Extension Factory Builder
14/02/2013 à 18:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Environ 800 000 personnes ont trouvé la mort lors du génocide de 1994. Environ 800 000 personnes ont trouvé la mort lors du génocide de 1994. © Reuters

La justice norvégienne a condamné, jeudi 14 février, un Rwandais à 21 ans de prison, la peine maximale, pour sa participation au génocide de 1994. Une première pour un pays scandinave.

Sadi Bugingo, un Hutu de 47 ans vivant en Norvège depuis une dizaine d'années, a été rattrapé par son passé. Cet ancien homme d’affaires, aujourd’hui agent d’entretien, a été condamné jeudi 14 février par la justice norvégienne à 21 ans de prison pour sa participation au génocide de 1994. Son avocat qui avait plaidé l'acquittement, a interjeté appel dès le verdict connu.

Se fondant sur de nombreux témoignages, les trois juges norvégiens ont suivi les réquisitions du parquet, infligeant à l’accusé la peine maximale prévue par la loi. Ils l’ont reconnu coupable d’avoir contribué au massacre de plus d'un millier de Tutsis qui pensaient avoir trouvé refuge dans un bâtiment municipal, dans l'enceinte d'une église catholique et dans un hôpital.

Selon le tribunal, « les meurtres étaient minutieusement planifiés et l'accusé a indubitablement agi avec préméditation. (…) Il veillait à ce que le massacre des réfugiés (tutsis) soit perpétré conformément à ce qui avait été prévu ».

Caractère "bestial" des crimes

Au cours de ce premier procès pour génocide dans un pays scandinave, Sadi Bugingo n’a cessé de clamer son innocence. La Cour ne lui a reconnu aucune circonstance atténuante, relevant le caractère « bestial » des crimes commis à l'aide de machettes, de bâtons et de massues, qui étaient parfois suivis de profanation des corps.

Pour sa défense, Sadi Bugingo a affirmé ne pas avoir été présent au moment des tueries. Il a également mis en avant le fait qu’il était marié à une Tutsie. Et prétend même avoir sauvé la vie de nombreux membres de cette ethnie pendant le génocide.

Mais les juges ont estimé qu'il n'était pas rare que des génocidaires aient entretenu des liens familiaux et amicaux avec des Tutsis, ni même qu'ils aient tiré parti de leur position pendant le génocide pour protéger certains d’entre eux.

(Avec AFP)


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda - France : Kagamé, en visite éclair à Paris, s'entretient avec Sarkozy

Rwanda - France : Kagamé, en visite éclair à Paris, s'entretient avec Sarkozy

Paul Kagamé a effectué une visite au siège parisien de l’Unesco, le vendredi 27 février. Aucune rencontre avec des responsables du gouvernement français n’était au programme, m[...]

Rwanda : dix ans de prison pour Kizito Mihigo, jugé coupable de conspiration contre le gouvernement

Le chanteur Kizito Mihigo a été condamné vendredi à dix ans de prison à Kigali. Il a été reconnu coupable de conspiration contre le gouvernement rwandais.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Rwanda : le Dr Gasakure, ex-médecin personnel de Kagamé, meurt dans un commissariat

Le docteur Emmanuel Gasakure, qui fut le médecin personnel du président rwandais Paul Kagamé, est mort en détention à Kigali le 25 février. Présenté comme dépressif,[...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

RDC : début de l'offensive de l'armée contre les FDLR dans l'Est

Attendue depuis fin janvier, l’opération de l’armée congolaise contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) semble s’amorcer ce mardi avec le[...]

Rwanda : Kagamé en déplacement à Paris le 27 février

Alors que sa dernière visite officielle en France remonte au mois de septembre 2011, le président rwandais Paul Kagamé sera à Paris vendredi. Aucune rencontre n'est pour l'instant prévue avec les[...]

La mosaïque linguistique africaine : carte des langues parlées sur le continent

En décembre dernier, le Parlement sénégalais s’est doté d’un système de traduction simultanée permettant aux députés de s’exprimer dans leur langue[...]

RDC : à quoi rime l'inaction de la Monusco contre les FDLR ?

Diogène Bideri est conseiller juridique principal à la Commission nationale de lutte contre le génocide, Rwanda.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130214183555 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130214183555 from 172.16.0.100