Extension Factory Builder
08/02/2013 à 19:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Elisabeth Guigou. Elisabeth Guigou. © AFP

A l'issue d'un entretien avec le président de la Chambre des représentants marocains, à Paris, l'ancienne Garde des sceaux française a salué l'engagement du Maroc dans la lutte contre le terrorisme au Sahel et rappelé le soutien de Paris au plan d'autonomie marocain au Sahara.

La présidente de la Commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, Elisabeth Guigou a salué, le 8 février, à Paris le soutien du Maroc à l'action de la France contre le terrorisme au Sahel.

"Nous sommes très reconnaissants à la fois aux autorités marocaines et au peuple marocain pour leur appui à l'action de la France" contre les groupes terroristes au Mali qui menacent toute la région, a-t-elle affirmé  à l'issue d'un entretien au parlement français avec le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab.

"Nous espérons que cette crise puisse aussi justement montrer à quel point les intérêts des pays de la région, à la fois du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne, sont liés", a ajouté Elisabeth Guigou. "Il faut agir ensemble. Je pense qu'il y a une évolution favorable, j'espère que ça aura de bonnes répercussions sur la question" du Sahara.

Dans la conjoncture actuelle marquée par la menace  que font peser ces groupes sur la bande sahélo-saharienne et au-delà, "ce serait très important que la question du Sahara puisse trouver une issue", a-t-elle estimé. La France "soutient depuis longtemps la proposition marocaine d'autonomie qui nous paraît être vraiment crédible", a-t-elle assuré. "Les autorités françaises le disent et le redisent y compris en Algérie."
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous [...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Maroc : Lahcen Amokrane, 36 ans, l'enseignement

Le secrétaire général de la Fédération nationale des associations d'enseignants du tamazight a du pain sur la planche. Depuis son introduction dans les établissements primaires en[...]

Maroc : Rachid El Hahi, 41 ans, l'action politique

Derrière le peintre, il y a le militant politique, celui qui, en 1991, comptait déjà parmi les signataires de la charte d'Agadir, premier document recensant les principales revendications amazighs et[...]

Maroc : Brahim Oummad, 31 ans, le développement durable

Sur le mont Alban, à 1 600 mètres d'altitude, les jeunes d'Imider ont improvisé un petit campement où ils organisent souvent des sit-in pour protester contre la politique d'exclusion[...]

Maroc : Khadija Arouhal, 35 ans, poète

En 1994, alors qu'elle était encore collégienne, elle écrit un poème en tifinagh - l'alphabet amazigh, qu'elle a appris toute seule - et l'épingle sur le panneau d'affichage de son[...]

Maroc : Kamal Hachkar, 37 ans, l'héritage judéo-berbère

Lorsque son film documentaire sur les Juifs de Tinghir (un village du Sud-Est) est sorti, Kamal Hachkar ne s'attendait pas à ce qu'il suscite l'ire des islamistes. Fils d'émigrés, il ne mesurait pas[...]

Maroc : Chakib El Khyari, 35 ans, militant des droits de l'homme

Connu pour son esprit rebelle, ce Rifain né à El Hoceima a, malgré son jeune âge, un passé de militant bien rempli. En 2009, il a été emprisonné pour ses[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex