Extension Factory Builder
08/02/2013 à 19:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Elisabeth Guigou. Elisabeth Guigou. © AFP

A l'issue d'un entretien avec le président de la Chambre des représentants marocains, à Paris, l'ancienne Garde des sceaux française a salué l'engagement du Maroc dans la lutte contre le terrorisme au Sahel et rappelé le soutien de Paris au plan d'autonomie marocain au Sahara.

La présidente de la Commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, Elisabeth Guigou a salué, le 8 février, à Paris le soutien du Maroc à l'action de la France contre le terrorisme au Sahel.

"Nous sommes très reconnaissants à la fois aux autorités marocaines et au peuple marocain pour leur appui à l'action de la France" contre les groupes terroristes au Mali qui menacent toute la région, a-t-elle affirmé  à l'issue d'un entretien au parlement français avec le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab.

"Nous espérons que cette crise puisse aussi justement montrer à quel point les intérêts des pays de la région, à la fois du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne, sont liés", a ajouté Elisabeth Guigou. "Il faut agir ensemble. Je pense qu'il y a une évolution favorable, j'espère que ça aura de bonnes répercussions sur la question" du Sahara.

Dans la conjoncture actuelle marquée par la menace  que font peser ces groupes sur la bande sahélo-saharienne et au-delà, "ce serait très important que la question du Sahara puisse trouver une issue", a-t-elle estimé. La France "soutient depuis longtemps la proposition marocaine d'autonomie qui nous paraît être vraiment crédible", a-t-elle assuré. "Les autorités françaises le disent et le redisent y compris en Algérie."
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Maroc : El Othmani, numéro deux du PJD, relance le débat sur l'avortement

Saadeddine El Othmani, le numéro deux du Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste), a assuré lundi dans une tribune être "pour la légalisation de l’avortement dans certai[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de[...]

Reprise jeudi au Maroc du dialogue pour une sortie de crise en Libye

Après l'annulation d'une réunion la semaine dernière, un nouveau round de dialogue entre les deux parlements rivaux en Libye, celui reconnu par la communauté internationale et le Congrès[...]

Côte d'Ivoire - Maroc : sur le Sahara, on a frôlé la crise diplomatique

Youssoufou Bamba, l'ambassadeur ivoirien auprès de l'ONU, a eu des propos sur le Sahara occidental qui ont été désavoués par le président Ouattara en personne.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130208192603 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130208192603 from 172.16.0.100