Extension Factory Builder
19/02/2013 à 20:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un deuxième soldat français tué le 19 février à la suite d'un accrochage au nord du Mali. Un deuxième soldat français tué le 19 février à la suite d'un accrochage au nord du Mali. © AFP

L’armée française a perdu son deuxième soldat engagé dans l’opération Serval au nord du Mali. Un légionnaire a été tué lors d’un accrochage dans le massif des Ifoghas où se seraient retranchés les groupes islamistes armés.

Au Mali, les deux camps continuent à compter les morts. Un soldat français, sous-officier de la section de commandos parachutistes du 2e Régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi, a été tué le 19 février lors d'un accrochage sérieux dans le nord du pays qui a également causé la mort de plusieurs terroristes, a annoncé François Hollande en marge d'un déplacement à Athènes. Il s'agit du sergent-chef Harold Vormezeele, deuxième mort français depuis le début de l'opération Serval le 11 janvier. Sa famille a été prévenue.

Interrogé par des médias sur place, le chef de l'État français a expliqué que ces combats meurtriers étaient intervenus lors d'une opération des forces spéciales, dans le massif montagneux des Ifoghas, dans le nord du Mali. « En ce moment, nous avons des forces spéciales qui sont au nord du Mali et qui interviennent dans une zone particulièrement délicate - le massif des Ifoghas - là où des groupes terroristes se sont retranchés », a expliqué François Hollande.

Pour le président français, l’opération en cours est donc destinée à arrêter des derniers chefs et groupes terroristes qui se sont repliés à l’extrême nord du Mali. En visite à Paris, le Premier ministre malien Diango Cissoko se voulait plutôt rassurant. « Les opérations militaires d'envergure [au Mali] arrivent à leur terme », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse qu’il a animée ce mardi avec le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. « La situation est bien meilleure qu'il y a quelques semaines », a-t-il poursuivi, avant de souligner que l’essentiel du travail consistait actuellement à « la sécurisation des zones libérées ».

(Avec AFP)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré [...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Mali : le gouvernement et six groupes armés signent à Alger une "feuille de route" pour la paix

Après d'âpres tractations et plusieurs mois de blocage, le gouvernement malien et six groupes armés ont signé jeudi à Alger un document sur la "cessation des hostilités". Une[...]

L'épave "désintégrée" du vol AH5017 localisée vers Gossi dans le nord du Mali

L'état-major de l'armée burkinabè a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi avoir localisé dans le nord du Mali l'épave "désintégrée" du DC9[...]

Mali : ce que Bamako et les groupes armés négocient à Alger

Réunis à Alger, les groupes armés du Nord-Mali et les autorités maliennes tentent de se mettre d'accord sur une feuille de route commune pour la suite des négociations de paix. [...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers