Extension Factory Builder
12/02/2013 à 14:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). Émilie Lelouch (au centre) et Éric Breteau (à dr.). © AFP

Les présidents de l'association L'Arche de Zoé, Éric Breteau, et sa compagne Émilie Lelouch, ont été condamnés par la justice française à trois ans de prison, dont deux fermes. Le couple était jugé pour avoir tenté d'exfiltrer, en 2007, du Darfour vers la France, 103 enfants prétendument orphelins pour les placer dans des familles d'accueil.

À leur arrivée surprise au tribunal correctionnel de Paris, ils ont surpris par leurs éclats de rire. Le 12 février, Éric Breteau, le président de l’association humanitaire l’Arche de Zoé et sa compagne Émilie Lelouch ont chacun été condamnés à trois ans de prison, dont deux fermes, à 50 000 euros d’amende et à l’interdiction d’exercer leur profession. Le couple, décrit comme « manipulateur », ne retournera pas en Afrique du Sud, où il s’était installé, un mandat de dépôt ayant été émis à son encontre. L’Arche de Zoé, condamnée en tant que personne morale à 100 000 euros d’amende, va être dissoute. Le logisticien Alain Péligat et la journaliste Agnès Pelleran ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Le médecin Philippe van Winkelberg, et Christophe Letien, un membre de l'association resté en France, ont quant à eux écopé d’un an de prison avec sursis. La présidente du tribunal a suivi à la lettre les réquisitions de l’avocat général.

358 familles touchées

Absents lors des débats devant le tribunal correctionnel, du 3 au 12 décembre dernier, Breteau et Lelouche étaient poursuivis pour « escroquerie », « exercice illicite de l'activité d'intermédiaire pour l'adoption » et « aide à l'entrée ou au séjour de mineurs en situation irrégulière », au préjudice de 358 familles accueillantes. Une vingtaine de familles françaises s’étaient constituées partie civile. Le 25 octobre 2007, dix-sept Européens, dont neuf Français, étaient arrêtés à Abéché (est du Tchad), alors qu'ils s'apprêtaient à faire embarquer illégalement vers la France 103 enfants, présentés comme des orphelins du Darfour. En réalité, ils étaient pour la plupart Tchadiens et n’étaient pas orphelins. Le 26 décembre, les six Français de l'Arche de Zoé avaient été condamnés à N'Djamena à huit ans de prison assortis de travaux forcés et condamnés à verser « solidairement » aux familles des enfants 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts. Après quelques semaines passées dans les geôles tchadiennes, coup de théâtre : le chef de l’État tchadien, Idriss Deby Itno, les graciait, provoquant la colère des familles des victimes. Le 31 janvier dernier, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait débouté l'État tchadien de sa demande de dommages et intérêts auprès de Philippe van Winkelberg, le médecin de l'Arche de Zoé.


 
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Le Togolais Kofi Yamgnane, accusé de trafic d'influence, veut "s'expliquer" devant la justice française

Le rêve présidentiel du Togolais Kofi Yamgnane est-il d'ores et déjà en péril ? Selon le quotidien français "Le Monde", l'ancien ministre risque une mise en examen pour trafic[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers