Extension Factory Builder
20/02/2013 à 10:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président tchadien Idriss Déby Itno à Paris le 6 décembre 2012. Le président tchadien Idriss Déby Itno à Paris le 6 décembre 2012. © AFP

Après avoir limogé deux ministres en charge de la sécurité, le Premier ministre tchadien, Joseph Djimrangar Dadnadji, a remanié mardi son gouvernement avec quatre nouveaux départ.

La vie politique tchadienne n’est pas un long fleuve tranquille. Formé le 25 janvier dernier, le gouvernement de Joseph Djimrangar Dadnadji a été investi le 11 février par le Parlement. Au bout de trois jours seulement, il connaît sa première crise. Deux de ses membres, responsables à différents niveaux de la police sont débarqués suite à une colère d’Idriss Déby, qui a provoqué un contrôle général de la police. De graves irrégularités ont été découvertes et imputées à Ahmat Bâchir en tant que ministre de la Sécurité publique et Bachar Ali Souleymane, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, précédemment directeur général de la police.

Les ministères qu’ils dirigeaient sont regroupés et confiés à Ali Mahamat Zène Ali Fadel, sous le titre de ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Une partie des attributions de son ministère, la Décentralisation est confiée à Yokabdjim Mandigui, un professeur de droit, ancien ministre de l’Éducation réputé proche du nouveau Premier ministre.

Départs inexpliqués

Mahamat Béchir Okormi, mis en cause dans l’affaire des recrutements clientélistes dans la police nationale est aussi débarqué du ministère de l’environnement et des ressources halieutiques. Les départs de Mahamat Ali Abdallah, ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, un général proche du chef de l’État et de Nodjitolabaye Kouladoumadji, ministre des mines et de la géologie restent inexpliqués. Ils sont remplacés par Ali Mahamat Abdoulaye et Oumar Adoum Sini.

Enfin, Bedoumra Kordja, ministre du Plan et ancien vice-président de la BAD devient secrétaire général de la présidence de la République. Il est remplacé par Issa Ali Taher qui dirigeait l’Agence nationale des investissements et des exportations. Le nombre de portefeuilles (33 ministères et 9 secrétariat d’État) n’a pas changé. Mais le nombre de femmes passe de 5 à 6 dans la nouvelle équipe.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tchad

Nigeria : Abuja annonce avoir repris 29 localités à Boko Haram

Nigeria : Abuja annonce avoir repris 29 localités à Boko Haram

Le gouvernement fédéral nigérian a donné jeudi une liste de localités reprises par l’armée au groupe islamiste Boko Haram. Au total, 29 villes dans le Nord-Est seraient repassé[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Boko Haram : Laurent Fabius au Tchad pour souligner la "solidarité" de la France

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, débute samedi une tournée au Tchad et au Cameroun, avant le Niger dimanche, pour affirmer "la solidarité" de Paris[...]

L'Afrique centrale apporte son soutien à la lutte régionale contre Boko Haram

Les chefs d’État de la CEEAC se sont réunis lundi à Yaoundé, au Cameroun, pour élaborer une stratégie commune destinée à "éradiquer" Boko Haram. Ils[...]

Tchad : dans les cendres de Ngouboua, après l'attaque de Boko Haram

Maisons incendiées, carcasses de bétail calciné, des habitants fuyant baluchon sur la tête... A Ngouboua, sur les rives du lac Tchad, la population est sous le choc après l'attaque de Boko[...]

Le premier raid de Boko Haram au Tchad fait au moins cinq morts

Les terroristes nigérians de Boko Haram ont mené dans la nuit de jeudi à vendredi leur première offensive connue en territoire tchadien. Ils ont attaqué Ngouboua, un village situé sur la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130220103740 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130220103740 from 172.16.0.100