Extension Factory Builder
21/02/2013 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. Oscar Pistorius, le 20 février au Tribunal de Pretoria. © AFP

Le principal enquêteur dans l’affaire Pistorius, Hilton Botha, est lui-même accusé de sept tentatives de meurtre en 2009. Une éventuelle libération sous caution de l’athlète sud-africain doit par ailleurs être décidée ce jeudi 21 février par le tribunal de Pretoria.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Pistorius. Jeudi matin, la police de Pretoria a indiqué que Hilton Botha, le principal enquêteur de police chargé de faire la lumière sur l’assassinat de la petite amie du coureur springbok, était lui-même accusé de sept tentatives de meurtre pour avoir tiré sur un taxi collectif en 2009.

D'après l'agence de presse sud-africaine SAPA, l'incident s'est produit en 2009 alors que Botha avait sommé le mini-bus de s'arrêter. Face au refus d'obtempérer du chauffeur, le policier avait tiré dans la direction du véhicule. Les charges, qui avaient été retirées à titre provisoire, ont été rétablies mercredi, a ajouté sans plus de précision le porte-parole de la police sud-africaine.

« Nous n'avons été informés que hier (mercredi) que les accusations de tentatives de meurtre avaient été rétablies contre Hilton Botha », a déclaré le porte-parole de la police Neville Malila, alors qu'Oscar Pistorius, accusé du meurtre de Reeva Steenkamp, arrivait au tribunal pour une nouvelle audience.

Troisième audience

Le champion handisport, qui affirme que la mort de sa petite amie est accidentelle, est arrivé dans une voiture de police pour sa troisième audience au tribunal, au milieu d'un essaim de photographes.

Le tribunal devrait statuer ce jeudi sur la demande de remise en liberté conditionnelle de l'athlète, sur qui pèse des accusations de meurtre avec préméditation pour avoir tiré à plusieurs reprises sur Reeva Steenkamp dans la nuit de la Saint-Valentin.

Oscar Pistorius affirme avoir tué la jeune femme par accident, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. L'accusation le soupçonne de l'avoir tuée de sang-froid.

Le parquet sud-africain a par ailleurs déclaré mercredi soir ne plus être certain que le produit trouvé au domicile de l’athlète soit de la testostérone, un produit dopant interdit aux sportifs. « Nous ne pouvons dire ce que c'est, a déclaré le porte-parole du parquet Medupe Simasiku. Nous ne pouvons confirmer ni infirmer avant l'analyse scientifique ».

Quelques heures plus tôt, un enquêteur avait déclaré devant le tribunal de Pretoria que son équipe avait découvert deux boîtes de testostérone et des seringues dans la chambre de Pistorius.

Avec AFP
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

À 34 ans, ce chef d'entreprise devient le premier dirigeant noir de l'Alliance démocratique, parti considéré jusque-là comme "trop blanc". Cela suffira-t-il à &eacut[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : l'opération Fiela suscite la polémique

Dans le cadre de l'opération Fiela, plus de 400 Mozambicains ont été expulsés en fin de semaine dernière et la société civile dénonce une action xénophobe. Le[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

Cornes de rhinocéros : un juteux trafic en nette progression

Les rhinocéros, menacés d'extinction, sont traqués par les contrebandiers. Zoom sur un trafic très lucratif.[...]

Gaz de schiste : l'Afrique du Sud lance une étude d'impact sur l'exploitation

L'Afrique du Sud a annoncé le lancement d'une étude d'impact de l'exploitation du gaz de schiste, dont la région du Karoo (centre-ouest), écologiquement fragile, détiendrait suffisamment de[...]

L'artiste sud-africain Joe Dog censuré à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Plus connu sous le nom de Joe Dog, l'artiste sud-africain Anton Kannemeyer a été victime d'une étrange affaire de censure au Portugal, dans la librairie de la Fondation Calouste-Gulbenkian à[...]

Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" ?

À 34 ans, Mmusi Maimane a été élu dimanche à la tête de l'Alliance démocratique (DA), première force d'opposition en Afrique du Sud et considérée par le pouvoir[...]

Afrique du Sud - Zapiro : "La liberté d'expression est un combat"

Pourfendeur de l'apartheid et de tous les obscurantismes, cette figure phare des satiristes du continent s'inquiète des menaces qui pèsent sur la démocratie sud-africaine.[...]

Tourisme : les 10 pays africains les plus compétitifs selon le World Economic Forum

  Le World Economic Forum a publié la 5e édition de son rapport bi-annuel, le "Travel & Tourism Competitiveness Report 2015" qui évalue la compétitivité du secteur du voyage[...]

Afrique du Sud : pas de répit dans le massacre des rhinocéros

Le rythme du massacre des rhinocéros s'est encore accéléré en Afrique du Sud, avec 393 animaux tués par des braconniers sur les quatre premiers mois de l'année, une progression de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers