Extension Factory Builder
05/03/2013 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. © MAP

Confronté à la vétusté de nombreuses constructions, l’État marocain a décidé d’affecter 615,5 millions de dirhams à la réhabilitation des monuments historiques et au traitement du bâti menaçant ruine à Fès, capitale spirituelle et joyau touristique du royaume.

Lundi 4 mars, place r’Cif. Dans la médina de Fès, le roi Mohamed VI préside la cérémonie de signature de deux conventions relatives à la rénovation de la ville. Un programme qui s’étend de 2013 à 2017 et qui mobilisera 615,5 millions de dihrams (environ 55 millions d’euros).

La première de deux conventions concerne les bâtisses vétustes et prévoit une enveloppe de 330 millions de dirhams. Pas moins de 3 666 bâtisses sont concernées. Selon, l’Agence pour la dédensification et la réhabilitation de la médina de Fès (Ader), cette dernière compte quelque 4 000 bâtisses menaçant ruine, dont 1 800 dans un état de dégradation avancée.

En moyenne, quatre ménages cohabitent dans chacun des biens en question. La précarité de la situation socio-économique des familles qui y vivent conduit à une surexploitation des bâtiments, ce qui accélère encore leur dégradation. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné que des actions avaient été menées depuis 2004, permettant le relogement de 476 ménages, l'étaiement et l'intervention d'urgence au profit de 1 592 bâtisses et le confortement de 283 édifices.

Cité millénaire

La deuxième convention concerne la restauration des monuments historiques. Ce programme mobilisera un investissement de 285,5 millions de dirhams. Le ministre précise que les rénovations porteront sur cinq médersas (écoles), quatre borjs (hôtels), trois foundouks (boutiques d’artisanat), trois tanneries, deux murailles, deux ponts et huit monuments divers.

Les différentes actions inscrites dans le cadre de ce programme devront contribuer au renforcement des circuits touristiques de l'ancienne médina de Fès, à l'embellissement du bâti, au développement socio-économique de la ville et à la préservation du cachet authentique d’une Cité millénaire, inscrite en 1981 au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, a ajouté le ministre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Abderrafie Zouitene : 'Les plages sont interchangeables, la culture pas'

Maroc - Abderrafie Zouitene : "Les plages sont interchangeables, la culture pas"

Entretien avec Abderrafie Zouitene, directeur général de l’Office national marocain du Tourisme, président de la Fondation Esprit de Fès et du Festival de Fès des musiques sacrées[...]

Ramzi Boukhiam, un Marocain en quête de grand surf

Ce Marocain de 22 ans est l'un des très rares surfeurs africains à se signaler au niveau international. Son objectif, parvenir à se hisser parmi les meilleurs riders de la planète.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Polémique : "Much loved", le film de Nabil Ayouch, ne sera pas diffusé au Maroc

Déjà sujet à polémique en raison du sujet qu’il traite, le film de Nabil Ayouch reste au cœur des débats après que le gouvernement marocain, emmené par les islamistes du[...]

Que faut-il retenir de la visite de Mohammed VI au Sénégal ?

Le souverain marocain, Mohammed VI, quittera le Sénégal vendredi, après avoir signé de nombreux accords économiques.[...]

Festival de Fès - Alain Weber : "La musique est un peu une revanche pour l'Afrique"

Entretien avec Alain Weber, directeur artistique de la 21e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde.[...]

Ali Benmakhlouf : "À sa mort, le Prophète n'a laissé aucune directive"

Le penseur marocain en est persuadé : sans l'apport de la pensée arabe médiévale, le paysage intellectuel européen actuel ne serait pas ce qu'il est. Et pourtant qui le sait ? Dans un[...]

Mehdi Benatia : "Fier et heureux, avec le Bayern et avec le Maroc"

Recruté à l’été 2014 par le Bayern Munich pour 30 millions d’euros, Mehdi Benatia a remporté avec le championnat d’Allemagne le premier titre de sa carrière. À[...]

Maroc : un terroriste refoulé par la Grande-Bretagne sème la terreur à Rabat

 Les autorités britanniques ont refoulé de leur territoire un Marocain condamné pour terrorisme, le 21 mai, sans en informer le Royaume et provoquant un imbroglio diplomatique.  [...]

Gouvernement marocain : Mohand Laenser, l'insubmersible

Le 20 mai, Mohammed VI a nommé cinq nouveaux ministres à la place de ceux qui ont démissionné. Parmi eux, Mohand Laenser, l'indéboulonnable secrétaire général du Mouvement[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers