Extension Factory Builder
21/02/2013 à 13:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hubert Velud. Hubert Velud. © AFP

Championne d’Algérie en 2012, l’ES Sétif, leader de la Division 1, est bien partie pour conserver son titre, malgré la concurrence de l’Usma et de ses importants moyens financiers. Hubert Velud, l’ancien sélectionneur du Togo, ne cache plus ses ambitions.

L’Entente sportive de Sétif a peu près tout gagné : cinq titres et huit coupes en Algérie, la Ligue des Champions en 2010. Un palmarès fourni auquel viennent s’ajouter la Ligue des Champions arabes ou la Coupe afro-asiatique. Mais le club n’a encore jamais réussi à remporter deux fois de suite le championnat national, une perspective aujourd’hui largement envisageable puisqu’il compte quatre points d’avance sur El-Harrach, à neuf journées de la fin la saison.

"En avance sur l'objectif"

Arrivé cet été en Algérie, Hubert Velud (53 ans), a signé un contrat de deux ans avec Sétif. Et serait presque surpris de voir son équipe si haut perchée.

« L’effectif avait beaucoup changé. On s’attendait à une saison de transition, et nous sommes en avance sur l’objectif, puisque beaucoup pensaient que l’USMA dominerait le championnat. Sétif a le 8e ou 9e budget du pays, alors que l’Usma [qui a battu Sétif 1-0 mardi, NDLR] a des moyens importants, des internationaux dont certains sont payés 30 000 euros par mois. On veut aller au bout.»

L’ancien sélectionneur du Togo (il avait été blessé lors de l’attentat du Cabinda, le 10 janvier 2010), se sent bien à Sétif, ou l’ancien président Abdelhakim Serrar, a laissé sa place à Hassan Hammar en août dernier. « Ce que je vis ici n’est pas comparable à mes passages au Maroc ou en Tunisie, dans deux clubs modeste s [l’Hassania Agadir et le Stade Tunisien, NDLR]. Ici, il y a des structures et des moyens plus importants. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des 'indigènes'

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les "indigènes&qu[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Ramtane Lamamra : "L'Algérie est là pour régler les différends, pas pour les exacerber"

Catastrophe du vol AH 5017, négociations intermaliennes, relations avec le Maroc et la France, situation à Gaza, participation de l'armée nationale au défilé du 14 Juillet à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers