Extension Factory Builder
14/02/2013 à 13:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le nouveau stade du TP Mazembe, à Lubumbashi. Le nouveau stade du TP Mazembe, à Lubumbashi. © DR

Le Maroc en 2015, la Libye en 2017 et la RDC en 2019 ? Le 14 février, Kinshasa s’est officiellement porté candidat à l’organisation de la première Coupe d’Afrique des nations (CAN) de son histoire.

La République démocratique du Congo (RDC) veut sa CAN. Le ministre des Sports congolais, Baudouin Banza Mukalay Nsungu, a déposé, jeudi 14 février, le dossier de candidature de son pays pour être hôte, en 2019, de la compétition sportive la plus populaire du continent africain. Les rencontres se dérouleraient essentiellement dans la capitale Kinshasa et à Lumbumbashi, la deuxième ville du pays.

Secouée depuis une vingtaine d’années par une succession de crises politico-militaires, la RDC se présente avec d’énormes handicaps. « Je sais qu'il y a un problème d'infrastructures, mais on va s'y mettre, c'est une ambition du gouvernement, a reconnu le ministre. Nous voulons accueillir cette grande fête du football ici (...) On tient vraiment à organiser cette CAN ». Pour l'instant, le gouvernement congolais n'a communiqué aucun chiffre sur le budget qu'il prévoit d'affecter à la CAN si son dossier est retenu.

La RDC avait souhaité abriter la compétition en 2015, avant de se désister. Pour l’édition de 2019, la candidature congolaise aura une concurrente de taille : celle de l’Algérie. Et ce n’est pas tout. La Zambie et le Sénégal, auraient eux aussi envie organiser la grande messe du football africain.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais a[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

RDC 

"Esclavage sexuel" et "travail forcé" en RDC, MSF tire la sonnette d'alarme

MSF a dénoncé mercredi les violences que les milices armées des régions minières de l'est de la République démocratique du Congo infligent aux civils. Selon l'ONG, les exploitants[...]

RDC - Me Kapiamba : "Le clientélisme a totalement détruit la justice congolaise"

Après le scandale autour de la mort d'une petite fille d'un an et demi en détention à Kinshasa, le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers