Extension Factory Builder
22/02/2013 à 12:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ali Laarayedh reste populaire en Tunisie. Ali Laarayedh reste populaire en Tunisie. © AFP

Le ministre de l’Intérieur sortant, Ali Laarayedh, a été désigné par son parti, Ennahdha, pour prendre la relève de Hamadi Jebali à la tête du gouvernement. Il a été officiellement nommé à ce poste vendredi 22 février à la mi-journée.

Ancien prisonnier politique, Ali Laarayedh a conduit dans l’ex-gouvernement de Hamadi Jebali le ministère où il avait été torturé de manière abjecte et gardé au secret en 1990. Cet ingénieur de la marine marchande, originaire de Médenine (sud), avait été secrétaire général du mouvement islamiste d’Ennahdha avant d’écoper de 15 ans d’emprisonnement dont 10 en isolement.

Une fois entré au gouvernement à la suite des élections du 23 octobre 2011, l’homme a semblé un moment dépassé par les événements et avait du mal à tenir son ministère, l’un des plus sensibles et les plus corrompus en Tunisie en raison de la dictature de Ben Ali. Mais nul n’a jamais mis en doute la sincérité d’Ali Laarayedh quand il appelle au respect de la loi et à son application.

Bilan douloureux

Il semble cependant avoir ménagé les salafistes, tout en ayant adopté une position plus controversée avec les laïcs et « progressistes ». La lourde répression de la manifestation du 9 avril 2011, l’attaque de l’ambassade américaine, le 14 septembre suivant, puis les tirs de la police sur les manifestants de Siliana, à la fin de novembre, et l’assassinat de Chokri Belaïd, le 6 février de cette année, sont autant d’affaires douloureuses qui entachent sa gestion d’un portefeuille sensible.

À 56 ans, ce défenseur des droits de l’homme reste quand même populaire. Il a hérité d’une situation confuse, a réussi à instaurer un retour partiel de la sécurité, certes sans avoir pu réformer complètement une machinerie aussi complexe et secrète que celle du ministère de l’Intérieur.

Mission délicate

Certains imputent les dysfonctionnements à l’existence d’une officine interne gérant des milices, d’autres estiment que le tandem formé par les ministères de la Justice et de l’Intérieur n’a pas fonctionné.

Dans tous les cas, la nouvelle mission de Ali Laarayedh est délicate. Il doit affronter une crise de confiance sans précédent, lancer rapidement des signaux forts permettant la relance économique et veiller à ce que le pays aille vers des élections dans la plus grande transparence. Sa seule volonté ne suffira pas. Il lui faudra aussi se détacher de l’influence de son parti et se garder de toute attitude ou décision qui serait jugée trop partisane.

________

Par Frida Dahmani, à Tunis

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Mehdi Jomâa : 'Redresser l'État tunisien est une obligation'

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à "Jeune Afrique&quo[...]

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces