Extension Factory Builder
05/03/2013 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. Le roi Mohammed VI, à Fès, lundi 4 mars. © MAP

Confronté à la vétusté de nombreuses constructions, l’État marocain a décidé d’affecter 615,5 millions de dirhams à la réhabilitation des monuments historiques et au traitement du bâti menaçant ruine à Fès, capitale spirituelle et joyau touristique du royaume.

Lundi 4 mars, place r’Cif. Dans la médina de Fès, le roi Mohamed VI préside la cérémonie de signature de deux conventions relatives à la rénovation de la ville. Un programme qui s’étend de 2013 à 2017 et qui mobilisera 615,5 millions de dihrams (environ 55 millions d’euros).

La première de deux conventions concerne les bâtisses vétustes et prévoit une enveloppe de 330 millions de dirhams. Pas moins de 3 666 bâtisses sont concernées. Selon, l’Agence pour la dédensification et la réhabilitation de la médina de Fès (Ader), cette dernière compte quelque 4 000 bâtisses menaçant ruine, dont 1 800 dans un état de dégradation avancée.

En moyenne, quatre ménages cohabitent dans chacun des biens en question. La précarité de la situation socio-économique des familles qui y vivent conduit à une surexploitation des bâtiments, ce qui accélère encore leur dégradation. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a souligné que des actions avaient été menées depuis 2004, permettant le relogement de 476 ménages, l'étaiement et l'intervention d'urgence au profit de 1 592 bâtisses et le confortement de 283 édifices.

Cité millénaire

La deuxième convention concerne la restauration des monuments historiques. Ce programme mobilisera un investissement de 285,5 millions de dirhams. Le ministre précise que les rénovations porteront sur cinq médersas (écoles), quatre borjs (hôtels), trois foundouks (boutiques d’artisanat), trois tanneries, deux murailles, deux ponts et huit monuments divers.

Les différentes actions inscrites dans le cadre de ce programme devront contribuer au renforcement des circuits touristiques de l'ancienne médina de Fès, à l'embellissement du bâti, au développement socio-économique de la ville et à la préservation du cachet authentique d’une Cité millénaire, inscrite en 1981 au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, a ajouté le ministre.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Najat Vallaud-Belkacem : Bulldozer de charme

Najat Vallaud-Belkacem : Bulldozer de charme

Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, cette icône de la gauche d'origine marocaine suscite la haine de l'extrême droite. Mais Najat Vallaud-Belkacem n'en a cure : elle e[...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Sciences humaines : explorer le Maghreb dans les pas de Driss Mansouri

Regroupant des articles de spécialistes reconnus, un ouvrage rend hommage au chercheur marocain Driss Mansouri.[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Maroc : il se fait passer pour le roi... et prend trois ans de prison ferme

Un Marocain âgé de 30 ans a été condamné, lundi, à trois ans de prison ferme pour s’être fait passer pour le roi Mohammed VI, a indiqué une ONG locale.[...]

Maroc : saisie record de 226 kg de cocaïne pure

Les forces de sécurité marocaines ont saisi, dans la nuit du 4 au 5 septembre, une quantité record de 226 kilogrammes de cocaïne pure entre Agadir et Marrakech, soit plus d'une tonne de cocaïne de[...]

Exit l'alcool chez Marjane, au Maroc

 Le leader marocain de la grande distribution, Marjane, a fauit disparaître l'alcool de ses rayons. Décryptage.[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Côté marocain : "Les Algériens tirent à vue sur nos mulets"

Dans la région de l'Oriental, de nombreux habitants sont devenus experts en contrebande. Les autres dénoncent une séparation absurde qui a coupé liens familiaux et commerciaux.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex