Extension Factory Builder
14/02/2013 à 17:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le journaliste français Nadir Dendoune a été libéré le 14 février. Le journaliste français Nadir Dendoune a été libéré le 14 février. © AFP

Le journaliste français Nadir Dendoune, en reportage en Irak pour le "Monde diplomatique", a été libéré après 23 jours de détention dans une prison de Bagdad. La justice irakienne lui reprochait d'avoir photographié sans autorisation le quartier général des services du renseignement irakiens.

La nouvelle est venue d'un tweet d'Alain Gresh, directeur-adjoint du Monde diplomatique, mensuel pour lequel Nadir Dendoune était parti faire un reportage en Irak.

Le journaliste français a été libéré sous caution, jeudi 14 février, après 23 jours de détention dans une prison de Bagdad. D'après un porte-parole de Reporters sans frontières (RSF), Nadir Dendoune est sorti de prison dans une voiture blindée, accompagné de l'ambassadeur de France en Irak.

La justice irakienne reprochait à Nadir Dendoune d'avoir photographié sans autorisation le quartier général des services du renseignement, ainsi que des barrages de police et de l'armée. Il avait été arrêté le 23 janvier à Dora, un quartier de Bagdad, alors qu'il prenait des photos d'une installation de traitement de l'eau. Le 5 février, il avait comparu devant un juge d'instruction qui l'avait maintenu en détention, en attendant de prononcer son éventuelle inculpation ou sa libération. Détenteur d'un visa de presse délivré par l'ambassade d'Irak à Paris, Nadir Dendoune était aussi porteur d'une lettre de mission du Monde diplomatique lors de son arrestation.

L'incarcération de ce journaliste expérimenté, qui s'était déjà rendu en Irak en 2003, au moment de la chute de Saddam Hussein, avait suscité une vague de soutiens en France. Plus de vingt mille personnes avaient signé une pétition sur internet, réclamant sa libération et le ministère français des Affaires étrangères avait convoqué l'ambassadeur irakien pour lui réitérer son souhait de voir le journaliste libéré dans « les meilleurs délais ».

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Algérie : Jund al-Khilafah, des 'soldats' pas si inconnus

Algérie : Jund al-Khilafah, des "soldats" pas si inconnus

Qui sont les terroristes de Jund al-Khilafah, qui ont exécuté l'otage français Hervé Gourdel ? Leur chef, Abdelmalek Gouri, a fait allégeance à l'État islamique.[...]

Maroc : Jamal Benomar... militant un jour, militant toujours

Des rangs de l'extrême gauche marocaine au monde feutré de l'ONU en passant par Amnesty, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon au Yémen n'a jamais transigé avec ses convictions.[...]

État islamique : plus de 200 jihadistes tués au cours des raids aériens de la coalition

Une semaine après le début des frappes aériennes de la coalition de Washington et ses alliés arabes contre l'État islamique en Syrie, un premier bilan fait état de plus de 200 morts[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Hajj : Ebola n'ébranle pas la foi

Malgré la fièvre qui sévit dans la région, nombreux sont les Ouest-Africains à emprunter la route de La Mecque. Reportage dans la capitale sénégalaise.[...]

Hajj : objectif sécurité

Le pèlerinage à La Mecque est un défi logistique, sécuritaire et sanitaire. Explications.[...]

Hajj : voyageurs pigeonnés

Les affaires du hajj se chiffrent en milliards de dollars, et l'odeur des billets verts attire bien des rapaces sans foi ni loi qui profitent allègrement de la piété, et souvent de la candeur des [...]

Arabie saoudite : l'or pieux du hajj

Début octobre, près de deux millions de pèlerins se rassembleront à La Mecque, en Arabie saoudite. Un devoir religieux devenu une véritable industrie touristique.[...]

Les États-Unis reconnaissent avoir "sous-estimé" l'État islamique

La Syrie est "Ground Zero pour les jihadistes à travers le monde", a déclaré dimanche le président américain, Barack Obama. Une situation que les États-Unis reconnaissent avoir[...]

État islamique : naissance d'un monstre de guerre (#2)

Comment la force de État islamique a-t-elle jailli du chaos en Irak et en Syrie ? Laurent Touchard* revient en deux billets sur la naissance d'une armée jihadiste assez puissante pour supplanter Al-Qaïda et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers