Extension Factory Builder
05/03/2013 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. © MAP

Confronté à la vétusté de nombreuses constructions, l’État marocain a décidé d’affecter 615,5 millions de dirhams à la réhabilitation des monuments historiques et au traitement du bâti menaçant ruine à Fès, capitale spirituelle et joyau touristique du royaume.

Lundi 4 mars, place r’Cif. Dans la médina de Fès, le roi Mohamed VI préside la cérémonie de signature de deux conventions relatives à la rénovation de la ville. Un programme qui s’étend de 2013 à 2017 et qui mobilisera 615,5 millions de dihrams (environ 55 millions d’euros).

La première de deux conventions concerne les bâtisses vétustes et prévoit une enveloppe de 330 millions de dirhams. Pas moins de 3 666 bâtisses sont concernées. Selon, l’Agence pour la dédensification et la réhabilitation de la médina de Fès (Ader), cette dernière compte quelque 4 000 bâtisses menaçant ruine, dont 1 800 dans un état de dégradation avancée.

En moyenne, quatre ménages cohabitent dans chacun des biens en question. La précarité de la situation socio-économique des familles qui y vivent conduit à une surexploitation des bâtiments, ce qui accélère encore leur dégradation. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné que des actions avaient été menées depuis 2004, permettant le relogement de 476 ménages, l'étaiement et l'intervention d'urgence au profit de 1 592 bâtisses et le confortement de 283 édifices.

Cité millénaire

La deuxième convention concerne la restauration des monuments historiques. Ce programme mobilisera un investissement de 285,5 millions de dirhams. Le ministre précise que les rénovations porteront sur cinq médersas (écoles), quatre borjs (hôtels), trois foundouks (boutiques d’artisanat), trois tanneries, deux murailles, deux ponts et huit monuments divers.

Les différentes actions inscrites dans le cadre de ce programme devront contribuer au renforcement des circuits touristiques de l'ancienne médina de Fès, à l'embellissement du bâti, au développement socio-économique de la ville et à la préservation du cachet authentique d’une Cité millénaire, inscrite en 1981 au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, a ajouté le ministre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Hanane Lamgharraze : la mariée était en blanc

Jeune patronne d'Oriental Wedding, cette créatrice propose ses caftans aux Franco-Maghrébines à la recherche de robes de mariage traditionnelles... et modernes.[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New-York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New-York.[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

"Bodybuilder" : surprenant Roschdy Zem !

Jamais là où on l'attend, avec "Bodybuilder", l'acteur réalise un troisième film attachant. Et aborde avec originalité l'univers du culturisme et les relations père-fils.[...]

Maroc : Bouchta Charef lâché par son épouse

L'épouse de Bouchta Charef, célèbre jihadiste marocain détenu à Tétouan, a livré un témoignage remettant en cause les accusations de mauvais traitements portées par[...]

Vilains barbus et belles barbantes

Au cliché des arabes jihadistes, les belles orientales opposent des concours de Miss toujours plus nombreux. Avec plus ou moins de pertinence…[...]

Maroc : Farid Belkahia, dernier trait de pinceau

Le doyen de l'art moderne marocain, Farid Belkahia, est décédé jeudi 25 septembre à l'âge de 80 ans. Hommage à l'artiste, au voyageur, au sculpteur et au militant...[...]

Maroc - Espagne : neuf jihadistes liés à l'État islamique arrêtés

Une cellule liée aux jihadistes de l'État Islamique, basée dans l'enclave espagnole au Maroc de Melilla et la ville voisine marocaine de Nador, a été démantelée, a annoncé[...]

Maroc : Hassan Bouhemou quitte le holding royal SNI

Après 13 années à la tête de la SNI, Hassan Bouhemou quitte le groupe pour se consacrer à ses affaires personnelles. Une décision qui sera entérinée lors du prochain conseil[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers