Extension Factory Builder
25/02/2013 à 13:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats maliens, le 24 février 2013 à Gao. Des soldats maliens, le 24 février 2013 à Gao. © Joel Saget/AFP

Dimanche 24 février, des frappes aériennes ont fait au moins quatre blessés dans les rangs du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) à Infara, près de la frontière algérienne. Ce groupe armé, associé aux jihadistes et opposé au MNLA, accuse l’armée française.

Entre le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), créé en mars 2012, et leurs rivaux du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), les alliés du Mali ont visiblement choisi leur camp. « Quatre combattants du MAA ont été blessés lors des bombardements de l'armée française contre notre base de Infara », à 30 km de In-Khalil, a affirmé Boubacar Ould Taleb, un des responsables du mouvement, joint au téléphone depuis Bamako. « Ce sont des avions français (...) qui ont bombardé notre base. Cinq véhicules appartenant à notre mouvement ont été également détruits », a-t-il ajouté.

Des frappes confirmées par une source sécuritaire régionale : « Des appareils militaires français ont bombardé dimanche les positions du MAA tout juste à côté de la frontière algérienne ». Le MAA, qui nourrit des relations très étroites avec les jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), avait confirmé avoir attaqué samedi vers 04H00 (locales et GMT) le MNLA, accusé d'avoir « pillé les biens de nos parents » et « violé nos filles et nos femmes ». Des actes qui sont loin d’être improbables : les combattants du MNLA avaient été accusés du même type d’exactions lorsqu’ils s’étaient rendus maîtres de Gao, à la fin de mars 2012, avant d’en être délogés par le Mujao trois mois plus tard.

"Terroristes"

Mohamed Ibrahim Ag Assaleh, responsable du MNLA basé à Ouagadougou, avait affirmé samedi que son mouvement avait été attaqué par des « terroristes » menés par Omar Ould Hamaha, du Mujao, mais aussi « le MAA et Ansar Al-Charia », une « dissidence du Mujao ». Il avait évoqué « neuf prisonniers » faits par le MNLA : « six qui se réclament du Mujao et trois d'Ansar Al-Charia ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le m�me sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : IBK assume la libération de quatre jihadistes

Mali : IBK assume la libération de quatre jihadistes

Très critiqué dans son pays pour avoir ordonné la libération de quatre jihadistes afin d’obtenir celle de l’otage français Serge Lazarevic le 9 décembre, Ibrahim Boubacar Ke&[...]

Mali - France : Lazarevic et Sofara

Un Français vaut-il plus qu'un Malien ? Certains jugeront la question déplacée. Elle mérite pourtant qu'on s'y arrête au vu des circonstances qui ont mené à la[...]

Jean-Yves Le Drian : "Au Mali comme en Centrafrique, l'heure de vérité approche"

Un an après le déclenchement de l'opération Sangaris, et deux ans après celui de l'opération Barkhane, le ministre français de la Défense affiche ses objectifs : des[...]

Paris veut un accord de paix au Mali en janvier

Paris souhaite que les négociations de paix maliennes entre Bamako et les groupes armés du Nord, sous médiation algérienne, aboutissent en janvier, a déclaré le ministre français de[...]

Sahel : Lazarevic pense avoir été capturé pour une rançon et nie être un mercenaire

L'ex-otage français Serge Lazarevic, libéré mardi après plus de trois ans de captivité au Sahel, a estimé dimanche, dans le journal de 20 heures de France 2, que ses ravisseurs l'avaient[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Le Mali confirme que des jihadistes ont été libérés en échange de l'ex-otage français Lazarevic

Plusieurs prisonniers détenus à Bamako ont bien été libérés en échange de l'ex-otage français Serge Lazarevic, a confirmé vendredi le ministre malien de la Justice,[...]

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) paraît peu enclin à signer le projet d'accord de paix proposé par la médiation algérienne. Bamako compte sur Rabat pour convaincre le[...]

Mali : la mort d'Ahmed el-Tilemsi, un coup dur pour le Mujao et Belmokhtar

Ahmed el-Tilemsi, l'un des principaux chefs jihadistes de la bande sahélo-saharienne, a été tué dans un raid mené par les militaires français dans le nord du Mali. Pour Paris, il s'agit[...]

Mali : l'armée française annonce avoir tué Ahmed Tilemsi, ex-chef militaire du Mujao

L'armée française a annoncé jeudi avoir tué Ahmed Tilemsi, ex-chef militaire du Mujao, dans une opération près de Gao, au nord du Mali. Proche de Mokhtar Belmokhtar, avec lequel il a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers