Extension Factory Builder
21/02/2013 à 13:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran YouTube. Capture d'écran YouTube. © DR

Une vidéo inédite donne les premiers détails du procès de l'ex-dauphin de la Libye, Seif el-Islam Kadhafi. Ce dernier est jugé pour des faits qui remontent à juin 2012, lorsqu'une délégation de la CPI avait été accusée d'avoir comploté son évasion.  

Le 17 janvier dernier, l’annonce de l’ouverture de procès de Seif el-Islam Kadhafi devant un tribunal de Zintane avait surpris tout le monde. Ses avocats devant la Cour pénale internationale (CPI) avaient alors à nouveau demandé que Seif soit jugé à La Haye.

Aujourd’hui, une vidéo inédite (voir ci-dessus) donne les premiers détails du procès du dauphin en Libye. L'affaire ne concerne pas son rôle supposé dans les crimes de guerre et autres exactions commises pendant la Révolution, mais seulement les faits qui se sont déroulés en juin 2012, lorsqu'une délégation de la CPI avait été brièvement détenue et accusée d'avoir comploté l'évasion de Seif el-Islam.

"Dieu seul me défendra"

Présentée comme un document exclusif de la chaîne satellitaire du Djebel, une télévision proche du conseil militaire du Zintan, qui refuse toujours depuis novembre 2011 de livrer Seif el-Islam aux autorités de Tripoli, la vidéo montre le dauphin de Kadhafi visiblement en bonne santé, en tenue bleue, souriant aux propos du président du tribunal. Lors de l’échange avec le juge, Seif refuse de désigner un avocat : « Dieu seul me défendra », réplique-t-il.

Le juge lui explique alors l'obligation de représentation par un avocat pour les affaires criminelles et lui propose un délai pour désigner un avocat, faute de quoi un avocat d'office serait désigné. Le prévenu finit par concéder, non sans ironie, qu'il « remercie la Cour pour sa générosité ». À la demande du procureur, l'audience est alors reportée pour laisser le temps au prévenu de préparer sa défense.

Prochaine audience en mai

Pour rappel, le tribunal de Zintan a notifié les charges suivantes contre Seif el-Islam : atteinte à la sécurité de l’État, tentative de fuite et outrage au drapeau national. Ses co-prévenus, membres de la délagation de la CPI, ont quitté la Libye mais restent poursuivis. Enfin, deux Libyens, en état de fuite, seront jugés in absentia.

Le tribunal criminel de Zintan juge donc les faits qui se sont déroulés en juin 2012, lorsqu'une délégation de la CPI avait été brièvement détenue et accusée d'avoir comploté l'évasion de Seif el-Islam : les autres griefs retenus contre le dauphin de Mouammar Kadhafi, notamment sa participation aux crimes de guerre et autres exactions commises pendant la révolution, ne sont pas l'objet du présent procès. La prochaine audience a été fixée au 2 mai.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : au moins 21 morts dans des combats près de Tripoli

Libye : au moins 21 morts dans des combats près de Tripoli

Au moins 21 personnes ont été tuées dans des combats près de Tripoli vendredi, ont indiqué des sources militaires, tandis que les délégations des deux parlements rivaux libyens n[...]

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Libye : des raids près de Tripoli en dépit des négociations pour un cessez-le-feu

Le cessez-le-feu n'est pas encore d'actualité en Libye. Mercredi, l'aviation du gouvernement reconnu par la communauté internationale a bombardé un camp militaire contrôlé par la coalition Fajr[...]

Grande avancée à Alger dans les négociations inter-libyennes, selon l'ONU

L'émissaire des Nations unies pour la Libye, Bernadino Léon, a estimé mardi que le dernier round des négociations à Alger entre représentants de principaux groupes politiques libyens a[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

L'ambassade de Corée du Sud en Libye attaquée, deux gardes tués

Un groupe d'hommes armés non identifiés a lancé une attaque dimanche contre l'ambassade de Corée du Sud à Tripoli, où deux gardes libyens ont été tués, a[...]

Libye : le gouvernement reconnu veut commencer à exporter son pétrole

  Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a autorisé la nouvelle Compagnie nationale de Pétrole (NOC) à commencer à exporter du pétrole, a-t-il[...]

En Libye, les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

  Avant la chute du régime, les Libyens n'osaient pas s'en approcher. Il ne reste aujourd'hui qu'un terrain vague de la résidence la plus célèbre de Mouammar Kadhafi, dont un autre palais accueille[...]

Soupçons de financement libyen de Sarkozy : le fils de Claude Guéant en garde à vue

Le fils de Claude Guéant, ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, est placé en garde à vue depuis lundi. François Guéant est interrogé dans le cadre de l'enquête sur le financement[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130221132216 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130221132216 from 172.16.0.100