Extension Factory Builder
27/02/2013 à 09:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manuel Amoros est en poste au Bénin depuis le début de 2012. Manuel Amoros est en poste au Bénin depuis le début de 2012. © AFP

Manuel Amoros, le sélectionneur du Bénin, déplore que son équipe soit restée inactive depuis juin, faute de moyens. Un mois avant un déplacement en Algérie en qualification pour la Coupe du Monde 2014 (le 26 mars), le technicien français tente, malgré tout, de positiver.

La fédération béninoise le sait-elle ? Les dates Fifa ont été créées pour permettre aux sélections nationales de jouer des matches officiels, amicaux ou non, et donc d’avoir à leur disposition les joueurs qu’elles souhaitent. Or les Écureuils n’ont pas disputé la moindre rencontre de préparation depuis plus de deux ans. Une situation qui désespère Manuel Amoros (51 ans), le sélectionneur en poste depuis le début de l’année 2012.

Dernier match en date ? Le 17 juin dernier contre l’Éthiopie (1-1), qualificatif pour la CAN 2013. « J’ai adressé quelques jours plus tard au président de la Fédération [Anjorin Moucharafou, NDLR] une feuille de route, où j’indiquais que je souhaitais que le Bénin joue des matches amicaux pour les dates Fifa suivantes (15 août, 7-10 septembre, 11-16 octobre, 14 novembre et 6 février). À chaque fois, on me disait que ça allait se faire. Puis on me disait que ce n’était pas possible, faute de moyens. J’aurais préféré qu’on m’explique dès le départ qu’il n’y avait pas l’argent suffisant pour que l’équipe joue des matches amicaux », explique à Jeune Afrique l’ancien défenseur de Monaco, Marseille, Lyon et de l’équipe de France (82 sélections).

Ambitions

Également ex-sélectionneur du Koweït des moins de 20 ans et coordinateur des Comores, Amoros regrette cette impréparation chronique à un mois d’un déplacement en Algérie, le 26 mars. « Je ne pense pas que l’on viendra me reprocher une éventuelle défaite », ironise Amoros.

Anjorin Moucharafou, agacé par l’élimination des Écureuils de la CAN par l’Ethiopie, aurait même, selon nos informations, songé à changer de sélectionneur, alors que le Bénin est en tête de son groupe qualificatif pour la Coupe du Monde avec quatre points, devant l’Algérie, le Mali et le Rwanda. « On ne fait pas tout ce qui est nécessaire pour mettre l’équipe dans de bonnes dispositions, mais c’est derrière nous, balaie Amoros. On a des ambitions, et on va essayer de bien préparer, j’espère dans le sud de la France, ce match en Algérie.  »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Bénin

Dossier Bénin : l'enfant terrible

Politique, société, économie, religion... "Jeune Afrique" dresse un portrait du Bénin d'aujourd'hui.[...]

Bénin : églises charismatiques, la multiplication des petits saints

Berceau du vaudou et fief catholique, le pays est souvent cité en exemple en matière de syncrétisme. Mais les mouvements charismatiques aux pratiques douteuses prolifèrent, au point qu'on ne[...]

Bénin : ces personnalités sortent du lot !

Ils exercent leurs talents dans la finance, le négoce international, le droit, le BTP ou l'informatique. Portrait de sept personnalités qui sortent du lot.[...]

Bénin : ces hommes politiques qui ont foi en leur étoile

Certains roulent pour Thomas Boni Yayi, d'autres sont en rupture de ban avec le pouvoir ou opposants de longue date. Tous ont un objectif commun : peser sur les prochains scrutins. Directement ou en coulisses.[...]

Qui est Jules-Armand Aniambossou, l'ambassadeur du Bénin en France ?

Pour l'ambassadeur Jules-Armand Aniambossou, la France est comme une seconde patrie. Ingénieur et ancien élève de l'ENA, il connaît toutes les arcanes de l'administration et des milieux[...]

Élections au Bénin : la valse des étiquettes

À un mois des législatives, majorité et opposition se réorganisent. Entre les retournements de veste et les alliances de dernière minute, on est pris de tournis.[...]

Régis Facia : "Au Bénin, les portes s'ouvrent plus facilement devant les Européens"

Créer son entreprise au Bénin relève du parcours d'obstacles. Le vice-président du patronat, PDG fondateur de Top Chrono, est bien placé pour en parler.[...]

Bénin : Lépi, ou l'épine dans le pied

Fiable, ultramoderne... On parait cette liste informatisée de toutes les qualités. Son actualisation a pourtant paralysé le système électoral béninois pendant deux ans. Et tout le[...]

Bénin, qu'as-tu fait de ta démocratie ?

Le Bénin fait figure de modèle en Afrique de l'Ouest. Pourtant, entre la versatilité de la classe politique, un affairisme endémique et des grèves à répétition, le[...]

Bénin : Les enfants terribles

Vingt-cinq ans après la Conférence nationale qui fut un modèle pour toute l'Afrique francophone, le laboratoire bouillonnant de la démocratie béninoise a du vague à l'âme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130227091705 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130227091705 from 172.16.0.100