Extension Factory Builder
08/02/2013 à 18:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les otages encore détenus par l'Aqmi Les otages encore détenus par l'Aqmi © AFP

La France, comme les autres pays occidentaux, paye des rançons pour la libération de ses ressortissants détenus en otages au Sahel. C’est ce qu’a affirmé Vicky Huddleston, l’ancienne ambassadrice des Etats-Unis au Mali. Quelques 17 millions de dollars auraient ainsi été versés aux salafistes pour la libération de quatre Français enlevés en 2010 au nord du Niger.

Vicky Huddleston est catégorique. « Il y a deux ans, Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a pris des Français en otage dans une mine d’uranium au nord du Niger. Et pour faire libérer ses otages, la France a payé une rançon. » L’ex-ambassadrice des États-Unis au Mali, entre 2002 et 2005, affirme dans un entretien exclusif diffusé ce vendredi 8 janvier sur la chaîne française i-Télé que les autorités françaises ont bien versé une rançon d’ « environ 17 millions de dollars » à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) pour obtenir la libération des quatre Français enlevés au Niger en 2010. « Les rançons, comme toutes les rançons, ont été payées indirectement. Elles ont terminé entre les mains du gouvernement malien et ensuite elles sont retournées, du moins une partie, aux salafistes », a-t-elle expliqué.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Les otages étaient des employés des groupes Areva et Vinci. Ils ont été kidnappés à Arlit, dans le nord du Niger, et demeurent encore en captivité, malgré l’éventuel paiement d’une rançon - non confirmée par les autorités françaises. Idem pour les trois autres ressortissants enlevés en 2011 et 2012 sur le territoire malien par les groupes islamistes actifs dans la région.

Tout le monde sait que l’argent passe de main à main et par différents intermédiaires, [pour terminer] dans la trésorerie d’Aqmi.

Vicky Huddleston
, ancienne ambassadrice américaine à Bamako

Entre 2004 et 2011, pour libérer des otages au Sahel, les Européens auraient ainsi payé 89 millions de dollars, selon Vicky Huddleston. « Tout le monde sait que l’argent passe de main à main et par différents intermédiaires, [pour terminer] dans la trésorerie d’Aqmi. Cela leur permet d’acheter des armes et de recruter. »

Premier responsable politique à avoir réagi aux déclarations de l’Américaine, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur de 2011 à mai 2012, affirme que « la France n’a jamais payé pour la libération d’otages ». « Ce n'est pas parce qu'une ancienne ambassadrice des Etats-Unis déclare ce qu'elle vient de déclarer que c'est la vérité », a-t-il ajouté.

Depuis Bruxelles où il participe au sommet des dirigeants européens, François Hollande a également écarté toute option de rançon pour la libération de sept otages français encore détenus au Sahel. «  Aujourd'hui nous sommes dans la recherche de contacts mais il n'y a pas de question financière qui puisse être évoquée. Mais nous ferons tout pour libérer nos compatriotes », a déclaré le président français.  

Même pour la libération des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, prisonniers pendant 18 mois en Afghanistan, le gouvernement français avait nié avoir versé le moindre centime d’euro aux talibans. Encore moins pour la libération de trois humanitaires français au Yémen.

_______

Trésor Kibangula (@Tresor_k)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Mali : les ravisseurs de Lazarevic, libres comme l'air...

Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta promettait de les traquer, après les avoir libérés, les auteurs de l'enlèvement de Serge Lazarevic et Philippe Verdon se promènent au vu [...]

RDC : l'opposition exige un nouveau calendrier électoral

Des élus de l'opposition congolaise ont déposé mardi à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de la République démocratique du Congo une proposition de[...]

RDC - Rwanda : "Rumeurs du lac", ou quand les eaux du Kivu se racontent

Dans un documentaire de 52 minutes dont la diffusion en avant-première est prévue le 10 mars en Belgique, la journaliste congolaise Wendy Bashi interroge le lac Kivu, témoin séculaire de la situation[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine Forbes a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en 2014), dont[...]

Centrafrique : Sant'Egidio s'implique dans la résolution de la crise

Quatre anciens Premiers ministres et plusieurs futurs candidats à l'élection présidentielle en Centrafrique ont lancé vendredi à Rome un appel au peuple centrafricain et à la[...]

Jean-Louis Borloo présente un plan de 200 milliards d'euros pour l'électrification de l'Afrique

 L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo a présenté ce mardi en présence du président François Hollande son plan pour l'électrification de l'Afrique, qui[...]

Maroc : les galères de Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers à Tanger

Rokhaya, jeune nounou sénégalaise sans papiers, vivote depuis des mois à Tanger et tente d'oublier une expérience récente dans une famille aisée de la ville, faite d'exploitation et de[...]

"My Fairy Tales" : Nneka, à foi haute

Habitée, la chanteuse nigériane Nneka sort un cinquième album aux accents mystiques qui entend servir de caisse de résonance aux souffrances de la diaspora africaine.[...]

Côte d'Ivoire : 10 ans de prison requis contre Simone Gbagbo

Le parquet général a requis mardi une peine de 10 ans de prison contre l'ancienne Première dame ivoirienne Simone Gbagbo.[...]

Ebola : à Bruxelles, les pays touchés demandent un "plan Marshall" pour se relever

Alors que l'épidémie d'Ebola s'éternise en Afrique de l'Ouest, une conférence des acteurs de la lutte contre le virus se tient ce mardi à Bruxelles. Les trois pays les plus touchés[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130208180742 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130208180742 from 172.16.0.100