Extension Factory Builder
20/02/2013 à 17:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Soldats guinéens à Conakry, peu après le coup d’Etat de décembre 2008. Soldats guinéens à Conakry, peu après le coup d’Etat de décembre 2008. © Reuters

Lors du Conseil des ministres du 20 février, Alassane Ouattara a fait savoir qu'il ordonnait "le retrait des militaires guinéens de la zone" de Kpéaba, que ceux-ci ont annexée au début du mois, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Objet d'une querelle frontalière vieille d'un demi-siècle, la région est riche en fer et en cuivre.

L’occupation par l’armée guinéenne, au début de février, du village de Kpéaba, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, n’a laissé personne indifférent. Mercredi 20 février, Alassane Ouattara a fini par hausser le ton pour ordonner le départ sans délai de ces troupes étrangères hors du territoire ivoirien.

«  Le chef de l’État a demandé le retrait des militaires guinéens de la zone », a expliqué d'une voix ferme Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, à la fin de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. Selon des sources militaires ivoiriennes, la situation reste tout de même très tendue à la frontière ivoiro-guinéenne, une zone riche en  minerais de fer et de cuivre.

Au nombre de 50, armés de fusils d’assauts kalachinkov, les militaires guinéens ont annexé le village de Kpéaba en revendiquant ce territoire. Une dispute frontalière vieille de plus de cinquante ans est à l’origine de ce nouveau rebondissement.

"Déclaration de guerre"

« Les guinéens ont eu l’outrecuidance de descendre le drapeau ivoirien et de hisser le leur. C’est une forme de déclaration de guerre. Mais, le président Ouattara a opté pour la voie de la diplomatie tout en restant très ferme », confie une source gouvernementale. Car les choses auraient pu s’envenimer rapidement. Stationnés à quelques encablures de Kpéaba, des éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), étaient prêts à en découdre avec leurs frères d’armes guinéens, n’eût été l’appel à la sagesse de l’état-major des armées à Abidjan.

« Les négociations se poursuivent et les deux gouvernements feront une déclaration conjointe pour appeler à l’apaisement. La commission mixte ivoiro-guinéenne sera réactivée très rapidement pour régler ce problème », indique le porte-parole Bruno Koné. En attendant, les forces armées de Guinée n’ont pas bougé.

________

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Le FMI demande et obtient l'arrêt des subventions pour Air Côte d'Ivoire

L'État ivoirien a répondu favorablement à une pression amicale du Fonds monétaire international, qui demandait avec insistance l'arrêt des appuis financiers au transporteur national Air Côte[...]

Côte d'Ivoire : pour Charles Konan Banny, c'est maintenant ou jamais

Des mois qu'il hésite à passer outre la consigne de son parti, le PDCI, et à se présenter à la présidentielle de 2015 face à Alassane Ouattara. Le pouvoir, Charles Konan[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers