Extension Factory Builder
13/02/2013 à 10:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nabil Maaloul, lors de la Coupe du monde des clubs, le 10 décembre 2011, au Japon. Nabil Maaloul, lors de la Coupe du monde des clubs, le 10 décembre 2011, au Japon. © AFP

C’est vendredi 15 février que sera connu le nom du nouveau sélectionneur de la Tunisie, après la démission de Sami Trabelsi. Nabil Maâloul serait de loin le mieux placé pour être nommé, plutôt que Khaled Ben Yahia.

Mercredi, Khaled Ben Yahia (53 ans), ancien entraîneur de l’Espérance de Tunis, de La Marsa ou encore de Gafsa croisera peut-être Nabil Maâloul (50 ans), qui viendra lui aussi passer son entretien d’embauche dans les locaux de la Fédération Tunisienne de Football. « Ils seront reçus par une commission composée par Wadi El Jeri, le président de la FTF, le directeur technique national et un juriste », confirme Maher Snoussi, le vice-président de la FFT.

« Cette commission fera une proposition au bureau fédéral, lequel nommera un sélectionneur vendredi après-midi. » L’heureux élu se verra proposer un contrat d’objectif à court terme, avec la qualification pour la Coupe du Monde 2014 comme priorité.

Selon nos sources, ce bureau fédéral pencherait très largement pour Maâloul, qui a démissionné il y a quelques semaines de son poste d’entraîneur de l’Espérance de Tunis. Le technicien tunisois, qui a déjà fait partie du staff technique des Aigles de Carthage, la première fois en 2004 quand la Tunisie est devenue championne d’Afrique, a également remporté la Ligue des Champions avec l’Espérance en 2011. « La décision est prise à 90 %, et c’est Maâloul qui devrait être nommé », a affirmé à Jeune Afrique une source proche du dossier. Selon une autre source, si Khaled Ben Yahia aurait plutôt les faveurs du ministère des Sports, Maâloul aurait celles du bureau fédéral. Et c’est lui tranchera.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : révolution dans la révolution

Quatre ans après la chute de Ben Ali, le pays a réussi sa transition démocratique. Mais sur le plan économique et social, le peuple s'impatiente. Heureusement, les signaux positifs et, surtout,[...]

Tunisie : 98 migrants perdus en mer arrivés au port de Zarzis

Trois bateaux de pêche ont amené samedi au port de Zarzis (Sud tunisien) 98 migrants africains en perdition en Méditerranée après avoir tenté de rallier illégalement l'île[...]

Tunisie : Ghannouchi tel qu'en lui-même dans "Au sujet de l'islam"

Rached Ghannouchi s'est livré dans un livre d'entretiens réalisé par le journaliste Olivier Ravanello : "Au sujet de l'islam". [...]

Tunisie : Samir el-Wafi, mauvais scoop pour animateur star

Le célèbre présentateur tunisien a été arrêté. Pas pour un délit de presse, mais pour une affaire de droit commun : il est soupçonné de racket.[...]

Tunisie : chamboule-tout diplomatique

Les missions diplomatiques tunisiennes à Washington, Paris, Berne, Rome, Le Caire, Mascate, Koweït et Oslo (entre autres) auront prochainement de nouveaux chefs.[...]

Pourquoi la Tunisie est une et indivisible

Aïssa Baccouche est sociologue et urbaniste.[...]

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la seconde[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Tunisie : l'Algérien Belmokhtar derrière l'attentat du Bardo ?

Le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar serait impliqué dans l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130213100958 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130213100958 from 172.16.0.100