Extension Factory Builder
12/02/2013 à 14:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). © AFP

Les présidents de l'association L'Arche de Zoé, Éric Breteau, et sa compagne Émilie Lelouch, ont été condamnés par la justice française à trois ans de prison, dont deux fermes. Le couple était jugé pour avoir tenté d'exfiltrer, en 2007, du Darfour vers la France, 103 enfants prétendument orphelins pour les placer dans des familles d'accueil.

À leur arrivée surprise au tribunal correctionnel de Paris, ils ont surpris par leurs éclats de rire. Le 12 février, Éric Breteau, le président de l’association humanitaire l’Arche de Zoé et sa compagne Émilie Lelouch ont chacun été condamnés à trois ans de prison, dont deux fermes, à 50 000 euros d’amende et à l’interdiction d’exercer leur profession. Le couple, décrit comme « manipulateur », ne retournera pas en Afrique du Sud, où il s’était installé, un mandat de dépôt ayant été émis à son encontre. L’Arche de Zoé, condamnée en tant que personne morale à 100 000 euros d’amende, va être dissoute. Le logisticien Alain Péligat et la journaliste Agnès Pelleran ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Le médecin Philippe van Winkelberg, et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France, ont quant à eux écopé d’un an de prison avec sursis. La présidente du tribunal a suivi à la lettre les réquisitions de l’avocat général.

358 familles touchées

Absents lors des débats devant le tribunal correctionnel, du 3 au 12 décembre dernier, Breteau et Lelouche étaient poursuivis pour « escroquerie », « exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption » et « aide à l'entrée ou au séjour de mineurs en situation irrégulière », au préjudice de 358 familles accueillantes. Une vingtaine de familles françaises s’étaient constituées partie civile. Le 25 octobre 2007, dix-sept Européens, dont neuf Français, étaient arrêtés à Abéché (est du Tchad), alors qu'ils s'apprêtaient à faire embarquer illégalement vers la France 103 enfants, présentés comme des orphelins du Darfour. En réalité, ils étaient pour la plupart Tchadiens et n’étaient pas orphelins. Le 26 décembre, les six Français de l'Arche de Zoé avaient été condamnés à N'Djamena à huit ans de prison assortis de travaux forcés et condamnés à verser « solidairement » aux familles des enfants 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts. Après quelques semaines passées dans les geôles tchadiennes, coup de théâtre : le chef de l’État tchadien, Idriss Deby Itno, les graciait, provoquant la colère des familles des victimes. Le 31 janvier dernier, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait débouté l'État tchadien de sa demande de dommages et intérêts auprès de Philippe van Winkelberg, le médecin de l'Arche de Zoé.


 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Les sons de la semaine #33 : Les Ambassadeurs du Motel de Bamako, Protoje, FKA Twigs, Kaaris

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Santiago Zannou : un rôle à jouer

De père béninois et de mère espagnole, le réalisateur place l'immigration et le métissage au coeur de ses films. La singularité de ses histoires lui a ouvert les portes du[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Cinéma : Dear White People, chers petits Blancs...

Avec son film "Dear White People", le réalisateur africain-américain Justin Simien dénonce les préjugés raciaux toujours vivaces dans le pays d'Obama... et suscite la[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Yémen : les rebelles progressent, le président Hadi en fuite

Alors que l'incertitude régnait sur son sort, le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, a quitté le pays en bateau, ont annoncé des responsables yéménites.[...]

Racisme en Belgique : "Il faut prendre conscience de l'ampleur du problème"

Depuis le lancement du hashtag #dailyracism, de nombreux Belges ont témoigné, sur les réseaux sociaux, du racisme quotidien qu'ils subissent.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130212142446 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130212142446 from 172.16.0.100