Extension Factory Builder
05/02/2013 à 18:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande et Boni Yayi lors de la dernière visite en France de ce dernier, le 29 mai 2012. François Hollande et Boni Yayi lors de la dernière visite en France de ce dernier, le 29 mai 2012. © http://www.ambafrance-bj.org

Le président béninois, Boni Yayi, effectue du 5 au 8 février une visite de travail en France. Au cours d’un tête-à-tête avec son homologue français, mercredi, il devrait aborder la crise au Mali, et revenir sur son bilan à la tête de l’Union africaine.

Boni Yayi est de nouveau à Paris. Six mois après sa première rencontre avec François Hollande – il avait été le premier chef d’État subsaharien à être reçu à l’Élysée par ce dernier -, le dirigeant béninois effectue une visite de travail en France du 5 au 8 février. Il doit déjeuner mercredi avec son homologue français.

Selon une source diplomatique, la situation au Mali tiendra une grande place dans les discussions qui devraient être cordiales. Lors du dernier sommet de l’Union africaine, le 27 janvier, le président béninois a remercié en des termes très chaleureux François Hollande et la France d’avoir engagé des troupes au Mali.

Volet économique

Alors que son mandat à la présidence tournante de l’Union africaine vient de s’achever, Boni Yayi devrait également faire partager au président français ses réflexions sur son action depuis un an et aborder les questions de sécurité sur le continent. Puis, jeudi matin, il animera une conférence sur le thème de la paix et du développement à l’Institut français des relations internationales (Ifri).

La tournée du dirigeant béninois comprend aussi un volet économique. Alors que se prépare la prochaine table ronde économique du Bénin à Paris, Boni Yayi fera la promotion de son pays auprès des investisseurs.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Burkina Faso : le paludisme a encore tué plus de 7600 personnes en 2013

Burkina Faso : le paludisme a encore tué plus de 7600 personnes en 2013

Le paludisme a moins tué au Burkina l'an dernier que l'année précédente mais y a encore fait quelque 7 600 morts sur près de sept millions de cas enregistrés, a indiqué jeudi le Pro[...]

RDC : bilan toujours incertain dans l'accident de train au Katanga

Selon le bilan définitif officiel publié jeudi soir par le gouvernement congolais, 48 personnes ont été tuées et 160 autres blessées dans l'accident de train qui s'est produit en[...]

Les 10 Africains les plus influents du monde selon le magazine "Time"

Comme chaque année, l'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi le classement des 100 personnalités les plus influentes de la planète. Parmi elles, dix Africains dont la[...]

Soudan du Sud : le Conseil de sécurité brandit la menace de sanctions

Le Conseil de sécurité de l'ONU a menacé jeudi d'émettre des sanctions ciblées contre les responsables d'exactions au Soudan du Sud.[...]

Hery Rajaonarimampianina : "C'est moi qui décide" à Madagascar

Deux mois et demi après son investiture, le chef de l'État, Hery Rajaonarimampianina, a enfin nommé un Premier ministre. Retour sur un acte par lequel il s'affranchit de son prédécesseur[...]

Tchad : la métamorphose ?

Profitant d'une stabilité retrouvée et de ses revenus pétroliers, le Tchad se transforme en profondeur. Grands travaux, relations d'affaires, consommation... Tout bouge.[...]

Angélique Kidjo : "Les femmes sont la colonne vertébrale de l'Afrique"

Bourrée d'énergie, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo enchaîne les albums et les missions humanitaires. Dans son treizième opus, elle loue la beauté des Africaines et[...]

Cameroun : prison express pour Bapès Bapès

Vingt-quatre heures. C'est le temps passé par Louis Bapès Bapès, ministre des Enseignements secondaires, derrière les barreaux avant de reprendre son travail comme si de rien n'était.[...]

Soumaïla Cissé : "IBK n'a pas de feuille de route" pour le Mali

Réconciliation, sécurité, justice... Soucieux de ne pas "hurler avec les loups", l'opposant numéro un à Ibrahim Boubacar Keïta, Soumaïla Cissé, n'en a pas moins[...]

Centrafrique : la Russie et la Chine bloquent les sanctions de l'ONU contre Bozizé

La Russie et la Chine refusent pour le moment que les Nations unies imposent des sanctions contre des dirigeants centrafricains, dont l'ancien président François Bozizé.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces