Extension Factory Builder
21/02/2013 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. © AFP

Le principal enquêteur dans l’affaire Pistorius, Hilton Botha, est lui-même accusé de sept tentatives de meurtre en 2009. Une éventuelle libération sous caution de l’athlète sud-africain doit par ailleurs être décidée ce jeudi 21 février par le tribunal de Pretoria.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Pistorius. Jeudi matin, la police de Pretoria a indiqué que Hilton Botha, le principal enquêteur de police chargé de faire la lumière sur l’assassinat de la petite amie du coureur springbok, était lui-même accusé de sept tentatives de meurtre pour avoir tiré sur un taxi collectif en 2009.

D'après l'agence de presse sud-africaine SAPA, l'incident s'est produit en 2009 alors que Botha avait sommé le mini-bus de s'arrêter. Face au refus d'obtempérer du chauffeur, le policier avait tiré dans la direction du véhicule. Les charges, qui avaient été retirées à titre provisoire, ont été rétablies mercredi, a ajouté sans plus de précision le porte-parole de la police sud-africaine.

« Nous n'avons été informés que hier (mercredi) que les accusations de tentatives de meurtre avaient été rétablies contre Hilton Botha », a déclaré le porte-parole de la police Neville Malila, alors qu'Oscar Pistorius, accusé du meurtre de Reeva Steenkamp, arrivait au tribunal pour une nouvelle audience.

Troisième audience

Le champion handisport, qui affirme que la mort de sa petite amie est accidentelle, est arrivé dans une voiture de police pour sa troisième audience au tribunal, au milieu d'un essaim de photographes.

Le tribunal devrait statuer ce jeudi sur la demande de remise en liberté conditionnelle de l'athlète, sur qui pèse des accusations de meurtre avec préméditation pour avoir tiré à plusieurs reprises sur Reeva Steenkamp dans la nuit de la Saint-Valentin.

Oscar Pistorius affirme avoir tué la jeune femme par accident, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. L'accusation le soupçonne de l'avoir tuée de sang-froid.

Le parquet sud-africain a par ailleurs déclaré mercredi soir ne plus être certain que le produit trouvé au domicile de l’athlète soit de la testostérone, un produit dopant interdit aux sportifs. « Nous ne pouvons dire ce que c'est, a déclaré le porte-parole du parquet Medupe Simasiku. Nous ne pouvons confirmer ni infirmer avant l'analyse scientifique ».

Quelques heures plus tôt, un enquêteur avait déclaré devant le tribunal de Pretoria que son équipe avait découvert deux boîtes de testostérone et des seringues dans la chambre de Pistorius.

Avec AFP
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a promis dimanche de punir les auteurs des violences xénophobes qui ont fait au moins sept morts depuis début avril, alors que le Malawi et le Zimbabwe s'apprêtaient à rapa[...]

Afrique du Sud : le président Zuma invite les immigrés à rester

Après une nouvelle nuit de pillages à Johannesburg, le président Jacob Zuma a annulé un voyage en Indonésie et s'est rendu samedi auprès de victimes de violences xénophobes, afin[...]

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Afrique du Sud : Durban se mobilise contre la xénophobie

Ils sont plusieurs milliers à manifester jeudi à Durban pour dénoncer la vague d'attaques contre les ressortissants étrangers installés dans la ville.[...]

Afrique du Sud : qui succédera à Helen Zille à la tête du principal parti d'opposition ?

Après 8 ans à la tête du principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille tire sa révérence. L'adversaire coriace de Jacob Zuma ne sera pas candidate lors des élections de[...]

Cecil Rhodes déboulonné, un millier de migrants en fuite après des violences xénophobes

La statue du colonisateur britannique Cecil Rhodes a été déboulonnée jeudi au Cap. Une victoire contre le passé raciste de l'Afrique du Sud, pour certains, alors que le pays est à nouveau[...]

En Afrique du Sud, Robert Mugabe attaque l'Occident et les Nations unies

En Afrique du Sud pour une visite historique de deux jours sous le signe de l'économie, le président zimbabwéen et chef de l'Union africaine, Robert Mugabe, en a profité pour décocher quelques[...]

État islamique : combien de vierges pour une ado sud-africaine ?

Comme Boko Haram, l’État islamique est friand de jeunes Africaines. Mais contrairement à l’organisation terroriste basée au Nigeria, Daesh essaie d'en attirer des consentantes. Une Sud-Africaine[...]

L'Afrique du Sud teste une nouvelle molécule contre la tuberculose multirésistante

Depuis 2013, quelques 217 Sud-Africains, sur 500 patients-test dans le monde, ont été mis sous traitement à la bedaquiline contre la tuberculose multirésistante. Près de 3000 personnes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130221092837 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130221092837 from 172.16.0.100