Extension Factory Builder
04/03/2013 à 14:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le M23 contrôle de nouveau Rutshuru et Kiwandja dans l'est de la RDC Le M23 contrôle de nouveau Rutshuru et Kiwandja dans l'est de la RDC © AFP

Profitant des combats entre deux branches rivales du Mouvement du 23 mars (M23), l’armée congolaise avait repris, durant le week-end, le contrôle de Rutshuru et Kiwandja, localités de l’est de la RDC qui étaient sous contrôle de la rébellion depuis sept mois. Mais quelques heures plus tard, c'est déjà le retrait…

Le mouvement rebelle du Mouvement du 23 mars (M23) avait annoncé, le 1er mars, avoir repris le contrôle de Rutshuru et Kiwandja. L'armée régulière était entrée dans ces deux localités de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) lorsque des combats avaient éclaté entre deux branches du M23, après la destitution, le 27 février, de Jean-Marie Runiga de ses fonctions de « coordinateur politique » de la rébellion.

Mais l'avancée des FARDC aura été de courte durée. « Kiwandja et Rutshuru sont reprises par le M23. Nous les avons récupérées sans combat », a déclaré lundi 4 mars le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23. Selon lui, le M23 a repris ces deux villes territoires après une intervention de responsables du Mécanisme conjoint de vérification (JVM), un organe sous-régional chargé de contrôler la frontière avec le Rwanda voisin, accusé par l'ONU de soutenir le M23, comme l'Ouganda - ce que ces deux pays réfutent.

Apaisement

Le colonel Léon Mahoungou, commandant en second du JVM, a confirmé à l'AFP qu'il avait envoyé une équipe rencontrer, le 2 mars, le général Makenga, chef militaire du M23, à Bunagana. Mais la décision de retrait des FARDC de Rutshuru et de Kiwandja vient des « autorités congolaises » a-t-il déclaré. Elles « ont demandé le retrait des FARDC à des fins d'apaisement, pour éviter qu'il y ait de nouveaux affrontements » entre M23 et forces régulières, a précisé le colonel Mahoungou.

Interpellé sur Twitter, un membre de la délégation congolaise présent à Kampala pour les discussions avec le M23, n’a pas démenti l’information.


Le M23 avait prévenu qu'il ne laisserait pas les FARDC rester dans ces villes. « Nous n'allons pas tolérer cela », avait clamé Sultani Makenga à l'AFP. « C'est en violation du règlement intérieur de la réunion qui se déroule à Kampala qui stipule que les deux parties doivent garder leurs positions ». Le général Makenga faisait allusion aux pourparlers de paix, laborieux, qui se déroulent depuis trois mois dans la capitale de l'Ouganda. Le M23 a obtenu ces pourparlers avec Kinshasa contre son retrait de Goma, la capitale du Nord-Kivu qu'il avait occupée une dizaine de jours à la fin de novembre.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Afrique centrale et Boko Haram : la solidarité attendra

Les fonds promis par les États d'Afrique centrale aux membres qui sont directement concernés par la lutte contre Boko Haram tardent à être versés.[...]

Afrique du Sud : la statue de Cecil Rhodes ou l'indéboulonnable problème de l'héritage colonial

La statue du colon Cecil Rhodes devant l'université du Cap provoque la colère des étudiants sud-africains. La polémique monte, d'autant plus que Robert Mugabe pourrait s'en mêler.[...]

Côte d'Ivoire : retour sur l'affaire Youssoufou Bamba

Retour sur le limogeage de l'ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès des Nations unies à la suite d'un couac diplomatique entre Abidjan et Rabat.[...]

Nigeria : l'armée affirme avoir repris Gwoza, le fief de Boko Haram

L'armée nigériane a annoncé vendredi avoir repris aux islamistes de Boko Haram la localité hautement symbolique de Gwoza dans le Nord-Est.[...]

Présidentielle nigériane : fin de partie

Le premier tour de l’élection présidentielle au Nigeria se tiendra demain. Parmi les 14 candidats, deux seulement ont des chances d’emporter la mise. L’actuel président, Goodluck Jonathan,[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Gabon : à l'heure des comptes

Sur l'échiquier politique, comme sur les plans économique et social, les grandes manoeuvres ont commencé au Gabon. Objectif : la présidentielle 2016. Jeune Afrique fait le tour du pays.[...]

Sierra Leone : le confinement de la population a commencé

Six millions de Sierra-Léonais devront rester chez eux jusqu'à dimanche soir pour endiguer la propagation de l'épidémie d'Ebola.[...]

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130304132322 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130304132322 from 172.16.0.100