Extension Factory Builder
05/02/2013 à 19:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les attaquants vedettes Jonathan Pitroipa (Burkina) et Asamoah Gyan (Ghana). Les attaquants vedettes Jonathan Pitroipa (Burkina) et Asamoah Gyan (Ghana). © AFP/Reuters

Sur le papier, le Ghana est l’un des favoris de la CAN 2013 et a hérité du demi-finaliste le plus abordable à jouer. Mais les Étalons du Burkina Faso, qui n’avaient pas mis les pieds à ce niveau de la compétition depuis 1998, ont un collectif capable de piéger les Black Stars. Seront-ils à la hauteur du défi ? Réponse mercredi 6 février au soir, à Nelspruit.

Le Ghana et le Burkina Faso ont déjà deux points communs : ils ont terminé chacun premier de leur groupe, évitant l’Afrique du Sud et la Côte d’Ivoire en quarts de finale, et ils ont obtenu leur qualification pour les demi-finales sans briller outre-mesure, face au Cap Vert pour les Blacks Stars (2-0, le 2 février), et face au Togo (1-0 après prolongation) pour les Étalons.

« Le Burkina a joué vingt-quatre heures plus tard, avec trente minutes de plus dans les jambes », note Robert Nouzaret, l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et de la RDC. « Et à ce niveau de compétition, cela compte. » Quand Pierre Lechantre fait du Nigeria son favori pour le sacre du Soccer City de Johannesburg, dimanche 11 février, Nouzaret admet avoir un faible pour l’autre cador anglophone encore en vie.

Justifier son rang

« Le Ghana, de tous les favoris, est le seul à justifier son rang. Il gagne, parfois sans vraiment convaincre, mais il gagne. C’est loin d’être parfait, la défense est parfois mise en danger, mais il a un effectif de qualité, et les absences des frères Ayew (Jordan et André), que le sélectionneur n’a pas retenus, ne sont finalement pas si préjudiciables. »

Celle d’Alain Traoré, qui s’est blessé lors du premier tour et qui est définitivement forfait pour la suite du tournoi, n’a pas non plus empêché les Étalons de battre le Togo (1-0) dimanche, à l’issue d’une rencontre très médiocre. « Le Burkina peut-être la surprise du tournoi », prévient Nouzaret. «  Il a bien surmonté jusqu’à maintenant l’absence d’Alain Traoré, son meilleur joueur. Paul Put, le sélectionneur belge, fait du bon travail. L’équipe n’est pas très spectaculaire, mais elle est bien organisée. Et elle peut contrarier le Ghana… »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
kissino - 06/02/2013 à 02h:02

c"est la coupe CEDEAO puisque les 4 equipes sont tous de west africa.[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Burkina Faso

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre gal[...]

Le prochain président burkinabè, pour l'Élysée, ce sera Kaboré !

La présidence française (notamment les conseillers chargés de l'Afrique) est convaincue que le chef de l'État burkinabè élu à l'issue du scrutin du mois d'octobre ne[...]

Burkina Faso : des états généraux pour "réhabiliter la confiance entre les citoyens et la justice"

Débutés mardi, les états généraux de la justice burkinabè ont notamment pour but de définir d'ici à samedi les moyens de "rendre effective l'indépendance de la[...]

Burkina Faso : retour au pays d'un militant du "Balai citoyen" arrêté en RDC

Arrêté dimanche à Kinshasa à l’issue d’une conférence de presse avec des mouvements pro démocratie, un militant du "Balai citoyen", Sibiri Ouédraogo, est[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Fespaco : un jury mal inspiré

Le palmarès du Fespaco 2015 restera dans les mémoires. Non pas en raison des films que le jury présidé par le Ghanéen Kwaw Paintsil Ansah a entendu distinguer en leur accordant[...]

Cinéma : l'exception burkinabè

Alors que le Fespaco et ses traditionnelles bousculades viennent de s'achever, les salles obscures du Burkina continuent d'attirer les mordus du septième art.[...]

Burkina : Djibrill Bassolé va se présenter à la présidentielle

Mis en disponibilité par l'armée pour se consacrer à la politique, Djibrill Bassolé, ex-chef de la diplomatie burkinabè sous Blaise Compaoré, devrait officiellement se déclarer[...]

RDC : ce que Kinshasa reproche à "Y'en a marre", "Balai citoyen" et "Filimbi"

Les services de sécurité de la RDC ont procédé dimanche à l’arrestation de quatre membres des mouvements citoyens sénégalais "Y’en a marre" et burkinabè[...]

Le Burkina Faso suspend la licence d'exportation de Pan African Minerals

Les autorités burkinabé ont suspendu la licence d'exportation de la compagnie minière Pan African Minerals qui exploite le gisement de manganèse de Tambao.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130205184750 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130205184750 from 172.16.0.100