désavoue l’exécutif, les violences dirigées à l’encontre des symboles du régime à Port-Saïd se répètent régulièrement depuis le mois de janvier. Le chef de la sécurité vient d’y être destitué. Au plus près du pouvoir, sur la place al-Tahrir au Caire, les violences reprennent également.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : la justice déclare 'terroriste' le bras armé du Hamas palestinien

Égypte : la justice déclare "terroriste" le bras armé du Hamas palestinien

La justice égyptienne a classé samedi comme organisation "terroriste" la branche militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas, le pouvoir au Caire l'accusant de soutenir une insurrection jihadiste d[...]

Égypte : 30 morts dans des attaques jihadistes, nouveaux heurts

De nouveaux heurts entre soldats et jihadistes ont tué deux enfants vendredi dans l'instable péninsule du Sinaï en Egypte, où 30 personnes, en majorité des militaires, ont péri jeudi dans[...]

Égypte : plus de 500 islamistes arrêtés après les heurts avec la police

La manifestation commémorative de l'anniversaire de la révolte de 2011 a dégénéré lundi en affrontements sanglants entre policiers et islamistes au Caire. Plus de 500 personnes ont[...]

Triste anniversaire de la révolution en Égypte: onze morts et un enterrement

Onze personnes ont été tuées lors d'affrontements entre les manifestants islamistes et la police dimanche en Égypte, tandis qu'une militante socialiste morte la veille était enterrée.[...]

Égypte: une manifestante tuée à la veille de l'anniversaire de la révolution de 2011

Une manifestante a été tuée samedi soir au Caire lors de heurts avec la police durant une rare manifestation d'un mouvement de gauche, a indiqué un responsable à la veille du quatrième[...]

Égypte : une révolution en perdition

Au jour du 4e anniversaire de la révolution, l’Égypte est plus que jamais déchirée entre une passion pour son nouveau dirigeant Abdel Fattah al-Sissi et la peur de voir la révolution[...]

Égypte : les deux fils de Moubarak sont libres, mais...

Un tribunal égyptien a ordonné aujourd'hui la libération d'Alaa et de Gamal Moubarak, les deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak. Mais un nouvel épisode judiciaire les attend.[...]

Au tribunal, Morsi répète qu'il reste le "président" égyptien

À l'audience de l'un de ses procès pour lesquels il encourt la peine de mort, l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l'armée, a répété[...]

Décès de l'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe

L'actrice égyptienne Faten Hamama, icône du cinéma arabe et ex-femme du célèbre acteur Omar Sharif, est décédée samedi à l'âge de 83 ans, a indiqué son[...]

Égypte: les autorités religieuses mettent en garde contre la nouvelle une de "Charlie Hebdo"

L'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, a "mis en garde" contre la publication d'un nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130306182728 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130306182728 from 172.16.0.100