Extension Factory Builder
05/02/2013 à 09:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Patrice Carteron (à g.) et Stephen Keshi. Patrice Carteron (à g.) et Stephen Keshi. © AFP

En éliminant la Côte d’Ivoire (2-1), dimanche en quart de finale, le Nigeria a hérité du statut de favori de cette Coupe d'Afrique des nations (CAN 2013). Un "privilège" qu’il partage aussi avec le Ghana. Mercredi à Durban, les Super Eagles affrontent les Aigles du Mali, tombeur de l’Afrique du Sud (1-1, 3-1 aux t.a.b). Un duel pour la finale qui s’annonce plutôt serré…

Stephen Keshi n’aura vraiment la paix que s’il ramène la CAN Orange dans son pays. Être le sélectionneur du Nigeria est un job à risques, tellement t la pression exercée par la rue et les médias est forte. Treize ans après leur dernière finale, perdue à domicile face au Cameroun, les Nigérians ont l’occasion de revenir au premier plan, à condition de battre le Mali.

« Sincèrement, le Nigeria me semble plus fort. Je ne suis pas vraiment surpris qu’il ait éliminé la Côte d’Ivoire », argumente Pierre Lechantre, l’ancien sélectionneur des Aigles (2004-2005).

De fait, la nouvelle génération de l’ex-géant africain, deux fois vainqueur de la CAN (1980 et 1994) a trouvé plus rapidement que prévu son rythme de croisière. « Keshi a réussi un mélange de méthode africaine et de rigueur européenne, puisqu’il s’appuie sur quelques joueurs qui évoluent dans le championnat et sur ceux qui sont en Europe », poursuit Lechantre, qui en a fait son favori pour la demi-finale, mais aussi pour la suite, s’il y en a une.

Lechantre : "Les Aigles auront du mal"

« Son collectif est relativement bien rôdé et, contrairement à la Côte d’Ivoire, il se dégage de cette équipe une certaine joie de vivre. Dans cette CAN trop rigoureuse, le Nigeria apporte parfois un peu de qualité technique. » Mais les Super Eagles auront face à eux l’outsider malien, troisième en 2012 et dont les ambitions ont pris une dimension supplémentaire depuis la qualification obtenue face au pays organisateur.

« Je pense que les Aigles auront du mal à faire tomber le Nigeria. D’accord, c’est une équipe sérieuse, avec une bonne assise défensive, Seydou Keita la tire vers le haut, et pourtant les Nigérians sont à mon avis supérieurs. Mais comme je n’ai jamais été très fort dans les pronostics, je peux très bien me tromper… »

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie 'exceptionnelle'

Ebola : ONU et OMS promettent des moyens sans précédent contre une épidémie "exceptionnelle"

L'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont promis samedi des moyens "sans précédent" au Liberia pour faire face à la propagation foudroyante du virus Ebola, qui menace les acquis[...]

Centrafrique : 25 morts dans l'effondrement d'une mine d'or

Au moins vingt-cinq personnes sont mortes dans l'effondrement d'une mine d'or dans la région de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, a-t-on appris samedi de sources concordantes.[...]

Centrafrique : à peine nommé, le gouvernement déjà contesté

A peine nommé, le nouveau gouvernement de transition centrafricain était déjà contesté samedi, en particulier par l'ex-rébellion Séléka qui affirme ne pas y avoir de[...]

RDC : la fièvre hémorragique d'origine indéterminée "sous contrôle"

Le ministre congolais de la Santé, le Dr Félix Kabange Numbi, a annoncé vendredi que la fièvre hémorragique d'origine indéterminée qui a fait treize morts depuis le 11 août[...]

Centrafrique : nomination d'un nouveau gouvernement de large ouverture

Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d'un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une trentaine de ministres, dont des représentants des groupes armés et[...]

Ebola : stopper la progression de l'épidémie "prendra 6 à 9 mois", selon l'OMS

L'épidémie d'Ebola a atteint une telle vitesse de propagation qu'il faudra de six à neuf mois pour l'arrêter, a prévenu vendredi un haut responsable de l'Organisation mondiale de la santé[...]

Newton Ahmed Barry, journaliste burkinabè : "Je crains pour ma vie"

Les tensions politiques au Burkina Faso se traduisent par une insécurité de plus en plus grande pour les journalistes. Newton Ahmed Barry, le rédacteur en chef du bimensuel[...]

Gabon : Jean Ping et Ali Bongo Ondimba, duel de phrases assassines

À deux ans de l'élection présidentielle, la guerre des mots est déclarée entre le président gabonais Ali Bongo Ondimba et celui qui se voit déjà comme son principal[...]

Centrafrique : Mahamat Kamoun a formé son gouvernement

Quelques heures après le discours à la nation de la présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, au cours duquel elle a confirmé Mahamat Kamoun au poste de Premier ministre,[...]

RDC : Jean-Claude Kifwa, le général "action, réaction" à Kisangani

Alors que Kisangani, dans le nord-est de la RDC, s’apprête à accueillir temporairement des ex-rebelles FDLR, le climat est tendu entre société civile et autorités militaires. Sur place, le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers