Extension Factory Builder
21/02/2013 à 13:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hubert Velud. Hubert Velud. © AFP

Championne d’Algérie en 2012, l’ES Sétif, leader de la Division 1, est bien partie pour conserver son titre, malgré la concurrence de l’Usma et de ses importants moyens financiers. Hubert Velud, l’ancien sélectionneur du Togo, ne cache plus ses ambitions.

L’Entente sportive de Sétif a peu près tout gagné : cinq titres et huit coupes en Algérie, la Ligue des Champions en 2010. Un palmarès fourni auquel viennent s’ajouter la Ligue des Champions arabes ou la Coupe afro-asiatique. Mais le club n’a encore jamais réussi à remporter deux fois de suite le championnat national, une perspective aujourd’hui largement envisageable puisqu’il compte quatre points d’avance sur El-Harrach, à neuf journées de la fin la saison.

"En avance sur l'objectif"

Arrivé cet été en Algérie, Hubert Velud (53 ans), a signé un contrat de deux ans avec Sétif. Et serait presque surpris de voir son équipe si haut perchée.

« L’effectif avait beaucoup changé. On s’attendait à une saison de transition, et nous sommes en avance sur l’objectif, puisque beaucoup pensaient que l’USMA dominerait le championnat. Sétif a le 8e ou 9e budget du pays, alors que l’Usma [qui a battu Sétif 1-0 mardi, NDLR] a des moyens importants, des internationaux dont certains sont payés 30 000 euros par mois. On veut aller au bout.»

L’ancien sélectionneur du Togo (il avait été blessé lors de l’attentat du Cabinda, le 10 janvier 2010), se sent bien à Sétif, ou l’ancien président Abdelhakim Serrar, a laissé sa place à Hassan Hammar en août dernier. « Ce que je vis ici n’est pas comparable à mes passages au Maroc ou en Tunisie, dans deux clubs modeste s [l’Hassania Agadir et le Stade Tunisien, NDLR]. Ici, il y a des structures et des moyens plus importants. »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Bouteflika en passe d'être réélu, Benflis dénonce une 'fraude à grande échelle'

Algérie : Bouteflika en passe d'être réélu, Benflis dénonce une "fraude à grande échelle"

Très affaibli par la maladie, le président sortant Abdelaziz Bouteflika est pourtant sur le point de remporter la présidentielle algérienne. Un scrutin qui n'a attiré que la moitié des &[...]

Vidéo - Présidentielle algérienne : Bouteflika s'est rendu au bureau de vote en fauteuil roulant

L'élection présidentielle algérienne se tient ce jeudi. Le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, a fait sa première apparition publique depuis 2012.[...]

Algérie : ouverture des bureaux de vote, apparition publique de Bouteflika attendue

Les Algériens sont appelés à se rendre aux urnes ce jeudi. Le président sortant – et favori -, Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, devrait faire sa première apparition publique[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

La jeunesse algérienne tentée par le boycott massif de la présidentielle

Un des enjeux majeurs de la présidentielle algérienne du 17 avril est le taux de participation. Maintes fois appelée à s'exprimer, la jeunesse risque de ne pas se bousculer dans les bureaux de vote.[...]

Algérie - Ali Benflis : "Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer"

Alors que tout semble joué d'avance pour le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, son principal adversaire, Ali Benflis, prévient d'ores et déjà que lui et ses partisans[...]

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.[...]

Algérie : les accusations de fraude se multiplient avant la présidentielle

À quarante-huit heures du scrutin présidentiel prévu le 17 avril en Algérie, les voix s'élèvent déjà pour dénoncer la fraude en faveur d'Abdelaziz Bouteflika, le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Algérie : sept femmes qui font bouger le pays

Elles sont médecin, styliste, ingénieure ou web entrepreneuse. Elles animent sociétés, associations, réseaux. Elles ont la pêche, ces Algériennes.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers