Extension Factory Builder
21/02/2013 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. © AFP

Le principal enquêteur dans l’affaire Pistorius, Hilton Botha, est lui-même accusé de sept tentatives de meurtre en 2009. Une éventuelle libération sous caution de l’athlète sud-africain doit par ailleurs être décidée ce jeudi 21 février par le tribunal de Pretoria.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Pistorius. Jeudi matin, la police de Pretoria a indiqué que Hilton Botha, le principal enquêteur de police chargé de faire la lumière sur l’assassinat de la petite amie du coureur springbok, était lui-même accusé de sept tentatives de meurtre pour avoir tiré sur un taxi collectif en 2009.

D'après l'agence de presse sud-africaine SAPA, l'incident s'est produit en 2009 alors que Botha avait sommé le mini-bus de s'arrêter. Face au refus d'obtempérer du chauffeur, le policier avait tiré dans la direction du véhicule. Les charges, qui avaient été retirées à titre provisoire, ont été rétablies mercredi, a ajouté sans plus de précision le porte-parole de la police sud-africaine.

« Nous n'avons été informés que hier (mercredi) que les accusations de tentatives de meurtre avaient été rétablies contre Hilton Botha », a déclaré le porte-parole de la police Neville Malila, alors qu'Oscar Pistorius, accusé du meurtre de Reeva Steenkamp, arrivait au tribunal pour une nouvelle audience.

Troisième audience

Le champion handisport, qui affirme que la mort de sa petite amie est accidentelle, est arrivé dans une voiture de police pour sa troisième audience au tribunal, au milieu d'un essaim de photographes.

Le tribunal devrait statuer ce jeudi sur la demande de remise en liberté conditionnelle de l'athlète, sur qui pèse des accusations de meurtre avec préméditation pour avoir tiré à plusieurs reprises sur Reeva Steenkamp dans la nuit de la Saint-Valentin.

Oscar Pistorius affirme avoir tué la jeune femme par accident, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. L'accusation le soupçonne de l'avoir tuée de sang-froid.

Le parquet sud-africain a par ailleurs déclaré mercredi soir ne plus être certain que le produit trouvé au domicile de l’athlète soit de la testostérone, un produit dopant interdit aux sportifs. « Nous ne pouvons dire ce que c'est, a déclaré le porte-parole du parquet Medupe Simasiku. Nous ne pouvons confirmer ni infirmer avant l'analyse scientifique ».

Quelques heures plus tôt, un enquêteur avait déclaré devant le tribunal de Pretoria que son équipe avait découvert deux boîtes de testostérone et des seringues dans la chambre de Pistorius.

Avec AFP
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Recommandée par l'OMS dans 14 pays africains, la circoncision réduit les risques de contamination par le VIH pour les hommes. Une étude vient de démontrer que ce constat est également valable pou[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Afrique du Sud : premier "Mandela Day" sans Madiba

67 minutes. C’est le temps que chaque Sud-Africain, et de nombreux autres citoyens du monde, doit consacrer pour aider son prochain à l’occasion du "Mandela Day", une journée en l’honneur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers