Extension Factory Builder
14/02/2013 à 18:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Environ 800 000 personnes ont trouvé la mort lors du génocide de 1994. Environ 800 000 personnes ont trouvé la mort lors du génocide de 1994. © Reuters

La justice norvégienne a condamné, jeudi 14 février, un Rwandais à 21 ans de prison, la peine maximale, pour sa participation au génocide de 1994. Une première pour un pays scandinave.

Sadi Bugingo, un Hutu de 47 ans vivant en Norvège depuis une dizaine d'années, a été rattrapé par son passé. Cet ancien homme d’affaires, aujourd’hui agent d’entretien, a été condamné jeudi 14 février par la justice norvégienne à 21 ans de prison pour sa participation au génocide de 1994. Son avocat qui avait plaidé l'acquittement, a interjeté appel dès le verdict connu.

Se fondant sur de nombreux témoignages, les trois juges norvégiens ont suivi les réquisitions du parquet, infligeant à l’accusé la peine maximale prévue par la loi. Ils l’ont reconnu coupable d’avoir contribué au massacre de plus d'un millier de Tutsis qui pensaient avoir trouvé refuge dans un bâtiment municipal, dans l'enceinte d'une église catholique et dans un hôpital.

Selon le tribunal, « les meurtres étaient minutieusement planifiés et l'accusé a indubitablement agi avec préméditation. (…) Il veillait à ce que le massacre des réfugiés (tutsis) soit perpétré conformément à ce qui avait été prévu ».

Caractère "bestial" des crimes

Au cours de ce premier procès pour génocide dans un pays scandinave, Sadi Bugingo n’a cessé de clamer son innocence. La Cour ne lui a reconnu aucune circonstance atténuante, relevant le caractère « bestial » des crimes commis à l'aide de machettes, de bâtons et de massues, qui étaient parfois suivis de profanation des corps.

Pour sa défense, Sadi Bugingo a affirmé ne pas avoir été présent au moment des tueries. Il a également mis en avant le fait qu’il était marié à une Tutsie. Et prétend même avoir sauvé la vie de nombreux membres de cette ethnie pendant le génocide.

Mais les juges ont estimé qu'il n'était pas rare que des génocidaires aient entretenu des liens familiaux et amicaux avec des Tutsis, ni même qu'ils aient tiré parti de leur position pendant le génocide pour protéger certains d’entre eux.

(Avec AFP)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Trois petits partis rwandais, proches du pouvoir, ont publiquement lancé le débat sur le maintien du président Paul Kagamé à la tête de l'État après 2017. Ils réclam[...]

Rwanda : prison à vie pour un ex-membre de la garde de Paul Kagamé

Le lieutenant rwandais Joël Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle, a été condamné vendredi à la prison à vie pour "terrorisme" et "complot" contre le[...]

RDC - Rwanda : qu'est-ce qui bloque (encore) le désarmement des FDLR ?

Après la neutralisation du M23, la brigade d'intervention des Nations unies devait s'attaquer aux autres groupes armés notamment les rebelles rwandais FDLR. Mais les pays de la région ont décidé[...]

Rwanda : peines de prison à vie confirmées pour les chefs du parti de Habyarimana

Mathieu Ngirumpatse et Edouard Karemera, chefs du parti au pouvoir au Rwanda au moment du génocide contre les Tutsi de 1994, ont vu leurs peines de prison à perpétuité confirmées lundi par le[...]

Que cachent les corps du lac Rweru ?

À la mi-juillet, des riverains du lac Rweru, au Burundi, ont rapporté avoir vu flotter une quarantaine de corps. Ligotés ou enfermés dans des toiles de jute, ces corps auraient montré des[...]

Cadavres du lac Rweru : Washington veut des "enquêtes impartiales" du Rwanda et du Burundi

Alors que de mystérieux personnages ont récemment tenté de déterrer les cadavres retrouvés flottant en août sur le lac Rweru, Washington met la pression sur le Rwanda et le Burundi. Dans un[...]

Génocide au Rwanda : un suspect incarcéré et un autre libéré en Suède

Un Suédois d'origine rwandaise, soupçonné d'avoir participé au génocide de 1994, a été incarcéré en Suède à l'issue de sa garde à vue. Un[...]

Génocide rwandais : visés par deux enquêtes, un Suédois et un Rwandais entendus en Suède

La justice suédoise a arrêté mercredi un Suédois d'origine rwandaise et un Rwandais dans le cadre d'une double enquête sur leur éventuelle participation au génocide de 1994. Selon des[...]

Burundi : les cadavres du lac Rweru viennent-ils du Rwanda ?

Officiellement quatre cadavres - bien plus selon des témoignages de pêcheurs - ont été retrouvés sur le lac Rweru, au Burundi. Enfermés dans des toiles de jute et ligotés, les corps[...]

Rwanda : Sa Majesté Kigeli V, roi sans royaume

Il est le dernier monarque du pays des Mille Collines. En exil depuis plus de cinquante ans, Sa Majesté Kigeli V n'a toujours pas renoncé à revenir un jour sur sa terre natale.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers