Extension Factory Builder
20/02/2013 à 17:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Soldats guinéens à Conakry, peu après le coup d’Etat de décembre 2008. Soldats guinéens à Conakry, peu après le coup d’Etat de décembre 2008. © Reuters

Lors du Conseil des ministres du 20 février, Alassane Ouattara a fait savoir qu'il ordonnait "le retrait des militaires guinéens de la zone" de Kpéaba, que ceux-ci ont annexée au début du mois, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Objet d'une querelle frontalière vieille d'un demi-siècle, la région est riche en fer et en cuivre.

L’occupation par l’armée guinéenne, au début de février, du village de Kpéaba, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, n’a laissé personne indifférent. Mercredi 20 février, Alassane Ouattara a fini par hausser le ton pour ordonner le départ sans délai de ces troupes étrangères hors du territoire ivoirien.

«  Le chef de l’État a demandé le retrait des militaires guinéens de la zone », a expliqué d'une voix ferme Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, à la fin de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. Selon des sources militaires ivoiriennes, la situation reste tout de même très tendue à la frontière ivoiro-guinéenne, une zone riche en  minerais de fer et de cuivre.

Au nombre de 50, armés de fusils d’assauts kalachinkov, les militaires guinéens ont annexé le village de Kpéaba en revendiquant ce territoire. Une dispute frontalière vieille de plus de cinquante ans est à l’origine de ce nouveau rebondissement.

"Déclaration de guerre"

« Les guinéens ont eu l’outrecuidance de descendre le drapeau ivoirien et de hisser le leur. C’est une forme de déclaration de guerre. Mais, le président Ouattara a opté pour la voie de la diplomatie tout en restant très ferme », confie une source gouvernementale. Car les choses auraient pu s’envenimer rapidement. Stationnés à quelques encablures de Kpéaba, des éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), étaient prêts à en découdre avec leurs frères d’armes guinéens, n’eût été l’appel à la sagesse de l’état-major des armées à Abidjan.

« Les négociations se poursuivent et les deux gouvernements feront une déclaration conjointe pour appeler à l’apaisement. La commission mixte ivoiro-guinéenne sera réactivée très rapidement pour régler ce problème », indique le porte-parole Bruno Koné. En attendant, les forces armées de Guinée n’ont pas bougé.

________

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25 a[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara investi candidat de la coalition au pouvoir pour la présidentielle

Le président sortant Alassane Ouattara a été investi samedi à Abidjan "candidat unique" de la coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire pour l'élection présidentielle[...]

Côte d'Ivoire : Ouattara va demander la levée totale de l'embargo sur les armes

Le président ivoirien Alassane Ouattara demandera, au lendemain de la présidentielle d'octobre prochain, la levée totale de l'embargo de l'ONU sur les armes que subit son pays depuis 2004, a-t-on appris[...]

Journée mondiale contre le paludisme : la Côte d'Ivoire à l'heure de la moustiquaire

Au bout d'une longue file d'attente, la distribution de moustiquaires se déroule dans le calme à Abidjan: la Côte d'Ivoire, l'un des pays les plus touchés par le paludisme, tente de combler son retard[...]

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en[...]

Côte d'Ivoire - Hervé Renard : "Personnellement, il me manque deux primes"

L’affaire des primes non versées aux champions d’Afrique ivoiriens prend de grosses proportions en Côte d’Ivoire. Hervé Renard, le sélectionneur des Éléphants qui est[...]

Côte d'Ivoire : où sont passées les primes de la CAN 2015 ?

Gros malaise entre la FIF, le gouvernement et le Trésor public ivoiriens. Une grande partie des primes des Éléphants victorieux de la CAN 2015 se serait volatilisée : plus de 700 millions de F CFA sont[...]

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs a choisi le Cameroun pour lancer ses activités, le 23 avril. Opérationnel en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Ouganda, ce portail d'offres d'emploi développé par[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

La Chine "offre" un stade olympique de 50 milliards de F CFA à la Côte d'Ivoire

Payé et construit par la Chine, le futur stade de la CAN 2021 sera bâti à Ebimpé dans la banlieue nord d'Abidjan. Mais on ne connaît pas les contreparties obtenues par le partenaire financier de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130220162723 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130220162723 from 172.16.0.100