Extension Factory Builder
27/02/2013 à 09:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manuel Amoros est en poste au Bénin depuis le début de 2012. Manuel Amoros est en poste au Bénin depuis le début de 2012. © AFP

Manuel Amoros, le sélectionneur du Bénin, déplore que son équipe soit restée inactive depuis juin, faute de moyens. Un mois avant un déplacement en Algérie en qualification pour la Coupe du Monde 2014 (le 26 mars), le technicien français tente, malgré tout, de positiver.

La fédération béninoise le sait-elle ? Les dates Fifa ont été créées pour permettre aux sélections nationales de jouer des matches officiels, amicaux ou non, et donc d’avoir à leur disposition les joueurs qu’elles souhaitent. Or les Écureuils n’ont pas disputé la moindre rencontre de préparation depuis plus de deux ans. Une situation qui désespère Manuel Amoros (51 ans), le sélectionneur en poste depuis le début de l’année 2012.

Dernier match en date ? Le 17 juin dernier contre l’Éthiopie (1-1), qualificatif pour la CAN 2013. « J’ai adressé quelques jours plus tard au président de la Fédération [Anjorin Moucharafou, NDLR] une feuille de route, où j’indiquais que je souhaitais que le Bénin joue des matches amicaux pour les dates Fifa suivantes (15 août, 7-10 septembre, 11-16 octobre, 14 novembre et 6 février). À chaque fois, on me disait que ça allait se faire. Puis on me disait que ce n’était pas possible, faute de moyens. J’aurais préféré qu’on m’explique dès le départ qu’il n’y avait pas l’argent suffisant pour que l’équipe joue des matches amicaux », explique à Jeune Afrique l’ancien défenseur de Monaco, Marseille, Lyon et de l’équipe de France (82 sélections).

Ambitions

Également ex-sélectionneur du Koweït des moins de 20 ans et coordinateur des Comores, Amoros regrette cette impréparation chronique à un mois d’un déplacement en Algérie, le 26 mars. « Je ne pense pas que l’on viendra me reprocher une éventuelle défaite », ironise Amoros.

Anjorin Moucharafou, agacé par l’élimination des Écureuils de la CAN par l’Ethiopie, aurait même, selon nos informations, songé à changer de sélectionneur, alors que le Bénin est en tête de son groupe qualificatif pour la Coupe du Monde avec quatre points, devant l’Algérie, le Mali et le Rwanda. « On ne fait pas tout ce qui est nécessaire pour mettre l’équipe dans de bonnes dispositions, mais c’est derrière nous, balaie Amoros. On a des ambitions, et on va essayer de bien préparer, j’espère dans le sud de la France, ce match en Algérie.  »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Bénin : l'opposition défile à Cotonou pour réclamer la tenue des élections municipales

Bénin : l'opposition défile à Cotonou pour réclamer la tenue des élections municipales

Plusieurs milliers de Béninois ont manifesté mercredi à Cotonou, à l’appel de la Plateforme des forces démocratiques (opposition), pour exiger du gouvernement l’organisation des &ea[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

La force régionale contre Boko Haram sera opérationnelle en novembre

Les pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et le Bénin ont annoncé, le 7 octobre à Niamey, la mise en place début novembre de la force régionale chargée de lutter[...]

Mode : la Black Fashion Week en 5 coups de coeur

Quoique boudée par l’establishment de la mode, la Black Fashion Week offre un réel espace de visibilité aux stylistes africains. Voici les coups de cœur de "Jeune Afrique", à[...]

France : le Béninois Kifouli Dossou reçoit le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain

Pour la première fois, le jeudi 2 octobre 2014, a été décerné à Paris (France) le prix Orisha pour l'art contemporain africain.[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Ebola : le virus s'arrête-il vraiment aux frontières ?

Pour éviter la pénétration du virus Ebola sur leur territoire, les pays encore épargnés renforcent la surveillance au niveau de leurs frontières. Est-ce suffisant pour empêcher la[...]

Art contemporain : bienvenue à Afrodisney !

Invités à travailler sur le personnage de Mickey Mouse, neuf artistes béninois se sont confrontés à l'indémodable rongeur. Entre critique du capitalisme sauvage et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers