Extension Factory Builder
12/02/2013 à 14:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). © AFP

Les présidents de l'association L'Arche de Zoé, Éric Breteau, et sa compagne Émilie Lelouch, ont été condamnés par la justice française à trois ans de prison, dont deux fermes. Le couple était jugé pour avoir tenté d'exfiltrer, en 2007, du Darfour vers la France, 103 enfants prétendument orphelins pour les placer dans des familles d'accueil.

À leur arrivée surprise au tribunal correctionnel de Paris, ils ont surpris par leurs éclats de rire. Le 12 février, Éric Breteau, le président de l’association humanitaire l’Arche de Zoé et sa compagne Émilie Lelouch ont chacun été condamnés à trois ans de prison, dont deux fermes, à 50 000 euros d’amende et à l’interdiction d’exercer leur profession. Le couple, décrit comme « manipulateur », ne retournera pas en Afrique du Sud, où il s’était installé, un mandat de dépôt ayant été émis à son encontre. L’Arche de Zoé, condamnée en tant que personne morale à 100 000 euros d’amende, va être dissoute. Le logisticien Alain Péligat et la journaliste Agnès Pelleran ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Le médecin Philippe van Winkelberg, et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France, ont quant à eux écopé d’un an de prison avec sursis. La présidente du tribunal a suivi à la lettre les réquisitions de l’avocat général.

358 familles touchées

Absents lors des débats devant le tribunal correctionnel, du 3 au 12 décembre dernier, Breteau et Lelouche étaient poursuivis pour « escroquerie », « exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption » et « aide à l'entrée ou au séjour de mineurs en situation irrégulière », au préjudice de 358 familles accueillantes. Une vingtaine de familles françaises s’étaient constituées partie civile. Le 25 octobre 2007, dix-sept Européens, dont neuf Français, étaient arrêtés à Abéché (est du Tchad), alors qu'ils s'apprêtaient à faire embarquer illégalement vers la France 103 enfants, présentés comme des orphelins du Darfour. En réalité, ils étaient pour la plupart Tchadiens et n’étaient pas orphelins. Le 26 décembre, les six Français de l'Arche de Zoé avaient été condamnés à N'Djamena à huit ans de prison assortis de travaux forcés et condamnés à verser « solidairement » aux familles des enfants 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts. Après quelques semaines passées dans les geôles tchadiennes, coup de théâtre : le chef de l’État tchadien, Idriss Deby Itno, les graciait, provoquant la colère des familles des victimes. Le 31 janvier dernier, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait débouté l'État tchadien de sa demande de dommages et intérêts auprès de Philippe van Winkelberg, le médecin de l'Arche de Zoé.


 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour 'endiguer' l'épidémie en Afrique

Ebola : l'UE va débloquer 500 millions d'euros pour "endiguer" l'épidémie en Afrique

L'Union européenne a annoncé lundi son engagement à débloquer 500 millions d'euros d'aide pour "endiguer" Ebola dans les pays africains touchés.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Terrorisme : les autorités françaises ont-elles encore commis une bourde ?

Après l'affaire des trois présumés jihadistes français de retour de Turquie attendus par la police à l'aéroport d'Orly et finalement descendus sans être[...]

Vatican : le débat continue sur le divorce et l'homosexualité avec le pape François

Le synode de la famille s'est achevé dimanche au Vatican. Deux semaines de travaux à huis clos pendant lesquelles les évêques ont largement évoqué les thèmes du divorce et de[...]

Syrie : à Kobané, l'armée américaine largue des armes aux Kurdes

L'armée américaine a annoncé dimanche soir avoir largué pour la première fois des armes aux combattants kurdes qui défendent la ville syrienne de Kobané, assiégée[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Vatican : vote très attendu à l'issue d'un synode sur la famille et l'homosexualité

Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devaient voter samedi un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société[...]

La bataille contre Ebola en passe d'être "perdue", faute de solidarité

L'ONU et la Banque mondiale s'alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola, qui a tué 4.555 personnes, et appellent à convertir en actes les promesses[...]

France : après plus dix années passées en prison, deux Marocains tentent d'obtenir une indemnisation

Injustement condamnés pour meurtre, les Marocains Kader Azzimani et Brahim El Jabri ont respectivement passé onze et treize ans en prison. Finalement relaxés le 3 juillet, ils s'efforcent[...]

On vous aura prévenus

La liberté d'expression ne s'est jamais aussi mal portée en Afrique qu'aujourd'hui. Je ne parle pas de celle qui autorise les médias à naître, à diffuser, à paraître et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers