Extension Factory Builder
13/02/2013 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nabil Maaloul, lors de la Coupe du monde des clubs, le 10 décembre 2011, au Japon. Nabil Maaloul, lors de la Coupe du monde des clubs, le 10 décembre 2011, au Japon. © AFP

C’est vendredi 15 février que sera connu le nom du nouveau sélectionneur de la Tunisie, après la démission de Sami Trabelsi. Nabil Maâloul serait de loin le mieux placé pour être nommé, plutôt que Khaled Ben Yahia.

Mercredi, Khaled Ben Yahia (53 ans), ancien entraîneur de l’Espérance de Tunis, de La Marsa ou encore de Gafsa croisera peut-être Nabil Maâloul (50 ans), qui viendra lui aussi passer son entretien d’embauche dans les locaux de la Fédération Tunisienne de Football. « Ils seront reçus par une commission composée par Wadi El Jeri, le président de la FTF, le directeur technique national et un juriste », confirme Maher Snoussi, le vice-président de la FFT.

« Cette commission fera une proposition au bureau fédéral, lequel nommera un sélectionneur vendredi après-midi. » L’heureux élu se verra proposer un contrat d’objectif à court terme, avec la qualification pour la Coupe du Monde 2014 comme priorité.

Selon nos sources, ce bureau fédéral pencherait très largement pour Maâloul, qui a démissionné il y a quelques semaines de son poste d’entraîneur de l’Espérance de Tunis. Le technicien tunisois, qui a déjà fait partie du staff technique des Aigles de Carthage, la première fois en 2004 quand la Tunisie est devenue championne d’Afrique, a également remporté la Ligue des Champions avec l’Espérance en 2011. « La décision est prise à 90 %, et c’est Maâloul qui devrait être nommé », a affirmé à Jeune Afrique une source proche du dossier. Selon une autre source, si Khaled Ben Yahia aurait plutôt les faveurs du ministère des Sports, Maâloul aurait celles du bureau fédéral. Et c’est lui tranchera.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Mehdi Jomâa : 'Redresser l'État tunisien est une obligation'

Mehdi Jomâa : "Redresser l'État tunisien est une obligation"

Alors qu'il achève une tournée diplomatique visant à mobiliser les partenaires de la Tunisie pour la sortir du marasme, le Premier ministre Mehdi Jomâa s'est livré à Jeune Afrique. Il revie[...]

Racisme : en Tunisie, Slah Mosbah ne veut plus être "le Noir de service"

Le chanteur Slah Mosbah, l'un des plus populaires de Tunisie, ne veut plus être "le Noir de service" qui cache une forêt de préjugés. À 55 ans, il songe même à[...]

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces