Extension Factory Builder
18/02/2013 à 09:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ban Ki Moon, secrétaire général de l'ONU, et Joseph Kabila, président de la RDC. Ban Ki Moon, secrétaire général de l'ONU, et Joseph Kabila, président de la RDC. © AFP

La signature de l'accord-cadre régional qui doit permettre de pacifier l'est de la République démocratique du Congo (RDC) sera signé le 24 février à Addis-Abeba. Ce plan régional de paix doit être signé par la RDC, le Rwanda, l'Ouganda, le Burundi, l'Angola, le Congo, l'Afrique du Sud et la Tanzanie.

La cérémonie de signature de l'accord-cadre régional pour l'est de la RDC aura lieu dimanche 24 février en présence du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

« M. Ban a envoyé vendredi les invitations à la cérémonie de signature de cet accord conclu sous l'égide de l'ONU, a indiqué à l'AFP son porte-parole Martin Nesirky. M. Ban a l'intention de participer à cet événement le 24 février à Addis-Abeba ». Tous les présidents invités se sont engagés à être présents ou à donner pouvoir à leur représentant pour signer l'accord.

Cet accord-cadre doit être signé par la RDC, le Rwanda, l'Ouganda, le Burundi, l'Angola, le Congo, l'Afrique du Sud et la Tanzanie. Ce plan régional de paix avait été présenté le 28 janvier au sommet de l'Union africaine à Addis Abeba, mais les huit dirigeants africains ne l'avaient pas signé. L'ONU avait indiqué alors qu'il s'agissait d'un problème de procédure et pas de divergences de fond sur le contenu de l'accord.

Kagamé au Congo

L'est de la RDC, riche en minerai, est soumis à l'activité de groupes armés locaux et étrangers. Depuis mai, l'armée combat le Mouvement du 23 mars (M23), une rébellion que l'ONU dit soutenue par le Rwanda et l'Ouganda - ce que ces deux pays démentent formellement.

Le weekend dernier,  lors d'un déplacement officiel au Congo, le président rwandais Paul Kagamé a, avec son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, exprimé son souhait  de contribuer au retour de la paix dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Selon le texte publié à l'issue d'une visite de deux jours du chef de l'État rwandais, Denis Sassou Nguesso et Paul Kagamé ont « réaffirmé leur volonté de contribuer positivement au retour de la paix dans le Nord-Kivu et la région des Grands Lacs ».

Renforcement de la Monusco

L'accord-cadre régional, qui vise, selon l'ONU, à remédier aux causes profondes des violences récurrentes en RDC, prévoit notamment un renforcement des capacités de la Mission de l'ONU dans le pays (Monusco) et un engagement des États de la région à ne soutenir, financer ou abriter aucun groupe armé ou individu contribuant à déstabiliser l'est du pays.

Parallèlement à ses efforts diplomatiques, l'ONU souhaite renforcer sa mission en RDC avec une brigade d'intervention forte de 2 500 hommes pour s'attaquer au M23 et aux autres groupes rebelles présents dans la région, selon des responsables de l'ONU. La création de cette nouvelle brigade doit encore être entérinée par le Conseil de sécurité de l'ONU. Celui-ci a d'ores et déjà autorisé le déploiement de drones de surveillance en RDC pour contrôler notamment les éventuels mouvements d'armes et de combattants aux frontières.

(Avec AFP)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Téléréalité

Article précédent :
Cybercriminalité : arnaques, crimes et internet

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général 'action, réaction' à Kisangani

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le g[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

CAN 2015 : Etekiama s'explique, le Rwanda va faire appel

Agiti Taddy Etekiama, alias Dady Birori, l’attaquant rwandais d’origine congolaise (RDC), a été suspendu par la CAF, qui a également exclu le Rwanda des qualifications pour la CAN 2015 au profit du[...]

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

RDC : le dernier rapatriement de réfugiés angolais a commencé

Le rapatriement des réfugiés angolais en RDC touche à sa fin. La dernière opération de retour a débuté mardi à Kinshasa.[...]

Est de la RDC : 3 000 victimes de violences sexuelles recensées au premier semestre 2014

Près de 3 000 victimes de violences sexuelles ont été recensées lors du premier semestre de 2014 dans deux provinces de l'est de la République démocratique du Congo, où[...]

Généalogie Kabila : le droit de réponse du chef de la Maison civile du président de la RDC

Théodore MUGALU est le chef de la Maison Civile du Président Kabila.[...]

L'opposant congolais Tshisekedi a quitté Kinshasa pour Bruxelles à bord d'un avion médicalisé

L'opposant congolais Étienne Tshisekedi, 81 ans, a quitté samedi à l'aube Kinshasa à bord d'un avion médicalisé qui a pris la route de Bruxelles.[...]

RDC : Yves Kawa, ex-chef de milice en Ituri, bientôt libre

La cour militaire de Kisangani, dans le nord-est de la RDC, a condamné mercredi à 9 ans de prison Yves Kawa, ancien dirigeant d'une milice en Ituri, pour crimes contre l'humanité. Étant détenu[...]

RDC : Florent Ibenge nommé sélectionneur des Léopards

Florent Ibenge (52 ans), l’entraîneur de l’AS Vita Club, dirigera la RDC lors des qualifications pour la CAN 2015. Avec, pour inaugurer la fonction, un match face au Cameroun le 6 septembre à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers